Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 11:51

Point grand chose de neuf... les violettes sortent, du moins celles endémiques à nos régions (c'est encore trop tôt pour les américaines - le gros de mes troupes quand même). Cette année, je suis parvenu à maintenir mes parmes, ce serait bien que je réitère l'an prochain. Ce ne sont pas tant les fleurs qui sont sympa mais le parfum qui est vraiment particulier, plus délicat qu'une violette à pétales simples... d'une suavité sans égal !

Pour ce qui est des fourmis encore dehors en diapause, au regard des températures, elles y restent encore un peu.

garden01uuu.jpg garden02uuu.jpg garden09.jpg

Partager cet article

Repost0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 00:01
tricyrtis2300.jpg tricyrtis2301.jpg tricyrtis2302.jpg tricyrtis2303.jpg

Tricyrtis: une plante que j'affectionne particulièrement (qualifiée aussi de fausse orchidée alors que c'est de la famille des lys si j'ai bonne mémoire - jamais gagné avec moi lol) et pas très exigeante pour peu qu'elle est les pieds à l'ombre et la tête au soleil (un grand classique de la plante de mi-ombre). Il faut juste faire attention à la lattitude, la plante peut être gélive (caduque en hiver) et n'aime pas les terres sèches. C'est aussi une goulue, il ne faut pas hésiter à la nourrir. Poussant en hauteur, elle peut avoir tendance à tomber aussi; des tuteurs peuvent être utile pour un port harmonieux de la plante. Les 3 premières photos sont celle de la plante originale, la dernière est une obtention horticole (il y en a pas mal). J'en avais aussi une version bleue (qui est allée chez mÔman) et j'ai une version jaune qui refuse obstinément de fleurir cette année (il faut que je la rempote ailleurs sinon je vais la perdre). Sur la première photo (un petit clic pour une meilleure vue) vous constaterez que les nectaires floraux sont nombreux. Il n'y a pas que les butineurs qui apprécient ce doux nectar à disposition, les fourmis aussi en raffolent !

C'était le billet floral

Partager cet article

Repost0
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 00:01

Je vous en présente deux et demi:

sororiaalbiflora001.jpg ovni0002.jpg pensees.jpg

Photos du matin, c'est forcément un peu chagrin (manque de lumière), désolé ! La première serait  Viola sororia alba var. albiflora: une sororia blanche elle-même dans une variation blanche (non non, je n'ai pas bu, hormis du thé). Viola sororia alba (que j'ai perdu d'ailleurs - fait chier) est blanche avec des nervures mauves sur le pétale du bas, var. albiflora n'a pas ces fameuses nervures mauves et est entièrement blanche. Ceci explique cela. Sauf que celle présentée a des pointillés façon 'Freckles'. Un peu emmerdum quand même. Quand à la deuxième violette (deux fleurs) présentée en photo et bien... comment dire... il y a du Viola 'peppered palm' mais aussi autre chose a piori ou alors elle a pété un câble. Ce serait un hybride. Comme le plant n'a pas de feuilles, cela ne va pas m'aider. Rien de spectaculaire ou de vraiment intéressant cependant (pas dit que je garde).

C'est amusant d'avoir tout un cheptel de vio, elles s'hybrident parfois au hasard (pas que, j'ai la main tripoteuse aussi).  Se rajoute le hasard de la survie car je suis dans l'obligation de détruire la plupart des plantules qui apparaissent au printemps (il y en a trop). J'en ai quelques unes dont je ne saurais dire exactement ce qu'elles sont.

------------------------------------------------------------

La dernière photo est une pensée, qui fait également partie du genre Viola. Anomalie de la classification botanique; violette et pensée sont classée dans le même genre et sont pourtant deux plantes différentes. La différenciation est parfois difficile :

  • les pensées ont des pétales latéraux qui pointent vers le haut contre le bas chez la violette
  • le feuillage est forcément à tiges et aérien (plus rarement chez les violettes)
  • les pensées ne font pas de fleurs cléistogames
  • seules les violettes font des stolons (pas le cas de toutes)

Je crois que le summum de la difficulté est Viola canadensis (une sauvageonne nord-américaine, même si son nom fait référence au Canada); violette (par son feuillage) ou pensée (par sa floraison) ? Viola vous repondrons les botanistes, la bonne blague !!

Celle en photo s'est semée toute seule (le vent a été son ami). Je n'ai aucun goût pour cette plante et je déteste les grosses pensées multicolores (obtentions horticoles) que l'on trouve partout en jardinerie. Des fleurs à mémère !!! J'en ai eu trois (de pensées) mais je ne suis pas parvenu à les maintenir longtemps; une botanique que je n'ai gardé qu'une saison. Une horticole avec de petites fleurs marbrées blanches et mauves (stériles) que je n'ai gardé que deux saisons (j'eusse dû la multiplier pour pouvoir la conserver) et une pensée "noire" qui m'a assez rapidement faussé compagnie (dommage car je présentais un destin en son patrimoine génétique - la violette noire n'existant pas).

Partager cet article

Repost0
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 00:01
viola304.jpg viola303.jpg viola306.jpg viola305.jpg viola308.jpg

A la base, il y a la première, Viola sororia var. 'freckles' (origine USA). Ce serait une variation naturelle, comprendre elle fleurit ainsi sans que l'homme ne soit intervenu. Viennent ensuite des cultivars à partir de cette fameuse 'Freckles' (hybridation): Viola sororia 'speckles'. Puis vient la Viola 'peppered palms' avec un porté de pétales différents et surtout des feuilles non pas rondes mais palmées. Et pour finir, Viola sororia 'Dark freckles' et sa robe bleue.

viola300.jpg viola301.jpg viola302.jpg viola309.jpg viola311.jpg

Toujours dans la famille des sororia nord américaines, Viola sororia rubra et sa robe rouge comme son nom l'indique (fourmis ou fleurs, même combat sur les noms), Viola sororia 'Gabriela', un cultivar dont je ne sais absolument rien ! Un petit souvenir (déjà présentée) avec pine d'huitre pour les intimes ou plus exactement Viola Mrs Pinehurst (sororia X odorata), la Viola Confederate ou plus correctement Viola sororia 'priceana' et pour finir en beauté, Viola sororia 'Binsted' et ses feuilles très panachées.

Que serait un coin de verdure sans ragno (araignée en italien) ? Je vous le demande un peu !! Va pour un petite invitée surprise, installée entre les feuilles de mon Gingko, ne dépassant pas les quelques millimètres, et se grignotant Dieu sait quoi... peut-être ben un Lasius perdu fourrager...

ragno001.jpg ragno002.jpg

Partager cet article

Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 22:44
vio01000.jpg vio01001.jpg vio01002.jpg vio01005.jpg vio01003.jpg vio01004.jpg

On commence par une endémique qui pousse le long des chemins, Viola reichenbachiana. Ensuite une chinoise non identifiée Viola sp. On bascule ensuite sur le continent nord américain pour les trois dernières: Viola palmata, viola sororia var. 'Freckles', Viola sororia 'blue diamond' et Viola sororia rubra.

Partager cet article

Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 00:01

Ouep, je sais...

Quelques violettes histoire de, puis je ne vais pas laisser éternellement ces photos sur mon dossier "en attendant".

violaviolette001.jpg violaviolette002.jpg violaviolette004.jpg violaviolette005.jpg violaviolette006.jpg

Par ordre d'apparition (pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple). L'amerloque Viola sororia priceana dont les fleurs se sont bien ouvertes. Puis une japonnaise, Viola grypoceras; amusante car la plante est très ramassée et les feuilles plutôt petites mais les fleurs volumineuses, ce qui confère un côté fragile. Et une petite pensée (!!!) pour le pays du soleil levant qui connait des lendemains qui déchantent. Puis toujours cette Viola sp,  dont les fleurs ont la forme très caractéristique de Viola suavis mais pas du tout la couleur (odorata X suavis ? suavis X riviniana ?). Pour finir cette ligne, deux photos d'une Viola riviniana récupérée dans le jardin de mes parents, banale violette à tiges dont les fleurs sont plutôt fortes en gueule (pas de la petite florette). Et en bonus (autre ligne), Viola riviniana purpurea, qui est originaire des USA.

violaviolette003Le début du printemps est effectivement l'occasion de redécouvrir les charmes de mes protégées mais c'est aussi le moment où l'on découvre que certaines espèces ont malheureusement disparues de mon balcon (l'hiver est sans pitié)... sniff sniff sniff. C'est aussi l'occasion d'identifier certains plants (avec les feuilles seules c'est quasiment impossible de définir l'espèce - quoi que cela dépende), certaines fleurs étant une signature sans appel possible ou risque d'erreur. Il va y avoir du meutre aussi (certaines prenant vraiment trop leurs aises et devenant trop nombreux en nombre de plants).

 

See ya !

Partager cet article

Repost0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 18:32
violadoreen100.jpg Violasororiaprinceana.jpg violaSP.jpg
Violapinehurst0100.jpg Violapinehurst0102.jpg Violaroyalelk.jpg

Vous avez un blog avec de la musique, des fleurs et des fourmis; que voulez-vous de mieux ?? :oP

Par ordre d'apparition (première ligne) : de nouveau Viola odorata 'Doreen' le cultivar australien, parce qu'elle est belle et le vaut bien, puis Viola sororia priceana qui, contrairement à ce que son nom laisse croire est une sauvageonne nord américaine (elle commence à poindre le bout du museau - bonne fille va). Je vais refaire une tentative d'hybridation avec odorata (les deux floraisons correspondant) mais peu de chance que cela fonctionne (elles ne doivent pas avoir le même nombre de chromosomes). Puis Viola sp, une violette très frêle (pas ma plus petite), probablement un hybride naturel récupérée dans le jardin d'une amie.

Deuxième ligne: les deux premières photos sont celles de Viola 'pinehurst' et la troisième Viola 'Royal Elk'. Ces deux obtentions horticoles sont issues d'un croissement entre l'européenne Viola odorata et la nord américaine Viola sororia (même nombre de chromosome, 54). Elles sont assez difficile à distinguer, presque stériles (les emnbryons de graines avortent généralement - elles ne fructifient pas). 'Pinehurst' a une corole typique des sororia, tout en rondeur alors que 'Royal Elk' (surement ma plus grosse violette en taille - elle est impressionnante, quand les pucerons ne viennent pas les épuiser) a une corole caractéristique des odorata; les pétales du haut étant clairement séparés de ceux du bas. Il lui arrive parfois de dégagé un suave parfum emprunté à odorata mais pas systèmatiquement. Les deux ont une couleur qui oscille entre pOpa et mOman, entre le bleu et le mauve, selon la lumière.

Partager cet article

Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 14:43

La violette des chemins nord-américaines. C'est une fille facile ;o))) Alias Viola riniviana purpurea de son nom de scène. C'est de la violette de base, ristique, qui se sème toute seule comme une grande (avec des capsules explosives qui envoient les graines quelques mètres plus loin, elle n'a pas trop de mal). Sa particularité réside dans son feuillage qui, comme son nom l'indique, est pourpre.

Violarivinianapurpurea101.jpg Violarivinianapurpurea102.jpg Violarivinianapurpurea103.jpg

Ensuite vient Viola odorata 'San Remo', un cultivar non moins rustique mais odorant cette fois; le parfum suave de la violette, c'est une merveille ! Pour la petite histoire (première photo), après tout, nous sommes sur un blog consacré aux fourmis à l'origine, le plant mère est en bas de la photo et par un étrange goût du sort, un rejeton est allé se semer beaucoup plus haut, dans le pot suspendu consacré à quelques succulentes (terre de jardin genre béton que l'on trouve très facilement dans la région). Le sort en question s'appelle Lasius. Les capsules de graines des Viola odorata se défont tranquillement au pied de la plante, il faut donc un transporteur et un appétisant élaïosome pour se faire. Je ne sais pas si la colonie de Lasius est encore dans le pot de succulentes...

 violetteVS-fourmis.jpg violasanremo102.jpg violasanremo101.jpg

Partager cet article

Repost0
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 00:01

Le temps est un peu fou (je n'apprends rien à personne) et mes violettes commencent à pointer leurs charmes parfumés qui me font tourner la tête ! Normalement, la violette est annonciatrice de printemps mais là, elle est hors timing. La première à vraiment lancer les hostilités et Viola odorata 'Doreen': il y a un bon voyage de fleurs. A sa décharge, elle est plutôt bien protégée de part son emplacement et assez proche de la fenêtre qui laisse échapper la chaleur de l'appart', ceci doit expliquer cela. Car nulle odorata du jardin de ma copropriété n'a encore pointé son nez. Il n'est pas exclu, toute vindicative qu'elle soit, qu'elle se prenne un coup de gel dans la face. C'est un risque ! C'est, je pense, la dernière année des pieds mère. Il va falloir que je rempote quelques stolons si je veux la garder.

N'est-ce pas un ravissant cultivar créé par les hommes amoureux de cette plante délicieuse ??

Les deux macules bleu/rose foncé sur les pétales du haut sont d'une finesse... je défaille ! LOL

doreen0001.jpg doreen0002.jpg doreen0003.jpg

Pour l'histoire, j'ai déjà expliqué que cette violette est européenne (odorata est originaire du continent européen) mais que ce cultivar issu de croissements a été créé en Australie. Vous avez mon site consacré à cette plante dans mes liens, you're welcome :o)

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 17:22

La semaine dernière ayant été relativement douce pour un mois de janvier (vers les 15°C), j'ai ma première violette de l'année ! Avec les températures actuelles (vers les 6°C), elle devrait rester ainsi pendant un bon mois, voir plus. Il s'agit de Viola pinedhuitre, mais naaaaaaaaaaaaan, c'est Viola 'Mrs Pinehurst' (une barbarie à prononcer), un hybride américain Viola odorata X Viola sororia.

violette002-copie-1.jpg violette003.jpg violette004-copie-1.jpg

Ce n'est pas encore le printemps, après tout et si l'on s'en réfère au calendrier, l'hiver vient à peine de commencer, mais cela y ressemble un peu...

Enjoy !

Partager cet article

Repost0