Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 00:01

Dolichoderus quadripunctatus: une petite boulette de gelée alimentaire plus tard, les voilà dehors au froid. Ceci dit, la nourriture ne les intéresse pas le moins du monde. La colonie semble grognon comme un gosse qui a envie de dormir (ouep, je romance un peu là). Cela a été l'occasion de jeter un oeil rapide (je l'ai repris après - l'oeil hein) sur mes colonies diapausant. Cela ne bronche pas beaucoup depuis que les températures nocturne frôlent les 7°C (à peine 10°C la journée). Elles se meuvent toutes au ralenti quand on les manipule. Je me demande si je ne ferai pas un ch'tit coup de bac à légumes pour mes sudistes histoire d'être plus tranquille. En plus, j'ai la place. Il faudrait que je fasse une mesure, quitte à augmenter la température le cas échéant puisque je le peux ,le frigo disposant d'un termostat. Mine de rien, c'est un sacré stress que cette diapause. Autant je ne me fais aucun souci pour les Lasius et les Formica (l'habitude surement), autant je ne suis pas trop à l'aise avec mes méditerranéennes. Peut-être ai-je mauvaise conscience... en tous les cas, qu'elle bavarde ;o)

Camponotus maculatus: la photo est sympa ! En fait, elles reprennent leurs habitudes hivernales d'intérieur, à savoir qu'elles placent les cocons (il y en a quelques uns tout de même) aux points les plus chauds du nid, chauffage au sol oblige. Et l'étagère sur laquelle le nid + l'ADF sont posés sont un obstacle à cette douce chaleur qui monte, qui monte ! Il n'y a surement pas une grosse différence (à peine quelques dixième de degrès - même pas certain qu'un thermomètre classique "au mercure" soit à même de noter un tel écart) mais elles, la font. Il faudrait (nata bene mon cher Thierry) que je vide le dépotoire; ça c'est gavant à faire. Hormis l'odeur pas très sympathique dégagée (rien d'horrible non plus - comme un vague parfum quand on met sa tête curieuse au-dessus du nid), il arrive que des asticots se fassent la malle et trouvent refuge sous les cadavres d'insectes. Et qui dit asticot sauvé, dit mouche à merde volante ! J'ai eu deux belles mouches bien vertes qui se baladaient (pas très longtemps ceci dit) dans mon salon.

Tégénaire: et pour conclure ce petit billet, une photo "à l'échelle" du monstre. C'est mon pouce hein, heureusement derrière le verre. Vous croyez qu'elle est assez grasse désormais ?

macuculatus001.jpg tegegenaire0001.jpg

Ci@O !

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 10:42

C'est toujours quand on n'a pas le temps qu'il y a matière à...

Tégénaire: on commence par l'horreur absolue, la grosse araignée pas belle immonde que j'ai chopé (je ne dis pas à dessin attraper pour m'éviter d'avoir tous les poils du corps qui se dressent - en fait je mets un long verre à moutarde par dessus, je la stresse pour qu'elle aille au fond du verre et je couvre). Elle est beaucoup plus foncée que celle de la semaine dernière avec des dessins noirs marqués. Elle est plus grasse aussi, ce qui ne va pas m'empêcher de la nourrir avant de la congeler afin de la donner à mes Camponotus maculatus (c'est un plat de choix et elles adorent). J'ai un sens de l'hospitalité très restreint pour ce genre de bestiole. Pour la petite histoire, elle était sur la porte de ma panderie dans ma chambre, si cela se trouve, j'ai dormi avec... vraisemblablement, elle a dû rentrer par la fenêtre qui reste de longue matinée ouverte et elle a dû estimer que ma chambre semblait un coin sympa et chaud pour hiverner en paix. je vais mettre un panneau "INTERDIT AUX ARAIGNEES" !

raigneedegueux0001.jpg raigneedegueux0002.jpg

N'est-il pas qu'elle ne fait pas envie ? Rien que la vue des crochets venimeux (je n'aimerai pas me faire mordre, cela doit faire de sacrés boutons purulents LOL) me dégoute... vade retro...
Quadra0002Dolichoderus quadripunctatus: voici donc les nouvelles choupettes fraichement reçues de ce matin par lettre max. Je ne vais pas en profiter longtemps puisqu'elles ne vont pas tarder à aller dehors au frais. Elles devaient être 25 mais elles sont beaucoup plus nombreuses. Cela faisait un moment que je cherchais cette espèce, très rares dans les élevages. Vous apprécierez la belle robe noire avec ses 4 points décoratifs (d'où le nom d'ailleurs). Elles sont beaucoup plus grosses que des Temnothorax, je n'ai pas mes Lasius sous la main (forcément) mais je me demande même si elles ne sont pas un poil plus balaises (l'architecture n'est pas la même puisque le thorax est plus long il me semble) et je ne suis pas encore parvenu à distinguer la gyne au milieu de cet amas d'ouvrières fort stressées (on le saurait à moins). Je vais les observer quelques jours, je ne peux pas m'en empêcher ("je résiste à tout sauf à la tentation" Oscar Wilde) tellement je les trouve ravissantes. Désolé pour la photo mais dans un tube, il n'y a pas grand chose à espèrer de ce côté là ! Au programme pour ces demoiselles:

  • diapause sur mon balcon
  • réveil en février (en même temps que Temnothorax)
  • installation dans un nid (il est déjà prêt !!!)

Les avoir maintenant et devoir attendre le retour de la belle saison pour en profiter, fait chiiiiiiiiiiiiiiiier !

PS: j'ai bien avancé dans ma lecture des fourmis charpentières, même si je n'ai rien appris de fondamental, mais je n'ai pas le temps de faire un billet, next time folks !

Partager cet article

Repost0