Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 09:12

macuculatuus

Camponotus maculatus : j'ai connu le déboire classique des évasions; bande de graisse mécanique qui vieillit et qui laisse passer quelques curieuses (certaines sont très très téméraires). Rien de bien méssant hein. Juste une trentaine de danseuses qui avaient pris le maquis. J'ai donc rafraichi l'anti-évasion et j'ai récupéré les évadées sur 3 jours. Assez amusant : la journée les fuyardes se cachent sous les meubles et apparaissent la nuit. J'adore les voir gambader en milieu "hostile" ou non familier si vous préférez... J'ai aussi fait mumuse avec l'ADF en rajoutant une moumoute de fausse pelouse. En l'installant, je me suis vite rendu compte que la taille ne correspondait pas vraiment avec la largeur de l'aquariOum. J'eusse pu tailler un peu histoire de plaquer le gazon synthétique (ça coûte un bras cette daube) mais me suis dit qu'il serait intéressant (même si c'était prévisible) de voir ce qu'elles allaient faire. Elles ont donc évacué tout le sable sous la moumoute pour s'aménager une sorte de base avant. Au final, moi qui n'avais aucun goût pour les ADF décorées, je me retrouve avec tout un cafarnaüm de végétaux synthétiques.

Partager cet article

Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 08:06

20130212_094547.jpg Sal*pe : ARRRGGHHHHHH !! Il y a des matins comme cela où on oscille entre surprise/amusement et horreur et damnation, à s'en faire virer le sacro-saint café noir de la matine (grand-mère a failli avoir une attaque et se sauver en emportant avec elle toutes les capsules Tassimo - que la vieille se mode cassos je veux bien mais elle me laisse mes capsules nom di Diou) ! Il n'y a pas que les fourmis à avoir un odorat très développé et un esprit TRES vicieux (je ne peux pas me cadrer ces 'tain d'araignées, l'animal est fourbe, vilain... répugnant, ci-git mon aversion pour elles). Une séance de squat, je veux bien (rhô l'ôtre éh, elle s'imagine que je vais lui appliquer la législation sur le trève hivernale peut-être ? T'as rêvé ma chérie !), j'ai l'habitude des araignées sans gêne, mais dans une ADF !!!!! Remarquez (même si vous ne pouvez pas, c'est un abus de langage de ma part, comme j'en commets tant et adore le faire), que cette sal*perie n'a pas choisi l'ADF des Camponotus maculatus qui se trouve quelques centimètres plus haut. Elle a sciemment choisi la petite colonie, tant qu'à faire. Bref, la provende était toute trouvée, un bon coup d'éponge sur la zigomarde (zyva mange-toi celle-là, elle n'est pas volée ouala), un écrassage en règle de la teSte avec une pince (ne pas porter atteinte au bon gros gastre nourricier - BEURKASSE) et hop, direction les lateralis bien éveillées. Les cruentatus n'auraient pas été assez rapides (solidarité inter-espèces) et la bonne source de protéines aurait séchée avant qu'elles ne la découvrent (il ne faut pas gâcher, JAMAIS). Et puis les Camponotus adoOoOoOoOoOorent les araignées, sans conteste leur nourriture préférée, peut-être est-ce donc un élément en plus en leur faveur et celle qu'elles trouvent à mes noeils.

----------------------------------------------------------------

Camponotus maculatus : elles ont trouvé un nouveau jeu (c'm'on, GAME TIME) ! L'activité consiste à prendre les grains de sable pour déblayer l'entrée du nid (rien de bien neuf - elles font ça rien que pour m'embêter) et à les déposer dans les petits pots en zinc contenant les plantes en plastoc. Ma parole, je vais leur construire un golf ou les faire travailler comme ramasseuses de balles au prochain open de Lyon ! Dans un sens, cela me rassure, j'avais un peu peur (en tout bien tout honneur, n'exagérons rien, ce n'est pas du tout mon style) qu'elles creusent ses fameux petits pots pour créer des nids annexes. Un autre grand trip Camponotus ! Enfin, je ne devrais pas l'écrire et surtout ne le répétez point, cela pourrait leur donner de mauvaises idées.

ENJOY !

Partager cet article

Repost0
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 08:44

J'ai sorti mes Camponotus méditerranéennes d'hivernage/diapause hier soir ! Retour des nids qui étaient dans le cellier au salon, non sans un nettoyage préalable, un remplissage de leurs réserves d'eau et un apport de miellat. Je suis vraiment content de les retrouver, elles m'ont cruellement manqué !!!!

Les Camponotus cruentatus et les lateralis ne se sont pas faites prier, en une heure (le temps que le nid se réchauffe), elles étaient déjà actives avec un soin particulier accordé au couvain. Preum's toutes catégories, les lateralis qui non seulement s'occupaient du couvain mais en plus fourrageaient et buvaient leurs premières gorgées de pseudo-miellat avec trophallaxie à la clef (les rapidos de "faut pas leur en raconter"). Elles devaient commencer à trouver le temps long (cela tombe bien, moi aussi - so welcome).

Pour ce qui est des siciliennes, elles n'ont pas vraiment apprécié les basses températures; 4 ouvrières étaient mortes dans le nid (première génération), 6 autres en pleine possession de leurs moyens (j'adore leur couleur caramel). Là où le bas blesse, c'est pour la gyne. Elle a commencé à être sur le côté (qu'est-ce qu'elle me fait celle-là ?) et au moment où j'écris ces quelques lignes, il semblerait qu'elle soit tout simplement morte. Fait plus que chier !!!!!!!!!!!!!!! La gyne l'élément le plus robuste d'une colonie, makache ouais !!! Je suis inconsolable :'''( .

Campocruentatus.jpg Campolateralis01.jpg Campolateralis03.jpg Camposicile01.jpg Camposicile02.jpg

See ya sOOn !

Partager cet article

Repost0
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 00:01

maculatus235128.jpgCamponotus maculatus : elles vont bien, très bien même ! Une photo au portable (Galaxy note I) pour montrer comment elles prennent possession y compris de l'ADF. J'en avais déjà parlé (je radote à n'en plus finir, j'en ai conscience - d'où parfois mon manque d'enthousiasme à faire des billets) mais là, elles ont fait fort. Surement par esprit de contadiction, suite à mon action qui consistait à remettre du sable là où elles l'enlevaient (faites pas chier les filles), elles se sont déblayées tout le devant du nid jusqu'à l'abreuvoir à eau (on devine une petite route): c'est leur territoire, pas touche minouche ! C'est juste un peu vilain car cela laisse apparaitre le fond de l'aquariOum et le meuble en dessous. J'eusse du prévoir (jamais trop tard pour bien faire) un cache surement (une image de plage avec sable fin ?). C'est en cela que cela m'amuse (sans méchanceté aucun hein) parfois de voir des éleveurs faire des ADF super décorées, toutes plus jolies les unes que les autres. Avec le temps et l'expérience, on sait que cela devient vite dégueulasse, difficile à nettoyer et qu'en plus, cela peut être détruit pas une colonie. Ceci dit, certains endroits du nid commence à être "sales" aussi (je mets des guillemets car tout est relatif). Dans certains angles, elles accumulent des boulettes provenants de la poche infrabuccale (les fourmis adultes ne sont pas capables d'ingérer des solides, elles aspirent donc les sucs de ces mêmes éléments consommés puis rejettent une sorte de petite boulette) et les agglomèrent entre elles. Ces sortes de "concrétions" seraient intéressantes à étudier (bien au-delà de mes compétences d'amateur) :

  • permettent-elles de conserver des sucres à proximité (réserves) ?
  • permettent-elles en étant humidifiées de créer une certaine hygrométrie au sein du nid (sec je le rappelle) ?

Mystère et boule infrabuccale ! Mais je ne crois pas au dépotoir interne autrement dit  juste à la discipline de groupe qui voudrait que les boulettes (des déchets) soient regroupés au même endroit, encore moins au hasard. Je me trompe peut-être !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bientôt la fin de la diapause pour mes espèces du sud... j'ai hâte de retrouver mes Camponotus cruentatus ou siciliennes. 2013 devrait, sauf erreurs de ma part (c'est sensible ces ch'tites bêtes pas si ch'tites que ça), être une bonne année. Après le réussissage de la fondation, la croissance modeste du début (du Camponotus hein !!) mais certaine, il n'y a pas de raison pour que la démographie ne connaisse pas un bon coup d'accélérateur !!

That's all folks !

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 00:19

En vérité je vous le dis (pose christique), je voudrais bien me réincarner en fourmi Camponotus maculatus le temps d'un hiver: fuck the snow !!! Rester bien au chaud (c'est déjà bien) et surtout loin de la neige (ce serait tellement mieux).

Une nouvelle photo de mes danseuses du désert, elles en prennent un peu plus à leurs aises quand elles n'ont pas été dérangées préalablement pour cause de nettoyage du nid. Et comme à leur habitude, elles n'ont pas été longues à déblayer le sable à l'entrée du nid. Si j'étais vicieux, je remettrais du sable et elles referaient le mEUnage !! Je me demande si je ne vais pas leur laisser ma tuture histoire qu'elles enlèvent la neige...

20130115_094654.jpg maculaaatuuuus.jpg

Partager cet article

Repost0
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 10:00

Les indéfectibles et adorables danseuses du désert ! Aujourd'hui était journée nettoyage : enlévement du dépotoire où créchaient quelques vers de farine rescapés (pas pour longtemps généralement - 10 survivants sur les 40 vers donnés tous les 2 jours, ce n'est pas énorme), remise de sable à l'entrée principale du nid (elles ont tendance à l'enlever pour faire place nette, ce qui n'est pas très très esthétique), rajout d'un petit arbre en plastique (leur pOpa a des envies de verdure puis j'anthropomorphise un chouïa), remplissage de l'abreuvoir à eau (tant qu'à faire, autrement dit, quitte à les déranger), lessivage du dessus du nid là où sont situés les abreuvoirs à miellat (panique générale avec regroupement en tas dans les différents étages - je pensais un instant voir son altesse sérénissime se faire un p'tit coup de speed mais même pas), cela devient vite collant à cet endroit. Et voilà, c'est reparti pour un tour. Elles ne demandent que peu d'entretien dans leur grand aquariOum, il suffit de :

  • faire des lâchés de vers pour les nourrir, j'ai pris un rythme de tous les 2 jours
  • s'assurer que eau et miellat sont à disposition

Quelques visuels un peu dégueux histoire de meubler ce billet fort peu intéressant (il faut en convenir) mais qui rassurera les amateurs de cette colonie. Je vous ai rajouté les ingrédients de mon miellat maison. Seule précision à apporter, je stocke le sirop d'érable au frigo. Ne me demandez pas pourquoi mais c'est le seul sirop que je ne parviens pas à conserver, une fois entamé, à température ambiante sans qu'il tourne (une vague histoire de sucre qui se transforme en alcool, no no, cela ne donne pas du vin mais un genre de vinaigre qui pique bien les narines et que mes fourmis n'apprécient que peu).

maculatuuuus000 maculatuuuus001.jpg maculatuuuus002

Partager cet article

Repost0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 00:16

Camponotus maculatus : c'est tout simplement la folie, elles aiment les fortes températures, moi beaucoup moins (j'ai cru finir lyophilisé sur place) ! Elles pouponnent comme des malades et à tout va. J'ai refait une tentative de gelée nutritive, autant dire que ce n'est pas leur fort, elles laissent sécher le truc sur place sans trop s'y intéresser. Certes, c'est plein de bonnes choses (ou pas, après tout je n'en sais rien) mais cela ne gigote pas comme un asticot frais et dodu. J'adore le soir quand, soudainement, l'ADF se garnit de fourrageuses, même les vitres de l'aquariOum (j'adore les voir sauter des vitres au sol de l'ADF, elles ont la propulsion agile): expédition massive à la recherche de nourriture. On pourrait les prendre pour des magnans avec leur massive attack attitude !

Quelques photos ! Je sais, je m'acharne sur les tégénaires. En fait, cette dame gambadait dans mon jardin (balcon) alors que je procédais à un arrosage. J'aurais pu lui laisser faire sa vie en bon ami des choses de la nature. Et bien non et tout simplement parce que ces gentilles bestioles ont la fâcheuse tendance à pénétrer mon intérieur dès que le moindre petit air frais se fait sentir, ce qui est impardonnable. Je déteste les araignées, vraiment un insecte qui me dégoûte. Enfin bref, je l'ai attrapée, mise en boite (non sans quelques frissons d'horreur - tu ne t'approches pas de ma main toi ou je crie tellement fort que tu vas pleurer ta mère), gazée au CO2 et HOP, ADF des danseuses ! Si ce n'est pas un bon repas de protéines ça !!!

maculatusVStegenaire01.jpg maculatusVStegenaire02.jpg maculatusVStegenaire03.jpg maculatusVStegenaire04.jpg

That's all folks !

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 08:11

Camponotus maculatus :

 

Elles vont très bien, d'ailleurs, je ne vois pas pourquoi il en serait autrement. Les chaleurs estivales (même si c'est très yoyo en ce moment: les matins sont très frais avec des 16°C au compteur) boostent la colonie et le nombre de cocons est impressionnant. Môman fait bien son office et doit avoir le *ul en choux-fleur. C'est maintenant qu'elles s'activent dans tous les sens que je me rends compte de leur léthargie passée. Comme je l'ai déjà expliqué à de multiples reprises, il n'y a pas vraiment de diapause, elles connaissent 2 moments de ralenti et 2 pointes d'activité :

  • été et hiver pour les pointes
  • printemps et automne pour le ralenti

Elles suivent ainsi les températures bien indépendantes de ma volonté (chauffage ou pas). Cette année, la "diapause" a été plus marquée au printemps, le déménagement ne les a pas aidé non plus; il leur a fallu du temps pour prendre leurs marques; maintenant que je vois des ouvrières parcourir les parois de l'aquariOum, je me dis que c'est fait. Reste que ce petit dépotoir en haut du nid (bande de cochonnes). Aujourd'hui elles tournent à peu près à 20 asticots par jour, ce qui n'est pas énorme non plus. Elles ont quand même tendance à gaspiller !!!! Je fais une pause vers de farine; mon élevage a un peu de mal à redémarrer (j'ai dû trop taper dedans !!!).

Pour ce qui est de la vidéo, vous constaterez que les major (qu'on appelle parfois injustement soldats) sont loin d'être les plus vaillants, pour le moins. Ils laissent leurs soeurs aller au taff et tout juste supervisent-ils. Alors encore, je vais me répéter mais ce sont surtout des gastres-garde-manger qui stockent la nourriture de la colonie en vue de période de vaches maigres (qu'il n'y a pas !!!).

J'eusse bien parlé de mes autres Camponotus (cruentatus, lateralis et les siciliennes - nids en dessous de celui de mes maculatus) mais les vitres des nids sont plutôt sales et cela devient compliqué de faire des photos potables. Un billet sans photo est tellement triste que j'ai du mal à me résoudre à en faire un... cela viendra surement...

Ecco fatto ! 

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 15:11

Elles vont toujours bien, même très bien avec le retour des fortes chaleurs ! Je les ai bien élevées: quand elles ont "faim" ou que l'envie de proie se fait sentir, les ouvrières attendent à différents endroits de l'ADF bien sagement, que cela tombe du ciel. Le soir uniquement, la journée l'aire de chasse ou fourragement est quasiment vide. Il est assez rare de voir des ouvrières fourrager à proprement parlé, à savoir parcourir l'aquarium à la recherche d'une provende.

Autre comportement "alimentaire", des ouvrières restent en permanence sur l'abreuvoir à eau.  Comme le nid est sec, je présume que l'eau (!!!) revête un intérêt vital ! Elles ne sont pas aussi prévenantes avec l'abreuvoir à miellat.

--------------------------------------------------------

PS : je vais tâcher d'être un peu plus assidu à mon blog mais ce n'est pas gagné

Partager cet article

Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 10:39

Je ne suis vraiment plus très acidu ! Shame on me :-( La végétalisation de mon balcon m'occupe pas mal...

Camponotus maculatus : j'ai enfin procédé à leur déménagement !!! Le grand classique, j'ai déposé l'ancien nid sur le nouveau, non sans avoir préalablement ouvert le dit objet. Je les ai un peu aidé hein, les virant manu militari des différents étages. L'ancien nid était vraiment devenu crade à souhait avec 2 étages entiers plein de déchets (principalement des carcasses de vers de farine) et même, oui oui, même, des ténébrions adultes qui faisaient leur vie au sein de la fourmilière, des squateurs en gros. Ce n'était pas non plus Sangatte; ils étaient quatre pelots bien au chaud sous les cadavres de leurs compatriotes.

20120329_091614.jpg 20120329_091929.jpg diversesphotos-0684.JPG diversesphotos-0687.JPG

Désolé pour la qualité des photos et la vidéo mais j'ai opté pour le portable (Samsung galaxy notes), c'est plus rapide et plus maniable. Sur les deux dernières, vous pouvez voir la gyne, cela faisait un moment que je ne l'avais pas vu. Elle est encore fort leste des papattes et surtout n'hésitait pas à faire montre de ses puissantes mandibules (pas contente mémère). J'ai pris peur un instant car elle était passée du sommet du nouveau nid à un passage étroit entre la paroi de l'aquarium et du nouveau nid. Ses bonnes filles toutes dévouées à sa cause de pondeuse ont su la ramener dans le droit chemin, celui du nouveau nid, une fois qu'elles en ont pris possession.

Pour ce qui est de faire un bilan, la population a pas mal regressé !! Il y a également peu de larves (beaucoup de cocons par contre). Les températures quelque peu fraiches n'aident pas. J'ai un gros "vide générationnel"... ce qui fait que pour le moment, les insectes sont boudés et seuls les liquides sucrés trouvent grâce à leurs ocelles.

Partager cet article

Repost0