Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 00:01

Camponotus lateralis: cela frétille bien, comme pour cruentatus, je les nourris le soir (la nuit serait plus exacte - après c'est une question d'horaires mais je le fais vers les 1h du matin, avant d'aller faire dodo). Cela reste très timide sur les insectes mais le miellat est de plus en plus aimé. Elles sont en perpétuelle déplacement au sein du nid; disposant le couvain un coup à droite, un coup à gauche. Vous allez penser que c'est une histoire d'hygrométrie et je vous répondrais, preuve à l'appui, que même pas. M'est avis que ce sont plus mes manipulations et la lumière qui les dérangent. La fournée est conséquente et tout ceci est fort prometteur, c'est juste très très lent.

Camponotus cruentatus: la gyne commence à s'arrondir du gastre; une future physogastrie en vue d'une future ponte ?  Mon enthousiasme à leur égard (cela reste de la très belle fourmi) me ferait griller des étapes (mais vous avez l'habitude lol). J'ai également 3 larves qui grossissent rapidement, à croire qu'elles ne sont pas toutes nourries de la même façon; peut-être procèdent-elles par étapes ou alors elles ont leurs chouchoutes ;o)) S'il vous plait mes chéries chouttes, faites-moi du major que j'ai une érection ;o)

Camponotus maculatus: je suis venu à bout des évasions, OUF ! J'ai épaissi et élargi la bande de graisse à un endroit; le lieu fétiche des évasions. Je ne sais pas pourquoi elles l'ont choisi, mais c'est toujours le même et ce, depuis qu'elles sont dans cet aquariOum. Pourtant je les connais depuis le temps, je sais que quand elles s'amassent le long de la paroi dans un coin (il y a des signes qui ne trompent pas, pourquoi je ne m'y fie pas ? Morgue humaine sans doute...), c'est qu'il y a des opportunités et une émulation collective. En tous les cas, moins de 4 jours après mon renforcement anti-fuyardes, plus aucun amas d'ouvrières sur ce lieu fétiche. Magique ! Cela ne m'a pas empêché de récupérer les dernières visiteuses qui retournaient au nid et restaient "désespérées" sur le rebord de l'aquarium. A croire qu'elles ne savent pas faire le chemin inverse.

-------------------------------------------------------------

Fin de diapause: j'ai procédé à quelques sorties. D'abord les 2 gynes Solenopsis. Il y en a désormais 4 en cours de fondation; si je parviens à n'avoir ne serait-ce qu'une seule colonie viable, ce sera vraiment fortiche. Le "déchet" concernant cette espèce est vraiment impressionnant. Autant les Lasius c'est quasi du 100% (en exagérant bien entendu), autant chez Solenopsis on doit être plus proche du 10% de réussite, la mortalité est vraiment importante.

Egalement sorties, mes gynes Temnothorax (3 pour être exacte), elles aussi en cours de fondation et issues de ma colonie mère (qui, elle, reste au froid - plus elles sortent tôt, plus elles arrêtent leur activité tôt). J'aimerai bien qu'elles se magnent un peu le gastre les mémères et éviter d'avoir plusieurs générations de gynes car il y aura sans aucun doute, une nouvelle fournée de ma grosse colonie avec de nouveau de nouvelles gynes à faire fonder. Ce n'est pas tant un manque de place ou de tubes mais bon, je vais finir par y perdre le peu de latin qu'il me reste...

Et enfin, une gyne Lasius brunneus sans ses ouvrières et avec un gastre tout minuscule ! Je tente de la nourrir mais bon... elle ne semble pas m'avoir à la bonne. Quand cela part en vrille ainsi, il n'y a pas grand chose à espèrer.

-------------------------------------------------------------

Désolé, pas encore de photo; cette fois c'est le PC que j'ai dû changer bien malgré moi et je n'ai pas fini de tout paramétrer. Cette daube infâme de seven ne m'aide pas trop ;o))

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 00:01

On reparle fourmis ??? ;o)) Il n'y a pas idée de faire des photos à 23h00...

Camponotuscruentatusnid.jpg Camponotuslateralisnid.jpg campoo00002.jpg

Camponotus cruentatus: ce sont les plus rapides pour sortir de diapause, elles ont été très dArect au boulot. L'apétit est moyen mais elles fourragent activement. J'aimerai beaucoup avoir mes premiers major cette année, ce serait tellement sympa ! Je n'ai qu'une seule ouvrière ( une sorte de media - même si je n'adhère pas trop à la présence d'une telle caste chez le genre Camponotus) avec cette magnifique tâche ocre sur le gastre. Elles ont eu une variante niveau miellat avec un peu de "sauce à pains perdus": lait + sucre + oeuf. Bof hein... cela devait manquer un peu de sucre je pense, je surveille ma ligne MOI et j'ai pas envie de donner dans la physogastrie ;o))

Camponotus lateralis: elles m'ont habitué au truc "mine de rien". Elles ont étalé les larves dans deux salles (la gyne a pris une place inhabituelle à cause du dérangement de la séance photo - d'hab', elle créche avec ses futures fifilles). Comme pour cruentatus, les physogastries sont un bon indicateur et me font dire que tout va bien. L'intérêt pour les insectes est moyen, le miellat est pour l'instant leur met de prédilection. Elles ont tout eu: micro-grillons, asticots, mouches, vers de farine. Je varie au maximum pour suciter leur intérêt. M'est avis que je perds surtout mon temps, tant que les larves ne seront pas complétement sorties de diapause, les protéines n'auront pas leur préférence.

Camponotus micans: elles par contre, rament ! Elles ne semblent pas vraiment décidées à sortir de leur diapause. Elles fourragent certes, mais il n'y a que le miellat pour trouver grâce à leurs yeux ! La colonie avec ouvrières me boudent les insectes et la gyne en cours de fondation n'est pas des plus active. Elle est en retard la mémère, va falloir qu'elle se stresse un peu les réserves ! Ah les Camponotus (soupir)... ce n'est plus de la patience qu'il faut, mais de la passion. Elles abusent quand même !

Camponotus maculatus: j'ai de plus en plus d'évasions sous l'effet de la pression démographique ! Je ne sais pas comment elles font mais elles parviennent (je vous rassure, ce n'est pas massif non plus), pour quelques unes d'entre elles, à passer à travers la graisse mécanique. Tous les jours, j'en récupère une bonne dizaine tout de même. Cela commence un petit peu à me chauffer... il faut que je les déménage sauf que budgétairement, c'est un peu serré.

Crematogasterscutellaristrou.jpg solenopsis0001.jpg solenopsis0002.jpg

Crematogaster scutellaris: elles n'ont rien trouvé de mieux que de creuser le silicone qui permet à la plaque de plexi de recouvrir l'ancienne ADF du nid. J'ai mis un point de patafix (morceau blanc sur la photo) afin de mettre fin à ce petit inconvénient (je suis dans une période évasions il faut croire: schroumougniou de schroumougniou de nom di Diou). J'ai trouvé des ouvrières baladeuses et j'ai tout de suite minusieusement inspecté mon ADF et son anti-évasion avant de découvrir le trou qu'elles avaient habillement creusé ! Bande de salopardes ! J'espère qu'elles ne se font pas un film en imaginant que j'allais laisser faire. C'est pourtant minuscule comme trou et le nid est encore largement grand.

Solenopsis sp: les siciliennes sont d'une lenteur dans leur fondation... Il faut que je me déniche un système D de chauffe, sinon cela n'avancera pas (on est mama du sud ou on ne l'est pas). En regardant les photos et en les comparant avec celles de feu ma gyne fugax, je me rends compte qu'elles sont vachement plus poilues. Pour des italiennes en même temps, c'est presque normal ;o))) Quant aux 2 Camponotus sp qui viennent du même lieu, c'est toujours le point mort (faut que je chauffe aussi ??). A la rigueur, une à une physogastrie très prononcée... si seulement cela annonçait une future ponte. Si le cache rouge n'appporte pas un mieux, je devrais donner dans le noir absolu (j'ai pas envie, vraiment). Pas dit qu'elles aient leurs premières ouvrières avant que je parte en Croatie. Fait chier ! Va falloir qu'elles se pulsent grave les ovaires.

----------------------------------------------------

C'était un arrêt express sur mes colonies où il ne se passe pas grand chose ! Quelques photos de merde et un peu de blabla, la routine quoi ;oP

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 00:01

Elles me manquaient beaucoup énormément à la folie !!!! Ze retour de Camponotus cruentatus et de Camponotus lateralis, pour un nouveau cycle !

  • Mise en diapause début octobre 2010 (dehors puis frigo pour éviter le gel)
  • sortie de diapause mi-janvier

Un bon 3 mois de repos au froid ! Pour tout dire, je les ai sorties du bas du frigo (bac à légumes) mercredi 19 janvier. Je n'ai pas fait dans le chichiteux avec un gradien de températures (je n'ai d'ailleurs jamais procédé ainsi), j'ai tout simplement mis les nids dans le salon sans autre forme de procès. Pour l'instant, elles restent encore en grappe. Il va leur falloir quelques jours ou semaines pour comprendre que l'hiver est fini et se remettre en activité ! J'attends les premières fourrageuses la pince et l'abreuvoir à miellat ferme !!

camponotuscruentatus001.jpg camponotuslateralis001.jpg camponotuslateralis002.jpg

Les deux colonies ont un joli couvain ! Le plus amusant est l'imago Camponotus lateralis qui est entré en diapause sans finir sa coloration et qui sort de diapause dans le même état. La chaleur est donc un élément déterminant dans cet état de fait, non ? Vous bronzez en hiver vous ? ;o)) Dans cette même colonie, j'ai deux ouvrières mortes dans l'ADF (aucune chez cruentatus).

Désolé pour les photos mais les nids sont très humides, cela ne me simplifie pas la tâche, déjà que je ne suis pas très doué, vous ferez avec ;oP

-----------------------------------------------------

Camponotus siciliennes: les deux mémères n'ont toujours pas pondu !! Je crois que je ne vais pas pouvoir faire l'économie d'un cache afin de les rassurer, les casse-couilles de service. C'est dingue ce que le genre peut être sensible et craintif !! Elles ne seraient aussi grandes en taille et donc aussi sympa à observer, il y a longtemps que je n'élèverai plus de Camponotus, c'est vraiment laborieux.

Partager cet article

Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 22:40

Camponotus maculatus: les stars !!! La graisse mécanique, c'est bien mais cela séche aussi un peu (effet chauffage au sol - ça désèche tout, moi compris), du moins suffisament pour laisser quelques possibilités aux danseuses pour se faire des promenades non autorisées. J'en ai donc remis une bonne couche ! Remarquez, c'était assez marrant de les voir attendre la nuit (du moins le fin de l'éclairage du salon) pour se faire de petites files indiennes sur le rebord de l'aquarium (les grognasses qui s'échappent) !! Et moi je les attendais avec un gros pinceau; c'était rafraichissant, l'impression d'être le pion d'un pensionnat surveillant des élèves faisant le mur. Un vrai jeu de cache-cache; je mettais le salon dans le noir, j'attendais 5 minutes et HOP je rallumais et elles apparaissaient ! Cela m'a amusé 3 jours avant que la raison l'emporte; un nid satellite n'est peut-être pas une bonne idée.

Camponotus siciliennes: les deux mémères n'ont toujours pas pondu. Si je ne vois rien venir, je les mettrais dans le noir pour les rassurer. Il ne manque que les oeufs étant donné qu'elles ont aménagé leur tube avec du coton, qu'elles ont une bonne physogsatrie... ce sont des chieuses ces Camponotus, suffit de le savoir.

Campponotus micans: cela frissonne mais guère plus. Celle en cours de fondation s'occupe de ses deux larves et celle avec ouvrières n'en bulle pas une. C'est un mauvais moment à passer, mes cruentatus m'avaient fait le même genre de plan: lentement c'est vite assez !

Solenopsis siciliennes: les deux gynes que j'ai sorties ont pondu, je pourrais donc sans souci sortir les autres du frigo !!! Dès que l'envie me viendra, je le ferai.

Camponotussicilienne.jpg camponotusmicans00001ddd.jpg Solenopsis0001aa.jpg

Par ordre d'apparition: Camponotus sicilienne toutes mandibules dehors, Camponotus micans en cours de fondation et Solenopsis sicilienne.

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 16:38

Une chose de reglée, la fonction Full HD pour les vidéos de mon nouveau Canon fonctionne très bien. Si seulement on pouvait en dire autant des serveurs de tutube (ça rame grave).... Ah si, faut que je trouve comment on coupe le son et je vous conseille de le couper car hormis beaucoup de bruit, il n'y a rien à entendre.

On ne se croirait pas au cinoche ? La vidéo dure 1 minute et fait 200 Mo, cela ne se fait pas avaler facilement !!! Grosso merdo, il faut 30 minutes pour qu'elle soit uploadée (autant faire autre chose pendant ce temps là).

Pour ce qui est des photos, je m'améliore, mais c'est difficile. Je n'incrimine nullement l'APN, je suis un buse, que voulez-vous que j'y fasse !! Voici quelques photos faites en extérieur (fourmis mises au frigo auparavant - histoire qu'elles soient HS de tout mouvement rapide) et avec flash. Ce n'est quand même pas vraiment de la macro, mais bon, donc on peut remercier les 14 MP de la boite à images...

majormaculatus001.jpg majormaculatus002.jpg majormaculatus003.jpg majormaculatus004.jpg

Enjoy !

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 07:01

Camponotus maculatus: les danseuses vont bien, chauffage collectif au sol oblige, il fait un bon 24°C dans mon appartement (parfois plus - ils sont hystèriques les vieux d'ici, sauf qu'eux, ce n'est point la neige qui les rend maboule mais le froid), ce qui leur fait une grosse période de croissance (CF les cocons présents dans le nid), un peu comme en plein été ! L'idée d'un changement me chatouille:

  • l'achat d'un plus grand aqurium, l'ADF est petite au final (mais elles n'ont jamais eu bien grand)
  • la consommation de grandes boites de Ferrero se poursuit (j'en ai déjà 3 - cela m'écoeure à force)

Pour que le nid soit plus grand, il me faut au moins 7 boites (budget 100€ - 13€ et des brouettes par grande boite) et pour l'aquarium, il m'en faut un d'au moins 90 cm de long, voir 1 mètre (budget 150€ environ); il vaut mieux les avoir en photos qu'à la maison selon l'adage. Quand on aime, on ne compte pas !! Peut-être que je leur aménagerai de quoi faire un nid satellite; l'observation à ce niveau là pourrait être intéressante, il pourrait y avoir des surprises loin des phéromones de la gyne. Mon élevage de ténébrions connait une période de creux (faut dire que je prélève hard !!) avec beaucoup d'adultes et peu de gros vers, je suis donc obligé d'attendre (temps mort) que le cheptel de proies vivantes et grasses se renouvelle. Elles carburent donc aux asticots, une trentaine par jour, ce qui grosso merdo fait une boite par semaine à 1€ pièce. Finalement, c'est une aubaine que ce distributeur automatique de vers à l'extérieur du magsin de pêche qui se trouve à 500 mètres de chez moi ! Pour tous ceux qui sont fanatiques de mes maculatus (m'énerve cette mode, les gens ne peuvent pas faire original plutôt que de copier, ttttttttttttttsssssssssss), ayez quand même bien conscience que:

  • le développement a beau être rapide, il faut tout de même du temps (la colonie va sur ces 3 ans), ce n'est pas l'histoire d'un claquement de doigts, rien de magique, il faut s'en occuper TOUS les jours !
  • c'est un budget, et il n'y a pas que l'achat de la gyne qui coûte !!!!! Cela bouffe pas mal beaucoup énormément
  • même en fabriquant soi-même (aucune boutique en ligne ne vous sera utile sur ce coup là), leur offrir plusieurs habitats en fonction de leur population n'est pas cadeau (je vais sur un quatrième pour 250€ !)
maculatusNID0001.jpg maculatusNID0002.jpg maculatusNID0003.jpg maculatusNID0004.jpg

 

Elles chamboulent perpétuellement le dépotoire: avec le sable (il y en a d'ailleurs de moins en moins à leur disposition), elles enterrent les déchets avec soin et loin de l'entrée du nid; recouvrir de sable les carcassent d'insectes est un job à plein temps pour certaines ouvrières.

Je fais des progrès à pas mesurés (pour ne pas dire comme une limace piquant un sprint) avec mon nouvel APN. Il est super gourmand en lumière, un truc de malade !!! J'ai tenté quelques photos en extérieur d'ouvrières dans une boite en plexi (dernière photo). L'avantage est que le froid les engourdit donc elles ont tendance à rester sagement immobiles (à la bonne heure) mais comme il fait gris, si les photos ne sont plus jaunes, elles sont de mauvaises qualité; manque évident de luminosité. Petite anecdote amusante: pour les photos, j'ai pris des major qui étaient en bas dans l'ADF et donc en contacte avec le dépotoire mais je les ai remis en haut du nid; ils se sont fait chasser manu militari par les ouvrières et sont donc retournés en bas, impresionnant ce "toi tu dégages" !

La troisième photo, à peu près potable (et encore, il ne faut pas être très exigent) a été faite via un halogène sur pied (vous savez, les trucs en vogue dans les années 90 - à 200W l'ampoule avec la consommation qui va avec, cela n'a été qu'une mode) sorti tout droit de ma cave. Certes cela éclaire bien mais ce n'est pas très orientable (il n'y a que deux positions: vers le plafond ou sur le côté), cela limite donc les possibilités. J'ai commandé une lampe torche sur pieds amovibles (30€ la merdouille, j'espère que c'est efficace LOL), j'en attends beaucoup quand même !!!! Toujours en ce qui concerne la photo n°3, les amas blancs sont des morceaux de coton enlevés à l'abreuvoir à eau; il faudrait que je mette une grille, ce serait plus pratique et pérenne que le coton, afin d'éviter que des ouvrières se fassent happer par la réserve d'eau. Encore quelque chose en suspend, ceci dit, l'hiver n'a pas encore commencé, nous sommes toujours en automne :oP j'ai donc encore beaucoup "d'ennui myrmécologique" devant moi...

---------------------------------------------------------------

Pour le petit refrain météorologique, nous sommes passé de 0°C (guère moins sur mon balcon - les feuilles de mes amaryllis n'ont pas grillé - faudrait pit-être que je pense à les rentrer) à 14°C !!! Le delta est sympatique comme tout !

That's all folks !

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 08:01

Et encore de la neige en veux-tu en voilà !!! C'est une catastrophe :-( Bientôt on va pouvoir offrir l'asile climatique aux ours polaires ! Bref...

-----------------------------------------------------------------------

Camponotus nicobarensis: j'en parle peu mais elles se portent toujours aussi bien. Mon nid est trop grand d'une part (même si cela n'a rien de dramatique chez Camponotus) et d'autre part l'étage du haut ne disposant pas d'une semelle absorbante, ne leur convient pas (ce sont vraiment des tropicales) mais me gêne pour faire des photos. Cette deuxième boite de Ferrero ne sert à rien ! J'ai une tendance (s'il n'y avait que celle-là, cela m'irait fort bien) pas de photo = pas de billet sur le blog. Voilà pourquoi j'en parle peu ou pas ! La colonie a colonisé un coin du nid sol ET plafond car contrairement à mes Camponotus maculatus, ce sont d'excellentes grimpeuses (elles aiment rester "groupir"); j'en avais déjà parlé mais peu de supports leur résistent (pour faire simple: les nicobarensis sont arboricoles en milieu humide, les maculatus terrestres en milieu sec; ce n'est pas sans consquences). Après moultes essais, j'ai enfin réussi à faire un fichier son de leur "chant préféré". Pas évident, le dictaphone de mon I-phone n'est pas très sensible et capte aussi toute une kyrielle de sons parasites (dont le ventilo de mon ordi !!!); il m'a donc fallu les stresser au maximum, manipuler le nid, donner de bons gros asticots baladeurs pour que l'ensemble de la colonie tambourine à l'unisson: ALERTE ROUGE, ALERTE ROUGE !!! On pourrait appeler cela une "alerte auditive" mais comme les fourmis sont sourdes, c'est surtout un message fait de vibrations (je crois que le nid en plexi sert un peu de caisse de résonnance, mais peut-être pas plus ou pas moins qu'un support en bois). Le son est une conséquence pour l'oreille humaine, les vibrations générées par ce tapement du gastre des ouvrières contre le sol sont voulues et perçues par les membres de la colonie. Ceci dit, qu'est-ce que le son sinon un certain nombre de vibrations que le tympan transmet au cerveau et interprété par ce dernier ? On peut donc simplifier sans trop d'abus et parler de message auditif, en l'occurence d'alerte ! Je n'ai jamais perçu la moindre stridulation de la part de mes fourmis (je suis un peu sourd aussi, question d'âge et de génération walk-man) mais là, c'est impressionnant comme le son produit est puissant ! Imaginez-vous dans une forêt humide d'Asie, ce ne sont point les tamtams de quelques cannibales que vous entendriez, mais ceux d'un "essaim" de Camponotus affamés... niark niark niark !!

nicobarre002.jpg C-nicobarensis0003.jpg  SON

Je sais, les photos sont méga jaunasses !!!! Je tente d'apprivoiser mon nouvel APN et j'ai un mal fou ! Des histoires de réglages et de gestion de la lumière. Oui, je sais, je ne suis pas très doué !

Harpegnathos venator: je patine, ce qui est fort de saison ! J'humidifie (j'ai la main un peu lourde, je le reconnais; elles nichent à l'opposée de la réserve d'eau), je chauffe, j'ai mis un cache sur le nid pour qu'elles soient à l'obscurité, j'ai beau bidouiller tous les paramètres dans tous les sens, je ne parviens pas à grand chose, sinon rien ! De 3 larves, je suis passé à 2. Une larve a commencé une nymphose nue (le truc à ne surtout pas faire AAAAAAHHHHHH), elle s'est faite bouffer dArecte: bon appétit mes 'zelles ! Je vais les maintenir bien sagement jusqu'à la belle saison (si je pouvais avoir une ouvrière ou deux pour péréniser la colonie, ce serait mieux, sinon cela craindus) et elles iront voir ailleurs si j'y suis. Quand cela ne le fait pas, il faut savoir passer la main... et puis j'en ai aussi ma claque. Elever des fourmis dans l'obscurité ne me convient pas du tout, mais alors pas du tout. Et mon bon plaisir à moi hein ??

Voili voilou !

Partager cet article

Repost0
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 22:38

Camponotus maculatus: un ch'tit coup d'exotisme, par les temps qui courent, cela se prend sans rechigner ! J'en ai marre de mon APN, il me sort par les trous de nez, c'est dingue la dégueulasserie des photos ! Je me suis excité comme un dingue sur mes danseuses s'occupant de la tégénaire fraichement décongélée, il ne me faisait même pas la mise au point et quand c'était le cas... Deus mei. J'ai également dû remettre une couche de graisse mécanique; je commençais à avoir des évasions, la graisse devenant "traversable", elle a perdu de son efficacité en séchant légèrement. A sa décharge, un bon gros chauffage au sol, cela séche tout, même moi si cela continue, on va me retrouver lyophilisé dans l'appart' parmi des colonies de fourmis !!!

campomacul.jpg campomacul02.jpg campomacul03.jpg

Vous savez quoi ? Non, forcément. J'ai une envie d'un nid beaucoup plus grand, autrement dit un super aquarium avec une partie habitable semblable (boites de Ferrero rocher plus grandes) mais vraiment balaise ! Cela me démange bien, vraiment bien même. Cela m'énerve cette ADF toute rikiki, j'en veux une vraie. Mon seul réel souci, est de savoir ou mettre un grand aquariOum... et si je dispose d'un grand aquariOum pour elle, où je vais mettre mes autres colonies ??

-------------------------------------------------------------------------------------

Diapause: les températures extérieures s'annoncent comme très froides pour cette semaine. J'ai mesuré la température du bac à légumes de mon frigo. Verdict: 6°C ! Certes température qui présente l'avantage d'être stable, hors gel, mais température un peu basse pour mes méditerranéennes. Cela devient compliqué... wait 'n' see, j'ai baissé la puissance du frigo.

Sorry So Short !

Partager cet article

Repost0
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 15:04

ptitnid.jpgNouvelle espèce: je vais accueillir une nouvelle espèce, nouveau genre absent de mes élevages (il faudra attendre un prochain billet pour savoir laquelle - un peu de suspens) et je suis donc dans l'aménagement, plus que la fabrication qui n'est pas vraiment mon truc, d'un tout nouvel habitat. Je vais donc faire comme pour mes Plagiolepis et mes Temnothorax, un ancien Antsbuilding (cela tombe bien, il m'en reste un) relié à une boite de Ferrero fermé avec une gille inox; les petites espèces prenant un malin plaisir à se faire la malle ou étant d'humeur voyageuse. Le dit nid, après un passage à l'eau chaude, pit-être un peu trop chaude d'ailleurs, s'est décollé comme un grand, ce qui m'a permis de nettoyer l'intérieur (la bonne aubaine). J'ai la semelle absorbante du milieu aussi qui s'est barré, point un souci d'ailleurs, l'espèce étant lignicole, ce sera même un avantage pour de futures photos avec un nid plus lumineux. Je ne sais pas encore si je vais recoller à l'Acrifix ou à la gluglue ;o)) . Par contre, dés réception, la petite colonie ira en diapause (fait chiiiiiier !!), j'ai donc encore un peu de temps pour le bricolage/arrangement maison, qui fera l'objet d'un billet, no soucy.

---------------------------------------------------------------------------

Camponotus maculatus: ben viiiiiiiiii, il n'y en a plus que pour elles, leur caractère exotique y étant pour beaucoup ! Je leur ai donné la tégénaire fraichement sortie du congélateur. Actuellement, la dite bestiole fait l'étoile de mer au sein du nid, écartelée et bouffée par les ouvrières. Cela va me faire de solides futures ouvrières avec beaucoup de protéines  ! J'ai fait deux petites vidéos, histoire de meubler un peu mon blog, si vous êtes observateur, vous constaterez qu'en dessous du plexi, à l'intérieur du nid, l'éclairage met les danseuses en émoi... je ne sais pas si c'est pour protéger les larves des UV ou si c'est vraiment une modification de l'intérieur du nid qui crée ces changements et cette excitation. Peut-être les deux !

The end

Partager cet article

Repost0
9 novembre 2010 2 09 /11 /novembre /2010 19:29

Camponotus maculatus: quand un major chope les poils d'un pinceau, il tient facilement 20 minutes sans lâcher ! C'est sympathique pour faire des photos (quoi que - ce n'est pas l'extase visuelle) mais un peu usant... la palme de la ténacité ! Cela permet de meubler un peu en cette période de grande disette bloguesque pour cause de diapause !

majormaculatus00001.jpg majormaculatus00002.jpg majormaculatus00003.jpg

Vous me direz, mais qu'il est allé faire avec un pinceau dans l'ADF de la colonie ? Et bien mettre un peu d'ordre, j'ai de nouveau quelques évasions et comme elles font de longues colonnes dans les angles des vitres de l'aquarium, je leur indique gentillement que ce n'est pas une bonne idée en les chassant !

Tégénaire: au congélateur depuis hier soir...

Plagiolepis pygmaea: elles aussi, presque au congélateur (ça caille, dans les 9°C) ! Nan, je plaisante bien sûr, elles sont dehors pour une diapause light. Selon les températures, elles resteront plus ou moins longtemps. Ce sera l'occasion de faire une ADF plus grande et surtout plus hermétique car elles aussi, sont très voyageuses. Je pense qu'elles passent entre le nid et l'ADF... rien de dramatique, ce n'est pas l'hémorragie mais si je pouvais faire aussi bien que pour mes Temnothorax unifasciatus, elles aussi très "promeneuses" en leur temps, cela le ferait bien :o) .

Partager cet article

Repost0