Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 15:03
Formica lusatica: elles me font marrer à un point difficilement imaginable, c'est que rire devant une tripotée de fourmis, il y a de quoi passer pour un fou !! Donc, chassez le naturel, il revient au galop, en l'occurence quelques ouvrières se sont mises en tête de prendre un bain de soleil dans l'ADC face à l'ampoule qui les éclaire (1m50 de distance) mais les chauffe nullement. Elles sont en file indienne et se dorent au flux lumineux. Si elles s'imaginent qu'elles vont ramener des calories à l'intérieur du nid, comme qui dirait qu'elles se mettent la patte dans la facette !!!! Il n'y a pas que les ouvrières qui se soient raparties dans l'ensemble du nid, les gynes (surtout une) fait le tour de la propriété. Les pontes ne devraient pas tarder. En tout cas, je les nourri comme il se doit, voir un peu trop.
Formica lemani: comme j'ai trois débuts de colonies, je vais séparer ! Toutes ont du couvain à différents stades.
Colonie n°1: la plus populeuse, elles sont une quinzaine d'ouvrières. J'ai du mal à les compter car elles se sont fait une cachette avec le coton de la réserve d'eau. Rien de bien notable...
Colonie n°2: il y a eu 2 naissances et elles sont maintenant 4 ouvrières. La gyne n'a qu'une patte avant mais se débrouille fort bien.
Colonie n°3: il y a 3 ouvrières, RAS.
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lemani38.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lemani39.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lemani40.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lemani41.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lemani42.jpg
The end !
PS: il y a un deuxième cocon chez mes Camponotus lateralis ! Hip hip hip, hourra ! (j'allais commettre un oubli irréparable ;o)

Partager cet article

Repost0
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 21:43
Formica lusatica: chose promise, chose due et je suis très content du retour de mes germaniques. Il leur a fallu 2 heures à température de l'appartement (24°C) pour revenir à elles avec maintes toilettes intenses. Les deux gynes vont bien. Seul petit souci, le nid a énormément de condensation sur la vitre en plexi, j'ai donc remplacé un des bouchons en silicone par un coton pour évacuer de l'humidité. Je n'avais rien remarqué, pris qu'était le nid sous un film plastique protecteur des différentes merdes qui peuvent se cumuler sur ma loggia dehors ,mais elles avaient restreint l'accès au nid (presque fermé), l'entrée si vous préférez, avec des morceaux de la semelle absorbante. Même en diapause (du moins quand elles étaient vers les 10°C), elles ont continué à s'activer un peu, du moins certaines ouvrières, le gros de la troupe restant agglutiné comme il se doit.
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/formic24.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/formic25.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/formic26.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/formic27.jpg
J'ai trouvé 3 mortes dans les dépotoires, somme toute assez peu. Les gastres sont encore gros mais je leur ai fait un bon accueil avec pseudo miellat et quelques insectes (grillons) tous fraichement sortis du congélateur.
Camponotus lateralis: j'ai fait quelques photos pour montrer mon premier cocon ! Sinon RAS.
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/clater10.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/clater12.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/clater13.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/clater11.jpg
Temnothorax unifasciatus: encore quelques photos, cette fois le couvain. Sur les deux premières photos, de la gauche vers la droite, des oeufs, puis des larves d'ouvrières en cours de nymphose reconnaissable à leur tête transparente et au final de grosses larves de futurs sexués (vraisemblablement, des princesses, les mâles étant en taille similaires aux ouvrières). La dernière photo est une tentative de photo sur de grosses larves.
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnou10.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnou11.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnou12.jpg
 

Partager cet article

Repost0
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 00:05
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/cremat28.jpg
Crematogaster scutellaris: de vraies cochonnes la preuve en image !! Il y en a absolument de partout ! Je suis tout de même bien obligé de les nourrir convenablement. Je commence à avoir un peu d'expérience et je sais très bien que quand la colonie aura grandit, elles feront le ménage, n'empêche...cela fait désordre.

Lasius niger: une petite expérience marrante faite. Je dépose 4 drosophiles, comme d'habitude, qui sont honorés comme il se doit à coups de mandibules transporteuses au sein du nid mais je dépose également un abreuvoir de miellat artificiel. Le résultat du match ? Et bien + 1 pour le liquide sucré, irrésistible pour ces gourmandes ! Elles ont même fini par lâcher une droso.
Myrmica rubra: les mâles sont de vrais zobsédés !!! J'en ai eu un dans l'ADF qui cherchait désespèrement à s'accoupler avec des ouvrières (peuchère), passant de l'une à l'autre avec frénétie, ce qui n'était, bien entendu, pas du goût de ses dernières ! Comme dit la chanson "les histoires d'amour finissent mâle, en général" et là, c'est vraiment le cas, j'ai deux mâle de moins...et les autres suivront de toute manière.
Temnothorax unifasciatus: je leur donne du miel pure, le crémeux (histoire qu'il ne soit pas trop liquide) et bien elles marchent dessus sans aucun souci, pourtant si on y trempe un doigt (l'histoire Myrmica m'a marqué, désolé) il colle bien. Elles ne cesseront pas de me surprendre...
Camponotus maculatus: j'ai été radin sur les photos, alors je vous en remets une couche
Mille-feuille ADF gardée Major Omelette Major
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/macula20.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/macula19.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/macula22.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/macula21.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/macula23.jpg
Tetramorium caespitum: j'ai environ 16 nymphes qui ne devraient pas tarder à doubler la population de la colonie. Je fais mon fainéant: j'en avais marre de mettre de la mouche ou du grillon dans l'ADF, désormais j'ouvre tout simplement le tube pour y déposer les proies. C'est plus rapide et apparemment du goût des ouvrières et même de la gyne qui ne se gêne pas pour prendre sa part toute seule comme une grande. http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/tetram33.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/tetram34.jpg

Partager cet article

Repost0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 00:01
Camponotus maculatus: je me suis rendu compte que le sol de l'ADF était couvert de tâches de miellat artificiel (je vais m'éclater à nettoyer ça...#@!!%*&!@"). J'ai commencé à faire mouliner le truc du haut (ma matière grise), me demandant si elle ne sélectionnaient pas les bonnes choses du miellat tout en en rejetant ce qui ne les intéressait  pas par des voies naturels. Mouais c'était un peu compliqué, les fourmis ne sont pas des pucerons tout de même...puis en les observant mieux, je me suis rendu compte que certaines ouvrières non seulement plongeaient leur tête dans le doux breuvage sucré mais également leur thorax...EUREKA (je n'ai pas de baignoire mais cela le fait tout de même) !! J'avais trouvé la source des salissures de mon ADF. Et comme il y a d'heureuses coïncidences, je viens de finir l'ouvrage de Passera (excellent au passage) et un passage sur les outils m'est revenu en mémoire (c'est bizarrement fait le cerveau) et je me suis dit que cela devait être une technique pour ramener de la nourriture au nid autrement que par trophallaxie. Chose encore plus étonnante, il n'y a que les ouvrières (première génération) qui procèdent ainsi, celles qui ont un petit gastre, fabuleux non ?! Ce n'est pas que la distance soit longue (5 cm à tout casser) mais qu'importe, leur programme commande, elles s'exécutent et veulent faire comme les grandes, ramener leur quota de nourriture.
Premier comportement humainement acceptable, j'ai eu une morte (petite ouvrière) qui n'a pas été mangé mais conduite dans l'ADF, un élément de plus pour mon flacon alcoolisé.
Alimentation: l'appétit des colonies va bien et les drosophiles régalent ou dégustent (question de point de vue), j'en ai jusqu'à une vingtaine par jour. Ma grosse colonie de Formica lemani a des ouvrières très prudentes, elles sont pourtant une quinzaine mais ce n'est pas encore ça; pas très chasseuses, elles tournent autour de l'insecte mortibus 150 mille fois (quand elles ne se carapatent pas au loin dès le premier contact d'antenne avec la proie) avant de se décider à ramener au nid. Lasius emarginatus a retrouvé la voie de l'angloutissement, 6 droso aujourd'hui (cela me soulage, j'étais inquiet). Temnohtorax unifasciatus a le meilleur ratio nombre d'ouvrières/appétit, elles ne chôment pas des mandibules et sont aussi coriaces; une droso mal escagassée  par mes soins est allée se réfugier sur une des parois verticales de l'ADF (j'ai rectifié un peu le sort), elles avaient 2 ouvrières aux pattes qui n'en démordaient pas. Tant qu'elles consomment, je donne...
Camponotus lateralis: premier cocon: ENFIN !! Elles ne vont pas se fouler une patte, di Diou.
The end

Partager cet article

Repost0
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 00:01

Lasius niger:
Une petite vidéo d'une partie de la colonie ! Je ne peux/veux plus les compter, elles sont vraiment trop nombreuses ou alors un jour de grand ennui ou de folie passagère ;o)

Aujourd'hui était un billet de fainéant préparé à l'avance sous l'égide du "j'ai pas le temps".



Partager cet article

Repost0
24 février 2009 2 24 /02 /février /2009 00:01
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/restau10.jpg
Bienvenue au restaurant chez etii !!!!!!
Menu ou plat du jour, c'est au choix !
Ouvert 24h/24h et 365j/365j non stop.
(une telle amplitude horaire est contre ma religion mais bon...)
Donc, au choix vous avez criquets d'élevage, mouches faites maison, grillons juvéniles et garantis tendres, drosophiles fraiches du matin (encore sautillantes dans l'assiette). Pour les asticots, nous sommes en rupture malheureusement mais je viens de m'apercevoir qu'à 500 mètres de chez moi le magasin de pêche disposait à l'extérieur d'un distributeur automatique d'appâts (1€ la boite d'asticots - on arrête pas le progrès), donc asticots sur commande. Bien entendu, afin de satisfaire au mieux notre clientèle, boissons à volonté...faites comme les niger, jouez un peu des coudes, voir monter sur les autres si nécessaire et si vous êtes pressés !
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/restau11.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/restau12.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/restau13.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/restau14.jpg
Je devrais peut-être un peu calmer ma joie niveau photos (surtout pour déconner) parce que servimg chie un peu dans la colle en ce moment...désolé si les photos n'apparaissent pas. Il y en a un peu trop surement...
Lasius flavus: (celles polygynes) pour revenir à des choses sérieuses, tout se passe bien, les ouvrières confisquent les oeufs des reines et qui plus est les mettent en hauteur, hors de leur atteinte. Les gastres des gynes sont tout de même un peu petit, déjà que ce ne sont pas de grandes gynes mais plutôt des rikiki pour des Lasius...ayant connu plusieurs échecs avec cette espèce, je croise les digitaux à en avoir mal aux phalanges pour que tout se passe bien. Il faut que je conjure le sort Lasius flavus (chacun le sien: un Olivier à un sort Lasius niger, un Régis a un sort Messor etc). Cela défit l'entendement, mais c'est ainsi.
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lasius39.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lasius38.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lasius37.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lasius36.jpg
Lasius flavus: j'ai deux autres reines dans un tube chacune. Toujours rien, pas la moindre ponte à l'horizon. Elles participent ainsi activement au mauvais oeil...

Partager cet article

Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 10:44
Lasius emarginatus: et de 6 drosophiles d'englouties aujourd'hui !! Je recommencerai les grillons plus tard (j'en ai tout de même plein le congélateur !!). J'adore leur technique de chasse qui consiste à immobiliser par les pattes puis à conduire vivante la proie dans la première salle du nid, c'est généralement à cet endroit qu'à lieu la mise à mort ensuite vient le transport de la droso dans l'estomac de la colonie; les salles où sont entreposées les larves. Pour en revenir à leur préférence alimentaire, je me demande si elles n'ont pas un ch'tit programme dans leurs quelques neuronnes; à telle proie correspond telle saison donc telle moment du développement. Je pensais qu'une grosse colonie serait moins intéressante à observer, or il n'en est rien, bien au contraire: il y a plus de comportements intrigants et qui interrogent. Je leur ai également mis un cadavre de Lasius niger, cela les a beaucoup occupé aussi; elles ont "interrogé" la morte à grands renforts de coups d'antennes. Autre élément, dans les salles du fin fond du nid, j'ai toujours des larves en sommeil et ce, depuis la diapause !!! C'est aussi dans les loges du fond du nid que se trouve amassées des tas de fainéantes qui ne font strictement rien: deux salles sont ainsi garnies, cela doit être des réservistes !
  • comment fonctionne l'interrupteur on/off sur ces larves en "sommeil" ?
  • quelle utilité ont-elles ?
Bref, cette colonie n'a pas fini de me passionner et j'adore cette aventure !!!
Camponotus maculatus: elles sont toujours aussi gourdes ! Il suffit de les obsever avec des drosophiles vivantes pour s'en rendre compte. Elles mettent un temps infini pour les attrapper (quand la proie ne finit tout simplement pas par s'échapper - pas bien loin certes, mais si elles volaient, au-revoir la divine provende...). A leur décharge, une partie du couvain étant dans l'ADF (elles n'ont démorderont décidément pas), elles ont deux activités principales ou qui coïncident:
- un danger donc rapatrier les cocons dans le nid
- des proies donc chasser
Elles doivent être comme moi avec un cerveau très mono tâche ! ;oP
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/campon19.jpg
Comme qui dirait qu'elles vont vite être à l'étroit au rythme où elles se développent ! Pour un petit comptage à la louche, elles ne sont pas loin de 200 ouvrières avec 6 major et plus de 100 jolis cocons ! Impressionnant en un an de temps, surtout pour des Camponotus !!
PS: j'en suis à la page 200 du Luc Passera ! Le passage sur les parasites "inquilins" est fascinant !  Puisque le sujet me passionne, je crois que je vais me faire le chapitre 13 "relations intermyrmécéennes" de sa grosse bible parue au Canada...Qu'est-ce qu'il m'a fait rire avec son Tetramorium caespitum alias "fourmis des trottoirs"...je suis toujours friand de ce genre de petits noms (Crematogaster -> pompom girls, Temnothorax -> choupettes etc) et celui-là est adopté !!!
That's all folks

Partager cet article

Repost0
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 17:52
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/grillo11.jpg Si ce n'est pas un gros gadin, je ne sais pas comment cela s'appelle !! Si j'ai bonne mémoire, j'avais une quinzaine de grillons proches de l'état adulte. Je pensais me lancer dans un élevage...après quelques temps de cannibalisme intense, je me retrouve avec un mâle, deux femelles et un troisième jeune dont les élytres sont à moitié bouffés (genre de castration ?). Ils vont poursuivre leur existense pépère (j'aime bien les quelques stridulations dont me régale le mâle) jusqu'à leur belle mort, mais l'aventure s'arrête là...cela ne le fait pas du tout !
Temnothorax unifasciatus: mes ch'tites choupettes à moi que j'ai ! Elles m'ont bouloté 10 drosophiles fraiches aujourd'hui !!!! Elles les réduisent littéralement en pièces, il faut dire que c'est plutôt très tendre comme aliment, rien à voir avec les vers de farine dont elles laissent soigneusement la carapace ou même les asticots qu'elles vident par aspiration mais dont elles laissent la peau épaisse. Je ne les avais jamais vu auparavant utiliser leur aiguillon, mais elles se débrouillent très bien. J'ai fait une photo à peu près potable des grosses larves qu'elles ont mises à part. J'espère qu'elles penseront à me faire quelques mâles sinon quelle perte inutile d'énergie et de temps...j'ai comme un doute...
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnot27.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnot25.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnot26.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnot28.jpg
Myrmica rubra: j'ai 7 mâles désormais et le non grand amour avec leur demi-soeurs continue, incroyable ce qu'ils peuvent être maltraités et leur seule réponse est la fuite, ce qui donne d'assez drôles courses poursuites au sein du nid. J'ai eu une salve de jolis imago d'un doré clair, ceux que j'espèrais être de futures princesses. Elles m'ont également fait un gros dépotoir dans le nid, j'aime moins, d'autant que le nid étant très humide (Myrmica oblige !) les morceaux d'insectes ont un aspect assez peu ragoutant.
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/myrmic65.jpg
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/myrmic67.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/myrmic68.jpg  
Crematogaster scutellaris:vu que je les nourri plutôt plus que moins, leur habitat est une vraie porcherie, il a des morceaux d'insectes un peu de partout, aussi bien dans la salle du couvain que dans d'autres parties du nid. Qu'on se le dise, les pompom girls sont de vraies petites cochonnes ;o) Le développement suit son court et le nombre d'ouvrières augmente même si je ne suis pas encore parvenu à les compter. Elles bougent sans arrêt ! Elles doivent le faire exprès...
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/cremat23.jpg
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/cremat24.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/cremat27.jpg
Camponotus lateralis: j'en parle peu mais c'est un peu de leur faute hein ! Elles ont toujours leur 2 de tension, ne s'intéressent aux insectes que s'ils sont morts voir faisandés et le couvain se développent à une lenteur incommensurable. Quoi que, aujourd'hui, une ouvrière s'est tout de même intéressée à une drosophile à peu près assomée. Je leur donne leur miellat artificiel, je surveille les gastres de ces dames qui sont généralement bien pleins et ma foi...que le temps fasse son oeuvre...je les ai surprises dans une scène d'intimité intense alias gros patin avec la langue plus scientiquement appelée trophallaxie.
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/campon15.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/campon16.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/campon17.jpg

Partager cet article

Repost0
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 21:41
Petit trou d'air dans le blog et surtout une grosse crève pour moi.
Formica lemani: je leur ai donc installé une ADF à chacune des deux gynes qui étaient en tube. Elles doivent se sentir synchronisées car elles ont, toutes les deux, deux ouvrières désormais. La suite va être très classique, miellat artificiel et grillons. Une gyne est déjà réservée !
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/formic23.jpg A gauche sur la photo, deux bouchons que j'ai acheté sur un site allemand. C'est un peu plus pratique que le coton pour boucher un tube, du moins c'est mon avis. De plus cela s'achète en paquet de 10 pour 3 francs six sous. Mine de rien, les allemands sont les rois du matos...les nids c'est autre chose.
Alimentation: une partie de mes asticots ce sont enfin transformés en mouches et mes Lasius emarginatus ont retrouvé leur appétit en m'en engloutissant pas moins de 5, et pas des petites. A force de bouder les grillons, je conçois qu'elles avaient faim. Si quelqu'un à une explication rationnelle à une telle préférence alimentaire, je suis preneur car je sèche lamentablement...
Myrmica rubra: j'ai assisté à la course poursuite entre une ouvrière et un mâle, elle lui mordillait même ses ailes, bref, l'altercation n'était pas très sympathique et fut interrompu par l'introduction dans le nid de plusieurs bonnes mouches bien grasses. Il ne va pas tarder à y avoir du fratricide dans l'air, demi-fraticide seulement ;oP Pas de princesse à l'horizon, je me suis laissé emporter par mon enthousiasme et mes fantasmes. Tant pis, ce sera peut-être ou pas pour une prochaine fois, la colonie est encore petite et mérite de grandir.

Partager cet article

Repost0
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 14:19
Formica lemani: que d'aventure...donc, pour le topo, il y a la colonie d'origine avec plus qu'une seule gyne (contre 5 au départ: elles partitent nombreuses, se battitent dès les premières ouvrières, je les séparite et voilà) et 10 ouvrières et 3 gynes en tube à essai.
  • colonie n°1: é finito :-( les deux ouvrières que j'ai personnellement sorties de cocon (j'ai fait la sage-femme) sont mortes et la gyne aussi quelques jours plus tard.
  • colonie n°2: tout va bien !! Il y a même une ouvrière et la gyne a pondu, recommençant un cycle.
  • colonie n°3: impeccable, il y a deux ouvrières et du couvain aussi.
Il va falloir que j'aménage des petites ADF pour les deux dernières colonies, surtout pour le miellat artificiel qu'il n'est pas aisé de donner en tube. Les insectes encore, ne posent pas de souci particulier à ce niveau.
Colonie principale Colonie principale 2 tubes Colonie n° 2 Colonie n° 3
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lemani37.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lemani36.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lemani33.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lemani35.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/lemani34.jpg
Temnothorax unifasciatus: je vais tâcher de finir le billet sans photos d'hier, pas fastoche !!! Tout d'abord l'abreuvoir où j'ai mis du miel pure, le crémeux épais pour éviter les accidents. Il a un peu séché et l'on peut voir des petits bouts manquants. Ensuite l'appétit féroce de la colonie, plus j'en mets, plus elles en consomment, pire que des Tetramorium. Et pour finir quelques vues des grosses larves (sexué(e)s ??) du billet de la dernière fois. Je ne suis pas complétement satisfait du résultat mais je ne parviens pas à faire mieux ?!
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnot20.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnot21.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnot22.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnot24.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/temnot23.jpg
Tetramorium caespitum: RAS...le couvain est vraiment costaud en nombre...
http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/tetram31.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/tetram30.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/tetram32.jpg http://i64.servimg.com/u/f64/11/84/72/52/th/tetram29.jpg
En dernier lieux, je tiens à signaler que j'en suis à la page 106 du dernier Passera: c'est toujours aussi plaisant à lire, facile et intéressant. Il a tout de même fait l'impasse sur les fondations parasites (hormis chez Formica) et j'en ai marre des fourmis légionnaires, tisserandes et champignonnistes...mais bon, il en faut pour tous les goûts ! Un bon ouvrage qui vulagrise très bien le monde des fourmis. Je suis FAN, je devrais le finir rapidement !

Partager cet article

Repost0