Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 13:32
Les choupinettes sont maintenant 32 ouvrières, elles se développent bien et sont facile à nourrir: 1 mouche et 1 ration de pseudo-miellat par jour ! ce sont les moins chipoteuses avec Myrmica. Il n'y a que les Lasius pour faire des manières.
 

Camponotus maculatus:

difficile de faire plus bellissimes ! ;oP

C'est vraiment pas pratique ces Ants building pour faire de la photo, surtout avec mes 2 mains gauches et mes 2 yeux bigueleux !
:D
On va finir avec Messor barbarus et les vitres sales de leur nid...va pit'être falloir que je me penche sérieusement sur le problème: d'un autre côté endormir toute une colonie pour pouvoir nettoyer une vitre, à supposer qu'elles restent sages, est-ce que cela en vaut vraiment le coup ??

PS: je vous ai mâché les visions avec des photos cliquables !!! Un peu pénible à faire alors n'en prenez pas l'habitude :oP
Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 13:31
On commence par ma ch'tite colonie Lasius emarginatus, avec gros plan sur les quelques nouveaux oeufs de la gyne au centre de la photo:

Et pour finir ma gyne Camponotus substitutus qui, en l'absence de tout couvain, a accepté de boire du pseudo-miellat et a une mouche dans son tube, pas dit qu'elle y touche mais je vais continuer à la gaver avant son départ pour d'autres cieux !

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2008 4 25 /09 /septembre /2008 13:30
Avec la remise en route du chauffage collectif de ma copropriété (les 20°/23°C sont acquis jusqu'à la fin de l'hiver dans mon appart'), j'ai décidé (Deus ex machina) de mettre certaines colonies dehors, sur mon balcon/loggia, donc en diapause. Sont concernées: Formica lusatica, Lasius niger, ma grosse colonie de Lasius emarginatus et Temnothorax unifasciatus. Comme je suis un peu fainénant et qu'elles sont dans des nids plats, je les protége avec du film étirable, avec une entrée pour pouvoir donner du pseudo-miellat et laisser l'air passer. Elles me manquent déjà.
Je ne mettrai pas en diapause mes Messor barbarus, Crematogaster scutellaris, Myrmica rubra en pleine bourre d'activité (le vendeur les gardait déjà au frigo) et bien entendu mes tropicales. Ma toute petite colonie Lasius emarginatus, dont je vais laisser poursuivre le développement avant un don.
Ma colonie de Messor ebeninus est partie en colissimo dans le sud, chez Mr Propre: elle est entre de bonnes mains :o)
Camponotus substitutus: elle a mangé sa dernière larve et est désormais seule, je tente donc de la gaver de nourriture...pas dit qu'elle mange.
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 13:30
Myrmica rubra: elles sont vraiment pas comme les autres !!! Je suis assez étonné :o) Tout d'abord, ce sont de vraies chirurgiennes, autant je coupe en deux les mouches pour mes autres colonies, surtout quand elles sont de petite taille (les colonies, pas les proies), autant avec elles, c'est inutile. Elles m'ont dépioté une mouche en 50 mille morceaux en un rien de temps. Même mes Formica, qui ont pourtant de bons coups de mandibules, ne le font pas: je leur ai donné un cricket trouvé parmi mes violettes, elles n'en ont rien fait, elles ne sont pas parvenues à percer la chitine et ce n'est pas faute d'essayer et à plusieurs. Rien de plus facile pour Myrmica !!
Les gynes aussi vont dans l'ADF et se comportent au final comme de robustes ouvrières. Là non plus, je n'en avais pas l'habitude: toutes mes autres gynes sont des mémères pondeuses et s'en tiennent à pondre, pondre et encore pondre !!!
J'en viendrai presque à regretter le petit nid que je leur ai donné: je les ai prises pour des Temnothorax. D'autant plus stupide que j'ai un nid en plâtre qui leur fournirait la forte humidité qu'elles aiment. En dernier lieu, elles sont de moeurs nocturnes, là aussi, je ne m'y attendais pas.
Gyne Lasius emarginatus: la petite famille adoptive va bien, très bien même !!! Il y a 12 ouvrières, les gastres sont plein à ras bord des mandibules et la gyne vient de pondre 4 oeufs, je présume que c'est un effet de la mise en route du chauffage collectif (21°C dans l'appart' contre 10°C dehors la nuit, cela stimule).
Camponotus tropicales: mes maculatus s'amusent à sortir et rentrer les cocons dans l'ADF, le pourquoi du comment: mystère ? Une trop forte humidité dans le nid ? Quand à substitutus, elle a de nouveau mangé ses larves, sauf une. J'ai donc enlevé le cache rouge qui ne sert absolument à rien !! Je lui ai également fourni une lichette de pseudo-miellat sur du papier d'aluminium dans le tube: panique à bord, larve entre mandibules, elle se serait volontiers sauvée. Maintenant, elle ignore cette bonne nourriture...vraiment un cas désespéré cette substitutus.
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 13:29
En correspondance avec mon post sur la plus vieille fourmi trouvée dans l'ambre, alias Sphecomyrma freyi, je vous présente ce qui serait le chainon manquant entre la guêpe et la fourmi, Methoda fimbricornis. Cette guêpe vit aux Philippines. Google étant notre ami à tous, je vous invite à le consulter pour de plus amples informations ;oP
J'en parle car en ce moment il y a un gros buzz sur le net à propos d'une fourmi trouvée en Amazonie (en 2003 tout de même, pour dire si c'est de la vieille info) et qui serait une très ancienne espèce. Quelques articles sur cette fourmi qui fut nommée "fourmi de Mars":
Wikipedia, cyberpresse, AFP.
 Femelle  mâle

(source: dessins de Methoda fimbricornis tirés du livre Ants, Gary J.Skinner and Geoffrey W. Allen)
Partager cet article
Repost0
23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 13:28
Une série de belles images (très anthropomorphiques) trouvées en Angleterre mais provenant d'Allemagne. Le jeu est simple, vous avez les images, vous avez les titres, en Deutsch dans le texte, à vous de les mettre ensemble dans les commentaires.
 
Je vous ai mis les images en liens pour ceux qui utilisent encore le navigateur de Windaube alias IE (quelque soit la version) ou qui sont un peu comme moi trisomique du clavier.
Les titres: Die Ameisenfeuerwehr, Ameisenbeim Spinnen, Vertreibung eines Hirschkäfers, Sonnenschirm-Ameisen oder Blattschneider, Ameisenpflanzen, Arbeutende Ameisen auf dem bau.
Dernière précision (rien à voir avec la choucroute) mais ces petites images étaient en cadeau avec de la margarine (alias lait de taureau). N'empêche que c'était le bon temps des cadeaux Bonux and co...
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 13:28

Lasius emarginatus: la famille recomposée et des grassouillettes !! pas de Slim Fast à la maison et cela se voit très bien. J'ai eu la main lourde sur le pseudo-miellat.
:D
Je continue avec mon major Messor barbarus (très lourdo). Il n'a pas fini de se colorer mais si sa tête est aussi peu rouge que sa mère la gyne, je peux toujours espérer. Vous excuserez la mauvaise qualité des photos mais la vitre du nid est sale au possible.



Voici les nectaires d'une fleur de tricyrtis dont raffolent mes Lasius niger de balcon. Je les soupçonne (chut !!!) de trouver la planque très intéressante pour choper des insectes aussi. Après tout, elles ne sont pas les seules à aimer les aliments sucrés.
:P

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 13:25
J'en adopte de nouvelles :oP Oui, je suis faible, très faible même, j'ai le coeur tendre :-))) Alors vont arriver sous peu à Lugdunum: Lasius flavus (je vais faire une nouvelle tentative, pas normal qu'elle m'ait résisté celle-là), Tetramorium sp et Formica lemani. Comme en plus j'ai quelques nids en rabe, ce sera l'occasion de les peupler.

Et puisque l'occasion fait le larron, je vous file une petite image, la plus vieille fourmi trouvée dans de l'ambre, avec l'arbre généalogique des fourmis pour situer un peu.

(source: Ants, Gary J.Skinner and Geoffrey W. Allen)
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 13:24
Camponotus maculatus: et de 11 ouvrières ! Il fait pourtant 18°C dans l'appart' et elles se comportent tout à fait normalement. Si j'ai bonne mémoire, une série d'imago devrait arriver; les étapes du couvain se faisant par vagues rapprochées.
Messor ebeninus: petit à petit l'oiseau, pardon, la fourmi fait sa colonie: 19 ouvrières avec certaines qui commencent à avoir une plus grande taille. On reste dans du minor certes, mais je note une progression certaine.
Gyne Lasius emarginatus: 7 ouvrières et je ne sais plus combien il reste de cocons en attende de donner de l'imago. La gyne, par le biais de son gastre imposant, nourrit tout nouvelle arrivante.
--------------------------------------
Quelques éléments en vrac (c'est comme un sac de patates - sans moi néanmoins, je déteste ça), c'est toujours utile comme rubrique.
• J'ai du moisi dans mon nid de Formica, comme qui dirait que cela ne va pas du tout le faire. J'ai bien peur que ma chenille ait véhiculé quelques spores. Il va vraiment falloir que je me/leur trouve de la résine de pin. J'aurais bien pratiqué une petite saignée sur le mien, en bonzaï, mais je l'ai traité au printemps contre les cochenilles...
• Temps moyen de découverte du pseudo-miellat dans une ADF pour mes colonies: quelques minutes ! La performance de leur odorat m'épatera toujours.
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 13:23
Voilà un titre qui devrait faire les choux gros d'un Google (même pas honte LOL).
Lasius niger: et voilà, il suffit de s'absenter une journée et il y en a qui profitent pour se lâcher; en l'occurence ma colonie de Lasius niger a fait beaucoup de ménage dans le nid et par la même occasion m'a pourri son ADF. Qui c'est-il qui s'est tout nettoyé au coton tige ? C'est bibi ;o) Si je ne les aimais pas, je leur filerais des baffes:

C'est généralement à ce moment là que vient le peu flatteur et surtout très misogyne qualificatif machiste de style exclamatif: "salope !" (cela ira très bien avec le titre - si je ne gagne pas une place en or dans les annuaires porno, ce ne sera pas de la mauvaise volonté de ma part.
Sinon, lors de ma virée italienne d'hier (un jour je vais finir par émgirer: evviva Italia !) j'ai pu observer, lors d'une pause dans la ville de Susa, une petite colonie de Lasius emarginatus faisant sa petite affaire (mais laquelle ? pas d'équivoque hein !) le long d'un tronc d'arbre. J'ai songé du haut de mes 1m81 de naïveté: il y a des emarginatus en altitude !!! Mon pauvre gars (quand mon ça parle à mon surmoi sous l'égide de mon moi - comprend qui peut), Susa est à 503m du niveau de la mer...
Partager cet article
Repost0