Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 12:51
Un petit comparatif vidéo de ma colonie de Lasius emarginatus.
Avant: janvier 2008
Après: septembre 2008

On va continuer dans le Lasius niger, provenant d'Allemagne et qui commence à se développer de façon tout à fait honnête, même si les débuts furent très lents. Pour l'histoire, cette colonie est le résultat de la fusion de deux colonies dont une avait perdue sa gyne. Pour mémoire aussi, les orphelines furent éliminées petit à petit une fois que les filles de la gyne restante furent assez nombreuses.
Le couvain (une partie) + la gyne en protection rapprochée:


Partager cet article

Repost0
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 12:50
Je commence par laquelle ?
Celle trouvée le 19 juillet 2008 continue à prendre soin de ses larves.
Cliquez dessus pour l’ajouter à l’article (eelasi10.jpg) Cliquez dessus pour l’ajouter à l’article (eelasi11.jpg)
Celle trouvé le 28 août 2008 et qui a pondu, garde ses ailes. J'ai l'impression qu'elle ne parvient pas à s'en séparer. En effet, elles sont dressées en l'air comme si elle avait tiré dessus mais toujours attachées. Un genre de bug ;oP

Partager cet article

Repost0
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 12:48
Le marronnier de tout blog consacré à des colonies de fourmis: le comptage ;oP
Le dernier date du 20 août et est ICI.
Lasius niger: 190 ouvrières et 150 cocons.
Formica lusatica: 250 ouvrières et 60 cocons.
Messor barbarus: 150 ouvrières, je ne compte pas le couvain. Mes Messors sont les plus lentes à se développer mais je ne les chauffe pas.
Lasius emarginatus: C'est un vrai cauchemard à compter, donc on va rester à 1 200, ce qui, au regard du nombre d'enveloppes à cocons qui vont dans le dépotoir, est faux. A noter aussi qu'elles boudent les insectes en ce moment malgré la présence d'un grand nombre de larves; préparation à la diapause ?
Temnothorax unifasciatus: Dans les 300 ouvrières. Le couvain est incomptable, il y en a de partout.
---------------------------------
Petit bilan: hormis ces 5 "grandes" colonies, j'ai également, mais en tube à essai donc des petites familles, Camponotus substitutus, Camponotus maculatus, 2 gynes Lasius emarginatus, Messor ebeninus, Crematogaster scutellaris et Lasius cf fuliginosus. Je suis donc soutien de famille de 13 colonies en tout et pour tout.

Partager cet article

Repost0
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 12:47
LA STRIDULATION

Définition: Crissements aigus que produisent certains insectes par frottement (exemples: grillons, cigales, criquets etc).
LA FOURMIS:
Le grattoir: Des muscles actionnent un frottement sur les stries du grattoir qui produit alors un son (audible par l'homme) dont la puissance dépend de la taille de l'individu, du nombre de stries et certainement du message qui y est lié. Manica rubida possédent 180 stries alors que Solenopsis fugax n'en possède que 30. La fréquence la plus aigüe est de l'ordre de 2500 vibrations à la seconde, la plus basse de 120 vibrations à la seconde (source: Vie et Moeurs des Fourmis de Alb. Raignier).
Toutes les fourmis ne possèdent pas de grattoir permettant la stridulation, ainsi les Camponotus en sont dépourvues. Les principaux genres présents sur le continent européen et possédant un grattoir sont les suivants (toujours selon Alb. Raignier): Myrmica, Tetramorium, Crematogaster, Temnothorax, Messor, Aphaenogaster, Pheidole.
Cliquez dessus pour l’ajouter à l’article (stridu11.jpg)
 http://i54.servimg.com/u/f54/11/84/72/52/th/stridu14.jpg
(dessin n°1: le grattoir - dessin n°2: muscles permettant la stridulation - dessins issus de Vie et Moeurs des Fourmis de Alb. Raignier)

Fonction: La fonction de la stridulation chez la fourmis est méconnue. Elle servirait parfois d'alerte quand un danger menace, parfois de ralliement quand une source de nourriture est trouvée par une fourrageuse et certainement d'appel sexuel (les sexués possédant plus de stries que les ouvrières) à l'image de d'autres insectes l'utilisant.
Cette fonction est d'autant plus mystérieuse que les fourmis sont sourdes et qu'il faut un son de 100 décibels émis à moins d'un centimètre de distance pour que les vibrations ainsi générées soient perçues par l'organe de Johnson (situé à la base des antennes, entre le scape et le funicule - source: Les Fourmis de Luc Passera).

Photo d'une plaque stridulatoire du genre Creamatogaster (source: Les Fourmis de Luc Passera).
http://i54.servimg.com/u/f54/11/84/72/52/th/stridu13.jpg
L'article dans son intégralité est disponible ICI.

Partager cet article

Repost0
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 12:46
(le titre est bon, Google adore, donc moi aussi)
Lasius emarginatus: La gyne ailée que j'ai récupérée il y a peu (je précise car j'ai 3 gynes de cette espèce maintenant) vient de pondre 2 oeufs tout en conservant ses belles grandes ailes. Certes, ce n'est pas forcément un signe (les princesses peuvent aussi pondre) mais tout de même, aussi rapidement. Je la sentais bien de tout manière (moi menteur ?). Va-t-elle garder ses ailes ? Pas si simple.
L'enlèvement des ailes chez une gyne n'a qu'une fonction: trouver plus facilement un coin tranquille où fonder. Si on intervient, cette opération est zappée et n'a plus aucune raison d'être, d'où les récits ici ou là de gyne avec encore une aile.
Maintenant, pas dit qu'elles ne tombent pas toutes seules. Afin de nourrir ses premières larves, la gyne piochera dans ses réserves, en autre via l'apoptose des cellules des muscles alaires...A suivre...si ma gyne n'est pas fécondée, la problèmatique sera beaucoup plus simple !
Camponotus maculatus: Et de 10 cocons ! Un beau petit cheptel s'annonce :-) Il n'y a plus de larves. Elles ont étalé les cocons sur toute la longueur du tube (prise maximum de chaleur et minimum d'humidité). Il reste les nombreux oeufs qui ne devraient pas tarder à donner de voraces larves.

Partager cet article

Repost0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 12:45
Lasius cf fuliginosus: La gyne vient de pondre 2 oeufs dont elle ne s'occupe absolument pas. Elle s'en était même collé un à une patte et c'est une ouvrière qui l'a pris. La mauvaise mère par excellence, pire qu'une componote !! En attendant, je me suis bien débrouillé finalement: gavage au pseudo-miellat et une fois une mouche. Restera l'espèce à déterminer (comme le dit Ramose dans un commentaire) en dernier lieu et pour cela, il faut au moins une ouvrière: le timing (avant diapause) est jouable mais juste.
Camponotus maculatus: Elles continuent leur développement. Déjà 9 cocons et une grappe d'oeufs très conséquente. J'ai hâte de les déménager, elles me font de la peine à l'étroit dans leur tube à essai !!!!

Partager cet article

Repost0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 12:45
Les majorettes au commandant Cousteau dans leur pénattes !
 
Et encore ma princesse (cela meublera un peu) ! En fait, je suis quand même un peu emmerder...que faire ?

Partager cet article

Repost0
30 août 2008 6 30 /08 /août /2008 12:44
Et je continue à me cultiver fourmis avec deux nouveaux ouvrages trouvés sur Ebay ! Cette fois l'auteur est Rémy Chauvin:
- Le Monde des Fourmis, éditions du Rocher, 1994, 285 pages.
- Des Fourmis et des Hommes, éditions France-Empire, 1979, 186 pages.
Il va falloir que j'accélère mon mouvement lecture car je commence à avoir quelques ouvrages en souffrance :o(
 Cliquez dessus pour l’ajouter à l’article (fourmi11.jpg) Cliquez dessus pour l’ajouter à l’article (fourmi10.jpg)

Partager cet article

Repost0
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 12:43
Crematogaster scutellaris: Elles sont maintenant 26 ouvrières mais le développement est un peu "lent" avec les températures pas très clémentes de ces derniers temps. Pour de telles sudistes, 20° est un peu limite ! Je sens qu'elles vont faire leur diapause dans mon appart': les 17°C de cet automne avant la mise en service du chauffage devrait être idéal pendant un petit mois.
Messor barbarus: La reine se vautre parmis le couvain. Elle n'est plus cette gyne active des débuts, elle se contente d'être une extension du couvain; des organes reproducteurs point barre. De toutes mes colonies, ce sont celles qui passent le plus de temps en toilettage et rien à voir avec le truc à la va vite d'un Lasius, nope, c'est minutieux, long et chaque recoin y passe :-) En tous les cas, je ne m'en lasse pas ! J'aurais deux major en vue...
Messor cf structor: Reprise de l'activité à l'entrée du nid de cette colonie présente à l'espace fumeur de ma boite (le billet est ). Pour la petite histoire: la colonie était grouillante, elles se sont faites attaquer/piller par des Tetramorium, j'ai cru que le nid était définitivement perdu, son entrée fut un temps complétement bouché mais là, cette colonie semble revivre !!! Je pense qu'une offrance de graines serait la bienvenue, à moins que cette activité que j'affectionne attire les Tetramorium...

Partager cet article

Repost0
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 12:35
Chose promise chose due, quelques photos (manque de lumière et rien ne vaut celle de l'après-midi) de la gyne capturée hier soir. Elle a toujours ses ailes et cherche à se sauver dès que j'ouvre le tube: c'est bien la première fois (on ne m'y reprendra plus) que je raméne une vierge à la maison ;oP

 Cette photo n'a d'intérêt qu'en son sommet où l'on voit un Tetramorium (mâle ?) ramassé au même endroit. je ne sais pas si c'est dû à l'éclairage artificiel mais étrange que deux espèces différentes choisissent le même endroit pour essaimer. Je n'irai pas dire jusqu'au même moment (par manque d'observations) mais je m'interroge...
Et puis pour le plaisir, même si ce n'est pas de la macro super propre, cette demoiselle qui a bien la bougeote ! C'est d'ailleurs assez marrant de photographier un emarginatus: selon la luminosité et la photo, le thorax est de couleur brique ou marron.



Partager cet article

Repost0