Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 10:28
Lasius flavus: échec et mat, la gyne est morte aujourd'hui :-( Je n'ai vraiment pas assuré sur ce coup là: blaireau jusqu'au bout. Ma conscience bavarde va me torturer quelques temps. Au revoir belle blonde !!! Va falloir que je me fasse un débriefing, mais je ne pense pas récidiver avec flavus.
Formica lusatica: le tube a essai est dans l'ADC du nouveau grand nid reçu aujourd'hui. J'espère qu'elles ne vont pas mettre trois plombes pour déménager. Petite anecdotes: un (je ne m'y ferai pas à ce masculin d'usage) Lasius emarginatus s'est sauvé du nid juste à côté et a élu domicile dans ce future grand logis; fortiche la demoiselle, elle est passée à travers deux anti-évasions à l'huile de paraffine sans encombre (généralement le passage est fatale avec de l'huile sur la chitine et mort). Elle ne serait pas allé aussi profondément (a piori elle doit y être bien pour y rester) je l'aurais ramener chez elle mais là, cela ne va pas être possible...chronique d'une mort annoncée :-/ A moins que je ne parvienne à l'extirper...
Crematogaster scutellaris: et de 3 ouvrières et une quatrième arrive (début de coloration). Apparement, elles boudent encore un peu leur ADC...elles ne sont peut-être pas si gaillardes/téméraires que cela.
Messor barbarus: les fortes températures augmentent grandement la maturation des nymphes. Je n'en ai jamais vu autant se colorer en même temps. Il y aurait un major (enfin !!!!! YES !!!!) mais ce n'est pas certain: les media commencent généralement par une tête claire qui s'assombrit avec le temps. Wait and see.

Partager cet article

Repost0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 10:27
Depuis le temps que je tente de faire une photo potable de mes Lasius emarginatus folles de cerise:


Et un peu de Lasius niger avec son couvain:

Partager cet article

Repost0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 10:26
Un nouveau décès d'ouvrière dans ma colonie de Formica lusatica ! Beuh :''( Cela fait la quatrième que je vois mourrir en direct live. S'il n'y avait pas une trentaine de cocons, je me ferais du souci. Il me reste donc 12 ouvrières et 2 gynes. Seule certitude, cela ne vient pas de la nourriture puisque toutes mes colonies sont au même régime de pseudo-miellat et de mouches. Elles devaient être vieilles ou alors ont vieillies prématurément à cause du transport et du stress. Cela me fait quand même un peu chier !
Sinon, le colis de mon nouveau nid qui leur est destiné est enfin parti (6 jours que je tape le numéro sur le site de la Poste et 6 jours qu'il m'est répondu que ce colis n'existe pas).

Partager cet article

Repost0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 10:25
Temnothorax unifasciatus: j'ai fait ma truffe: j'ai disposé mon building Antscity et son ADC dans une barquette remplie d'eau. Sauf que l'ADC n'étant pas étanche, ça l'a un peu noyé !!! Plus de peur que de mal, c'était de toute manière une idée à la noix: pas très pratique (encombrant), pas esthétique. Retour à la case départ et à la fermeture de l'ADC pour éviter qu'elles se sauvent. Sacré(e) Temnothorax...d'ailleurs j'ai cru comprendre qu'il fallait utiliser le masculin et dire un Lasius ou un Temnothorax etc. C'est marrant (l'esprit est formaté tout de même) mais je n'y parviens pas. Après tout, ne dit-on pas une fourmi et hormis les sexués qui appartiennent parfois au genre masculin ce sont toutes des femelles.
Lasius emarginatus: les morfales ! De vrais ventres sur pattes. Les températures doivent y être pour beaucoup car j'ai toujours des ouvrières dans l'ADC qui fourragent donc à la recherche de nourriture. Cependant, il me semble (reste à confirmer dans le temps) que sa majestée sérénissime la reine marque un pause niveau ponte; le tas d'oeufs a fortement diminué. Ce serait sympa si elles pouvaient un peu calmer leur joie LOL.
Messor ebeninus: j'ai (du moins "elle a" - au choix, après tout je ne suis ni le père ni la mère) 2 nymphes bien formées; j'adore ce contraste entre la blancheur des nymphes et la noirceur des yeux. Elle pond des oeufs trophiques: je l'ai surprise à plusieurs reprises dans des positions non équivoques.
Crematogaster scutellaris: une troisième ouvrière est proche d'arriver; la coloration ne laisse aucun doute possible. YES !!

Partager cet article

Repost0
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 10:24
Et voilà, les majorettes du commandant Cousteau sont installées. J'ai rajouté un peu de sable pour mon bon plaisir et parce que sommeille en moi un esthète et non un lubrique aux pensées freudiennes de vacances dété ;oP (un petit recyclage de la photo made in jaunisse, histroire de remplir)
Pour les matériaux, j'ai recyclé une barquette de lentilles/lardons, un peu de talcool (c'est marrant mais je n'en suis pas trop fan au final: cela fait très dégoulinée blanchâtre, bof) pour éviter les échappées, du silicone basic de salle de bain histoire de faire le joint entre le tube et le trou qui a permis d'introduire ce dernier (vous prendrez bien une petite introduction accompagnée de gel...à base de silicone ?) et HOP, le tour est joué.
J'ai mis du pseudo-miellat à disposition sur un petit bout d'aluminium (j'ai bien appris ma leçon hein ?!) et une mouche à l'entrée du tube, étant entendu que ces "entubées" ont déjà quelques granulés pour fourmis à l'intérieur. Une ouvrière (elles sont 2) a indiqué la sortie à l'insecte fraichement décongelé (ici c'est chez nous, dégage !). Puis elle est allée voir mOman qui l'a questionné (c'est quoi le binz là ?) avec empressement antennaire (j'y cause pas la France là ? Beuh !!).
Crematogaster scutellaris est vraiment un plaisir de fourmi: vaillante (pas farouche pour 2 $ou$), curieuse et peu exigente (l'absence d'eau dans le tube ne la dérange pas) pour un peu qu'on lui offre tout de même une température adéquate, autrement dit du chauffage quand on a pas la chance d'être riverain des côtes méditerranéennes (ouf, du premier coup; j'ai toujours un doute sur les bonnes consonnes à doubler; les R certes mais lesquels de N ?). Sauf en été, il va s'en dire.
Un grand merci à Mr Propre pour cet échange qui m'enchante.

Partager cet article

Repost0
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 10:23
Lasius emarginatus: 500 ouvrières + 300 cocons + couvain. (départ 17 ouvrières)
Temnothorax unifasciatus: 200 ouvrières + couvain. (départ 100 ouvrières)
Messor barbarus: 75 ouvrières + couvain. (départ 1 gyne)
Lasius niger (DE): 65 ouvrières + 17 cocons + 100 larves + oeufs. (départ 19)
Formica lusatica: 2 gynes + 13 ouvrières + 30 cocons + couvain. (départ 15)
PS: le comptage est parfois approximatif mais rendu à un certain nombre, j'estime mon comptage juste à + ou - 50 individus pour emarginatus et unifasciatus. Pour niger, barbarus et lusatica il est juste :-P

Partager cet article

Repost0
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 10:22
Crematogaster scutellaris: Deuxième ouvrière née aujourd'hui :-) L'ADC est déjà reliée au tube (le silicone est sec): il me manque encore quelques aménagements.
Temnothorax unifasciatus: Elles sont vraiment terribles ! Elles passent les 2 anti-évasions que j'ai essayés: huile de paraffine et talcool. Je pense que je vais devoir en venir à leur créer une sorte d'île en entourant le nid d'eau et laisser l'ADC ouverte. Elles sont faciles à récupérer: elles s'échappent par l'ADC et généralement elles veulent revenir au nid par le chemin le plus direct (leur odorat doit les guider) à savoir la grille d'aération du nid, il suffit donc de les y attendre.
Ce sera tout pour ce soir...j'ai quand même hâte de voir mes premiers imago de Formica lusatica.

Partager cet article

Repost0
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 10:20
J'avais déjà parlé de ma "petite vieille" dans ma colonie de Lasius emarginatus. En début de soirée, elle était au dépotoire. J'ai pensé qu'elle était morte. Mais elle a été ramené dans le nid et bichonné par ses soeurs. Elle tenait à peine debout sur ces pattes et n'acceptait pas les trophallaxies. En fin de soirée, ce fut la fin ou le terminus, elle est passé de sur ses pattes à raide sur le dos...
Après l'ouvrière Formica lusatica que j'ai presque vu mourrir en direct live, c'est le deuxième décès auquel j'assiste. Ce qui est vraiment terrible (anthropomorphisme ?) c'est qu'elles donnent l'impression qu'elles se voient mourrir, qu'elles savent l'heure proche. Cela me glace le sang, ce qui par un temps aussi délicieux de canicule serait presque agréable ;o)
Il me reste encore une primo-ouvrière Lasis emarginatus (celles qui sont alimentées par la gyne seule) en pleine forme: elle est pitchoune (surement la plus petite en taille de la colonie - 2X plus petite) mais pète le feu. Elle, par contre, quand elle va partir, cela va me faire de la peine :-/

Partager cet article

Repost0
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 10:20
Fourmis des Bois (du parc jurassien vaudois) par Daniel Cherix, Anne Freitag, Arnaud Maeder aux éditions Rossolis. Et celui-là, je le recommande à tous ceux qui s'intéressent au genre Formica: le texte est conséquent, les photos extra, bref, un petit bijou dans lequel je me plongerai dès que j'aurais terminé Vies et Moeurs des Fourmis d'Alb. Raignier (oui, je sais, je suis un peu à la bourre).

Partager cet article

Repost0
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 10:19
La ch'tite installation de mes 2 Camponotus (ce mastodonte de maculatus et la plus fine substitutus):

Comme vous pouvez le constater, elle a 10 larves, rien de moins, autant dire que les ambitions de celle-ci sont conséquente et, ma foi, let's go :-)

Partager cet article

Repost0