Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 00:02
lateralis500.jpg lateralis501.jpg lateralis502.jpg

Camponotus lateralis: au regard des premières photos, on peut se demander ce que font ces ouvrières ! Et bien elles boivent tout simplement de l'eau ! Et vous savez quoi ? Malgré l'humidification des nids, elles aiment boire et TOUTES ! Parce que, bien entendu, j'ai tout d'abord pensé que les lateralis buvaient parce qu'elles étaient méditerranéennes et que c'était une façon de faire des réserves d'eau en cas de sécheresse du milieu. Mais non, des Lasius aux Formica, toutes aiment boire et se gorgent les gastres d'eau. Que cela ne tienne, tous les deux jours, je fais une distribution d'eau; à la pipette, je distribue des grosses gouttes d'eau dans les ADF. La dernière photo permet juste une vue de l'évolution du couvain, sympa, n'est-il pas ??

-------------------------quelques news rapidos-----------------------------

Crematogaster scutellaris: la "diapause" (inertie totale) du couvain est finie et la croissance des larves a repris (les premières nymphes vont arriver). La température doit y être pour beaucoup mais le mécanisme qui conduit les larves a diapausé ou à croitre reste pour moi un mystère. Niveau activité des ouvrières, pas de changements ; ni plus, ni moins ! Au regard du grand nombre de larves, la colonie va connaitre une explosion démographique...

Temnothorax unifasciatus: miracle !! J'ai une horde d'ouvrières dans l'ADF (j'ai failli attendre); ruée sur le miel pure ! J'ai jugé bon qu'il serait bon qu'elles aient quelques bons gros vers de farine bien gras histoire de nourrir le couvain conséquent. Elles sont un peu longue à la détente mais quand elles y vont, elles ne vont pas semblant.

Camponotus micans: la larve qui a diapausé s'est transformée en cocon. Je cause bien entendu de la petite fondation. Ce ne sera pas de la grande ouvrière, assurément. Reste à attendre que mémère la gyne lâche la purée de futures miochetonnes. Son gastre est bien gonflé et pour l'instant, j'attends qu'elle y aille ! Si je m'en fie à la croissance habituelle des camponotes, cette année devrait être la consolidation et il faudra attendre 2012 pour que la colonie connaisse une envolée réelle de l'effectif. Oui, c'est loooooooooooooooooong mais quand on se lance dans ce genre, il ne faut pas en demander plus !

Camponotus cruentatus: elles ont bouffé la larve qui se nymphosait sans cocon. Rien de bien exceptionnel ! Elles non plus n'aiment pas les nymphoses nues mais en même temps, à qui la faute ? A mes zigues du fait d'un nid trop humide ?? Fort possible... je vais assécher un peu tout ça, cela tuera quelques acariens au passage.

Cataglyphis velox: yes de yes de chez YES, 40 cocons au compteur et elles continuent de plus belle à aider au tissage des cocons, élément vital pour avoir de beaux imago (les larves ne savent pas faire seule). Quand tout tourne avec la précision d'une horlogue suisse, sans le petit oiseau qui sort (un bon coup de carabine, c'est tout ce que mérite ce sale piaf hurleur en bois), c'est un enchantement.

That's all folks !

Partager cet article

Repost0
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 08:56
Continuons donc dans cette aventure de "fiche lecture". La durée de vie d'une abeille (peuchère):
  • en été 40 jours environ (c'est peu !!)
  • si l'abeille nait en automne elle hivernera et vivra entre 4 et 5 mois
Comparé aux fourmis, il n'y a pas photo puisqu'une ouvrière fourmis vit en moyenne 2 ans. Aucune explication sur un tel différentiel. D'autant que les abeilles hivernent avec une température au centre de la ruche, là où est la reine, comprise entre 25/30° C. Quelques chiffres:
  • une colonie d'abeille consomme entre 36-38 kg de pollen par an
  • pour 1 kg de miel il faut 50 000 vols (avec 1 000 fleurs par vol)
  • le nectar utilisé à la confection du miel peut contenir jusqu'à 80% d'eau
  • une colonie bien peuplée en pleine saison récolte jusqu'à 6 kg de miel en une journée
  • une colonie consomme entre le printemps et l'automne entre 6-8 kg de miel (+ 1kg en hiver)
Ce sont aussi des besogneuses que ces abeilles ! Je devrais survoler le reste de l'ouvrage a priori. Il y a une liste des fleurs particulièrement affectionnées, toute la liste des maladies et des prédateurs et comment lutter contre eux, le type de ruches, la législation en vigueur etc. Bref, des données sur l'apiculture à strictement dire qui ne m'intéressent que moyennement. Pour ne pas dire "pas du tout".

Partager cet article

Repost0
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 10:47
Je continue donc... :)
Quelques données:
  • une ruche contient en moyenne 80 000 individus
  • une abeille butine jusqu'à 1 000 fleurs par heure !! (ça calme hein ?)
  • la répartition des tâches au sein de la colonie se fait comme chez les fourmis selon le critère âge: les plus jeunes s'occupent du couvain, les plus vieilles partent butiner
  • anecdotique mais marrant: les abeilles ne défèquent jamais au sein de la ruche: elles disposent d'une vésicule rectale leur permettant de conserver leurs excréments tout l'hiver. Dès le printemps arrivé, elles effectuent un vol purificateur afin de "s'alléger"
Essaimage:
C'est exactement l'inverse des fourmis !!! Chez ces dernières, les sexués partent fonder une nouvelle colonie. Chez les abeilles, c'est la reine dite reine-mère et une partie de la colonie (jusqu'au trois quart) qui part fonder une nouvelle colonie et laisse l'ancienne ruche ou habitat avec de jeunes princesses prêtes pour prendre la relève, une seule le fera effectivement en éliminant les autres. L'essaimage donc le départ de la reine-mère se fait si certaines conditions sont réunies.
Même sort chez les sexués des abeilles que ceux des fourmis:
  • les gynes surnuméraires sont tuées par la reine-mère (si l'essaimage n'a pas eu lieu pour diverses raisons) ou la nouvelle gyne qui prend la relève suite à un essaimage éliminera toute concurrente
  • les faux bourdons sont éliminés par les ouvrières (bouches inutiles) avant l'hiver
Les abeilles sont monogynes, deux reines peuvent éventuellement cohabiter: si une jeune reine est prête à prendre la relève (fraichement fécondée et revenue dans la ruche) et que l'ancienne n'est pas encore partie pour un essaimage, la reine-mère tolèrera la nouvelle mais si elle ne part finalement pas pour un essaimage, elle l'éliminera ou la fera éliminer par les ouvrières.

C'était quelques minutes APIS !  :) Retrouvez l'intégralité de ces billets par la catégorie dédié: ICI

Partager cet article

Repost0
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 10:27
Cherchant des réponses et peut-être trouverais-je des questions (l'esprit retord, oui, c'est moi !!!!) chez l'Apis (l'abeille) qui fait partie de la même famille que la fourmi, celle des hyménoptères ou des guêpes, j'ai commencé la lecture d'un ouvrage (le premier d'une longue série ?) sur les abeilles: Le Grand Livre des Abeilles de M. Biri aux éditions Vecchi. Pour me motiver dans ma lecture (j'ai le livre laborieux, vue de merde oblige) et aussi pour me faire rentrer tout cela dans le crâne, je vais faire une série de topo ou de fiches lecture si vous préférez, que vous pourrez suivre dans la catégorie qui se trouve sur votre gauche sous le nom "Abeille: Apis".
---------------------------------------------------------
Il y a deux castes: les sexués et les ouvrières. Comme chez les fourmis, la reine pond deux types d'œufs:
  • des œufs fécondés via la spermathèque donc diploïdes qui donneront une femelle
  • des œufs non fécondés donc haploïdes qui donneront un mâle
Si l'œuf est fécondé, à nouveau deux optiques; soit la larve est nourrie exclusivement à la gelée royale et donnera une future reine, soit elle n'en aura que pendant 3 jours (puis ce sera miel et pollen) et donnera une ouvrière.
Le passage de l'œuf à l'imago est beaucoup plus rapide chez l'abeille que chez la fourmis (en moyenne):
  • pour une gyne 16 jours
  • pour une ouvrière 22 jours
  • pour un faux bourdon (mâle) 25 jours
Concernant l'anatomie des abeilles, on retrouve grosso modo les mêmes organes, avec pareillement un jabot ou estomac social. Les abeilles ont également des glandes nourricières ou glandes mammaires (l'ancêtre de l'allaitement chez les mammifères) qui sécrètent la gelée royale. Durée de vie de l'activité de ces glandes, un mois et demi. Ensuite, l'ouvrière qui, était nourricière doit prendre une autre fonction au sein de la colonie.
Quelques données chiffrées:
  • les airs de butinage sont comprises entre 100 m et 3 km
  • une reine vit en moyenne 5 ans (c'est assez peu comparé aux fourmis)
  • lors de sa troisième année, une reine atteint le maximum de ses pontes, jusqu'à 3 000 œufs par jour
  • après l'accouplement les organes génitaux du mâle restent dans le vagin de la gyne, mutilé, il meurt
Le nom latin de l'abeille est Apis, l'espèce la plus répandue est Apis mellifica. Cette espèce a été introduite dans le monde entier. L'abeille s'hybride facilement avec d'autres espèces (ou races pour reprendre les propos de l'auteur de l'ouvrage), ce qui rend les identifications très difficiles.
A SUIVRE...

Partager cet article

Repost0