Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 11:50
Sans commentaires ;oP
Partager cet article
Repost0
8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 11:48
Camponotus maculatus: Je les aurais bien appelé les valseuses, mais cela aurait été trop équivoque ;oP Une quatrième ouvrière est arrivée hier; ce qui me fait: 4 ouvrières, 3 cocons, 2 grosses larves -qui grossissent à vue d'oeil- et un peu de menu fretin. J'alterne la nourriture à l'intérieur du tube: le matin avec du pseudo-miellat et le soir avec un insecte, ce qui met la gyne dans dans un état de pré-attaque avec les mandibules bien ouvertes. Les ouvrières ont le gastre assez transparent qui se teinte de rouge une fois le contenu d'un asticot coloré aspiré ;o)
Essaimages: Toujours pas d'essaimage dans ma copropriété cette année. Ce ne sont pourtant pas les orages qui manquent et c'est vrai que, maintenant que j'y pense, je n'ai pas vu de colonne de Lasius du jardin vers les vides ordures...il a dû y avoir des insecticides sur le coup :-/
Balcon: J'ai des cochenilles :-/ Pas énormément car je veille et écrase tout truc duveteux à pattes qui s'approche de mes plantes mais bon...pas cool !
  8) All for today  :) 
Partager cet article
Repost0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 11:47
Une nouvelle arrivée parmi mes quelques colonies, en l'occurence Lasius cf fuliginosus. Merci DEUXE :-) Elle est accompagnée d'une ouvrière et de plusieurs cocons.

A noter son petit gastre (pas de réserve) et ses mandibules caractéristiques de cette espèce parasite à fondation dépendante. Ma mission, que j'ai acceptée de facto, va être de réussir une fondation pas très simple :-) Souhaitez-moi bonne chance !
Partager cet article
Repost0
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 11:46
Colonie Lasius emarginatus: Au final, je ne sais pas combien d'ouvrières j'ai perdu. Mais l'hémorragie n'a pas été si importante que cela. Elles ont pourtant encore pas mal de place et si elles vidaient leur 2 dépotoires (surtout des enveloppes de cocons), elles seraient même très à l'aise. N'empêche, il va falloir que je songe à un déménagement (ouais, cela me fait ch*** !). Sinon la gyne est plus nomade et change de loge de temps à autre. Les salles consacrées au couvain (hors cocons) sont au nombre de 8 !!!!
Pour historique, le billet avec photo: nid le 22 juillet 2008 (hier à peine).
Le billet avec vidéo de la colonie: nid le 23 février 2008 (avant hier)
Aujourd'hui, deux photos. La première quand le nid est dérangé, elles s'agglutinent entre elles (ach, mein Got, restez groupir) et la deuxième quand elles vaquent à leurs occupations pépère tranquillou.


Partager cet article
Repost0
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 11:45
Troisième ouvrière Camponotus maculatus née ce soir !


   :) 8) :D (!)
L'actualité fourmis est un peu chargée aujourd'hui, cela tombe bien, j'en ai le temps ! J'en profite aussi pour fêter le trois centième billet de ce blog !! YES !!!
Partager cet article
Repost0
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 11:43
Je vous copie/colle le billet que j'ai fait pour le forum myrmécofourmis.com (que, bien évidemment, il va de soi, je vous recommande), non pas par narcissisme (quoi que !) mais parce que je m'interroge, donc si quelqu'un (appel à la cantonade) avait quelque idée sur le sujet...welcome :-)
---------------------------------------------------------
En faisant des recherches sur Dolichoderus quadripunctatus (elle est trop belle: je suis grandement amoureux), j'ai trouvé une vidéo fort instructive (désolé: format RealPlayer). Je connaissais les œufs trophiques mais pas du tout ce mode d'alimentation qui, a priori, s'y apparente et dont l'intitulé ne fait pas spécifiquement envie (procto, je ne vous fais pas un dessin). Pour résumer, l'intégralité de leur système digestif va être nécessaire à la transformation des matières qu'elles ingurgitent, donc elle consomme leur déjection (pas tout, je vous rassure).
La vidéo: (un peu pourrie ou made in vieille France)
Je vous donne les deux liens, libre à vous d'utiliser celui que vous voulez, le premier est direct, le deuxième est celui de la page web qui l'héberge:
Dolichoderus quadripunctatus en direct live
http://www.cerimes.education.fr/

Ensuite, m'est venue une réflexion (si si, cela m'arrive, pas trop souvent car cela fatigue) concernant les Messor. Toute le monde sait que ce genre "fait du pain". En fait, elles mastiquent les graines pour les enduire de leur salive qui prédigère (casse les molécules d'amidon comme le fait la salive humaine, ce qui donne ce goût sucré dans la bouche quand on mâche longtemps du pain). Or, j'ai souvent remarqué que mes Messor étaient très mais alors très portées sur leur postérieur et je me demandais si elle ne faisait pas aussi comme Dolichoderus quadripunctatus pour récupérer certaines matières nutritives ou indispensables.

Voilà un peu d'info et une réflexion...vous en faites ce que vous voulez ;)
Partager cet article
Repost0
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 11:42
On va commencer (recommencer pour moi car j'ai merdé mon billet non sauvegardé il va s'en dire GGGGGGGRRRRRRR: rage against the machine) par sa majesté Lasius emarginatus en cours de fondation. Vous prendrez bien une petite guirlandes de timbres poste, non ? Tout va bien :-)

Pour finir, la suite de l'escapade sauvage de ma colonie de Lasius emarginatus. J'ai récupéré 25 ouvrières aujourd'hui (en vérité je vous le dis, il faut les aimer). Elles se sont mises (les évadées hein) par petits groupes de 4 ou 5 (socialité oblige) sous mes deux nids de Lasius (emarginatus et niger). L'opération a donc consisté à:
- mettre un verre par dessus un petit groupe
- faire monter les fourmis sur les parois du gobelet (les affoler peut aider)
- mettre en contact un bout du verre avec l'ADC du nid (les odeurs et pistes font le reste, même si c'est un peu long et fastidieux).
Pour celles qui étaient dans la mousse oasis, j'ai fermé l'accès toute une nuit puis j'ai ouvert en mettant un verre dessus et j'ai procédé comme précédemment.
Partager cet article
Repost0
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 11:41
- Companotus maculatus -
Aujourd'hui nouvelle tentative de pseudo-miellat et la gyne a une bonne physogastrie: faut dire aussi qu'elle s'est bien attardée sur la languette de papier d'aluminium et c'est elle qui a nourri ses très timides filles ! Cette après-midi, j'ai enlevé le liquide sucré et j'ai introduit une mouche sortie du congèle, je verrai bien ce que cela donne. Non sans avoir, entre temps, fait une séance photos.
La gyne n'était déjà pas laide mais alors les ouvrières, Deus mei, elles sont chavirantes: une patte est plus longue que le corps, et les antennes ont la même longueur ce qui donne l'impression qu'elles sont montées sur 8 échasses qui leur donne une légèreté et une grâce, de vrais petits bijoux.


Comme d'habitude, si vous voulez agrandir les photos: clic droit de votre navigateur (Firefox - avec IE ce n'est pas possible a priori), "afficher l'image".
Partager cet article
Repost0
6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 11:41
Lasius niger: celles de mon balcon se régalent de nectar d'une fleur de Tricyrtis dont j'ai oublié le nom du cultivar (un peu tôt pour une floraison...l'automne sera-t-il très froid ?), depuis hier elles ont élu domicile au sein de cette fleur. Elles ne risquent pas de se nourrir de miellat, j'escagasse les pucerons :oP Sur la première photo, en l'agrandissant, vous en verrez plusieurs au tréfond de la corolle: combien ??!?

Lasius niger (DE): mes vraies à moi que j'ai, ma colonie quoi ;oP sont de bonne taille maintenant, rien à voir avec les chétives ouvrières des débuts. La différence est flagrante et fait plaisir à voir.
Messor ebeninus: au passage et pour faire l'intruse, j'ai désormais 7 ouvrières. En comparaison avec mes autres colonies, je dirais que Messor a tout de même un développement assez lent au début mais plus régulier que l'on pourrait traduire par un doucement mais surement.
Partager cet article
Repost0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 11:40
Camponotus maculatus: une deuxième ouvrière vient d'être sortie de cocon par la gyne ce matin ! Rhôôôôôôô, que du bonheur :-) De là à dire que les camponotes tropicales sont meilleures mères que celles de nos contrées, il n'y a qu'un pas que je franchi allégrement.
Camponotus substitutus: Le couvain est maintenant constitué de 7 "éléments". Si mes yeux pas très performants ne me jouent pas de tour, 3 larves et 4 oeufs (je n'ai pas insisté pour ne pas la déranger outre mesure).
Pour résumer: (fort et faible s'entendent en comparant les 2 espèces qui demeurent et restent tropicales: donc chaleur + hygrométrie élevée)
Camponotus substitutus (Amérique du sud) fortes températures et faible humidité.
Camponotus maculatus (Afrique) faibles températures, forte humidité.
:) :D 8)
Partager cet article
Repost0