Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juillet 2008 6 05 /07 /juillet /2008 10:44
Crematogaster scutellaris: 7 ouvrières et bon développement. Ces malines ont assez vite compris que le crissement de sable (enlèvement de l'abreuvoir pour son nettoyage et son remplissage) correspondait à une nouvelle ration de pseudo-miellat !!!!. Elles sont vraiment trop marrantes: elles dansent du gastre ou dodelinent du cul, mais quelle idée !!!!!! Elles n'ont pas volé leur surnom de majorettes au commandant Cousteau que je leur ai donné.
Formica lusatica: un développement express à la fast food. J'ai désormais 34 ouvrières (c'est toujours un vrai charme que ces petits imago tout frais) et une soixantaine de cocons qu'elles promènent sans arrêt; pas un seul jour sans qu'elles ne les changent de loge (je penche plus à un choix stratégique contre une prédation qu'à une recherche de chaleur). La loge royale elle, reste et demeure au même endroit, pour l'instant. Je leur ai mis un grillon qu'elles ont snobé. J'ai mis un scolopendre escagacé, cela leur à plus plu mais ce fut difficile: en fait, ces mille pattes se défendent fort bien en brouillant la vue olfactive des fourmis (je ne sais pas comment exactement - produit chimique ?) mais l'ouvrière n'avait de cesse de se nettoyer les antennes chaque fois qu'elle essayait de le saisir. Pour en revenir aux naissances, les nouvelles ouvrières sont petites tout de même: je pense qu'elles préfèrent assurer le nombre que la taille pour l'instant: encore une histoire de stratégie et qui dit stratégie dit choix délibéré. Sans aller jusqu'à dire qu'elles sont intelligentes (l'intelligence animale est soumise à caution et je n'entamerai pas ce débat ici), elles sont surprenantes et surement les plus "intéressantes".
Messor barbarus: De nouveau, j'ai de grosses larves. J'ai eu également mon premier décès: une ouvrière très petite (primo-arrivantes ou première génération) conduite sur le dépotoire extérieur. L'activité nocturne est intense: l'entrée du nid n'est plus bouché par des graines comme auparavant et elles bossent dure les choupettes. Un des dépotoires interne a été complétement évacué.
Deux cremato et que serait un carnet rose sans cocons (Lasius emarginatus) ?

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 10:42
J'ai retrouvé un Lasius niger se balladant sur les carreaux de ma cuisine (prison break saison quarante douze); la petiote, sans gêne, se faisait une petite promenade de santé. Je l'ai chopé ("viens par là toué, tu te crois où là ?") et hop un largage dans le nid d'origine. Puis un doute m'a saisi...d'habitude une fois de retour dans le nid, l'évadée suit directement une piste olfactive lui permettant de pénétrer dans le nid et là, bien au contraire, elle semblait non seulement perdue mais affolée...et si c'était une niger de dehors comme celles qui ont fondé sur mon balcon qui s'était tapée l'incruste ? "J'ai senti venir le grain" comme ils disent à la campagne. Et bien non, c'était bel et bien une évasion: je vais passé super maton du mois ;oP
---------------------------------------
J'ai assisté à une scène étrange avec mes Lasius emarginatus "sauvages", celles qui ont élues domicile sur mon balcon. Le topo: 3 ouvrières dont une trainée par une patte par une semblable alors qu'une autre fermait la marche. Je me suis fait un film (j'ai l'imagination fertile): elles recrutent pour grossir leur colonie (il manquait l'affiche de l'oncle Sam "I want YOU" avec le doigt culpabilisant). C'étaient peut-être des ouvrières qui estimaient que leur soeur était bien trop vieille pour un portage social (elle ne peut pas marcher celle-là !). Et au final, je ne connaitrai pas le fin mot de l'histoire :-)

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 10:35
Formica lusatica: les 2 premiers imago viennent d'arriver, les 2 premières ouvrières made in chez moi; avec une cinquantaine de cocons, cela ne devrait pas tarder à exploser ! Ceci dit, on est loin des grosses ouvrières que j'ai, les nouvelles sont deux fois plus petites et un peu rachitiques à mon goût. Premier grillon sorti du congélo donné aussi: on verra bien si ce sont des pro du découpage de proie :-) Elles ont restreint l'un des deux accès au nid, pas la première entrée entre l'ADC et le nid, mais l'une des deux secondes.
Lasius emarginatus:3 évadées ce matin, dont 2 que j'ai pu récupérer: mais comment diable qu'elles font ! Au regard de ma population, cela ne me traumatisera pas le moins du monde. Actuellement, elles se font un bon gros grillon (leur tout premier), les choses sérieuses commencent; je ne peux pas passer ma journée à leur donner une mouche toutes les 3 heures non plus. Par contre, il est vrai que l'ADC n'est pas des plus commode pour les grosses proies.
Messor barbarus: Le grand ménage continue ou comment dégager de l'espace en vidant les dépotoires; "ces bien les filles" ! J'ai de nouveau deux grosses larves qui, je l'espère donneront des major (depuis le temps que j'attends): "un petit effort les choupettes" ! En espérant qu'elles ne buguent pas dans le programme en faisant des sexuées (cela peut leur arriver et c'est sans espoir: bouffer elles seraient). Cela faisait longtemps que je ne leur avais pas donné des paillettes pour poissons: elles n'ont pas boudé leur plaisir.
Crematogaster scutellaris: J'ai 5 ouvrières maintenant, hip hip hip hourra ;o) Petites mais futées (un petit peu plus que des Lasius je dirais): elles n'ont pas été longues à trouver le pseudo-miellat et surtout à s'y habituer. C'est parti, colonie que j'estime être dans les starting block :-)

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 10:34
Messor ebeninus: Ma gyne en provenance d'Israël va avoir sa première ouvrière !! Comme une photo vaut mieux qu'un grand discours, je joints les images à la parole:

Cela tombe bien, la réserve d'eau arrive à sec et les graines présentes dans le tube sont hors d'âge (légères traces de moisi) et mériteraient d'être enlevées et remplacées par de la granas bien fraiche. Du boulot en perspective et je ne vais pas m'en plaindre.
Messor barbarus: Elles commencent à faire le ménage dans leur nid avec l'extraction vers le dépotoire externe (il y en a deux à l'intérieur qui seront surement éliminés avec la croissance de la colonie) des graines germées et autres détritus. J'ai eu une ouvrière morte dans l'ADC aussi: "marrant" elle est morte avec un morceau de graine entre les mandibules...allez comprendre...

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 10:33
Lasius emarginatus: Elles ne font pas semblant: 3 loges pour les cocons + 3 loges pour les larves !!! Une petite vue aérienne + une photo pas terrible de mes Formica lusatica, je vous invite à agrandir la première, pas la deuxième ;oP:
 

Partager cet article

Repost0
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 10:32
Peut-être le billet le plus court de ce blog ! Un lien sur une page où se trouve différents documents écrits par Francis Bernard (il faut aimer lire). Si vous y trouvez votre bonheur, tant mieux: Publication de Francis Bernard.
Je vous laisse le bébé brut de pomme :-)

Partager cet article

Repost0
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 10:31
Lasius emarginatus: Madame sa majesté a changé de loge (celle des oeufs et jeunes larves) pour une salle plus séche. Il faut voir les ouvrières plaquées au sol de façon compact et dessiner ainsi un ovale autour de la sérénissime. En tous les cas, elle a toujours l'oeuf au cul, ralalalalalalalalalalalalala. Hier, la colonie m'a englouti 5 mouches + 3 asticots + un cousin qui passait par là + 2 mites qui lorgnaient sur mon épis de maïs (entre mes perruches et mes Messor, je n'ai pas fini d'avoir de ces saloperies). Du coup, ce matin l'appétit était moindre.
Formica lusatica: Elles ont une excellente vue. Dès qu'une ouvrière se balade dans l'ADC, forcément je pointe ma frimousse pour voir de quoi il en retourne. Elles doivent m'avoir cataloguer (l'emmerdeur curieux qui fait chier) et ont tendance à se barrer à ma vue: je tente de les gruger en ne m'approchant point de trop.
---------------------------------------------
J'ai reçu ma commande d'insectes vivants de chez savannah samedi (jétais en rade de granulés pour mes tortues de terre): gros criquets et grillons. Tout ce petit monde a fini au congélateur. Autant pour les criquets cela ne m'a fait aucun effet (j'en ai une image de nuisibles), autant pour les grillons cela m'a peiné 30 secondes (le doux souvenir de mon enfance où j'en avais et les faisais chanter sur mon rebord de fenêtre au grand dame de mes parents). Il faut également que je me refasse un stock de mouches, donc que j'achète des asticots.
Temnothorax unifasciatus: Les criquets leur sont destinés. Elles adorent les vider en se faufilant à l'intérieur (discrétion oblige, elles ne raménent aucun insecte au nid). J'ai une quantité impressionnante de couvain:

Partager cet article

Repost0
29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 10:30
Formica lusatica: Elles ont trouvé la petite Lasius emarginatus qui avait fait une expédition du nid d'à côté (je ne comprends toujours pas comment). Je ne vous fais pas le topo: elle a fini en pâture pour le convain. Sinon, chose promise, chose due: je les ai déménagées de force. Cela a été très rapide, j'ai penché le tube à essai, quelques petits tapotement et HOP, tout le monde s'est retrouvé dans l'ADC et les cocons sont tombés. Comme ce sont des nerveuses, des speedy Formica, en quelques minutes elles avaient rassemblé les cocons et le couvain dans une seule salle, puis en ont choisi une deuxième, puis une troisième où elles semblent bien. J'ai pu faire un vrai comptage:
2 gynes (pas un scoop) + 11 ouvrières (j'en ai tué une par inadvertance - shame on me) + 50 cocons et un petit tas compact d'oeufs, ainsi que quelques larves. Niveau photo, ce n'est pas encore top vu qu'elles détestent la lumière vive et y réagissant violemment.
Crematogaster scutellaris: La petite famille s'agrandit tranquillement et elles s'accomodent sans souci d'une lumière vive nécessaire à une séance photos. J'ai une cinquième ouvrière qui arrive (nymphe qui se colore).
Messor barbarus: Les salopes !!! MDR !!! Ce n'est pas la première fois qu'elles me font le coup: j'ai une grosse nymphe qui se colorait (corps sombre, tête jaunâtre) et je jubilait déjà à la vue d'un premier major même si la taille ne s'annonçait pas impressionnante. L'imago prenait le même chemin mais en vieillissant, il faut se rendre à l'évidence, ce n'est qu'un grand media, le plus grand de la colonie certes, mais ce n'est pas un major. Sniff sniff...

Partager cet article

Repost0
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 10:29
Je viens enfin de finir l'ouvrage ! OUF :-) Le chapitre sur "la stridulation" m'a franchement ennuyé au possible. Le style n'est globalement pas d'une légèreté à toute épreuve, je me demande si cela ne tient pas à la langue maternelle de l'auteur ;oP Pas l'ombre d'un jeu de mot ou d'une plaisanterie....pouhaaaaa....La fin du livre est plus sympa et compréhensible avec un chapitre sur "amis et enemis" des fourmis: la synechthrie, la synoecie et la symphilie. Si j'ai bonne mémoire, ces termes ne sont plus usités.
En gros, livre intéressant et pointu mais à mettre en perspective avec des données plus récentes.
PS: mes Formica lusatica (retour à mes colonies de fourmis) n'ont toujours pas déménagé. Si ce n'est pas fait demain, je les y aiderai un peu.

Partager cet article

Repost0
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 10:29
Lasius niger (De): je rapelle que DE parce que provenant d'Allemagne (c'est à prendre en considération: colonie qui restera à jamais chez moi, même si je ne crois pas trop à la théorie de la "batardisation", mais c'est un autre débat). La colonie commence vraiment à être intéressante: nettoyage du nid (il y a du boulot tellement c'est crade - les salles non occupées sont de vrais dépotoires), message d'alerte dès qu'il y a de la nourriture dans l'ADC (enfin). Bref, de l'activité comme un vraie colo.
Lasius emarginatus: je viens de remettre de l'anti-évasion et bien entendu j'ai nettoyé l'ADC avec un produit fait pour cela (désinfectant de chez Antstore.de): que n'ai-je point fait !!!! Elles se sont toutes ruées telles des furies dans l'ADC genre "ici c'est chez nous !!! Qui a osé venir ?!". Bref, elles marquent à nouveau leur territoire et c'est violent :-) Pour les calmer un brin (susucre les nenfants ? ;oP papa va vous donner), je leur ai donné 3 mouches + 1 asticot + une grosse ration de pseudo-miellat. Grand succès car si elles restaient collées comme des droguées sur le morceau de cerise, cela ne semble pas les nourrir comme il se doit. J'aimerai bien comprendre: elles sont shootées hypnotisées (je ne sais quel terme exacte choisir) par la cerise mais cela les laisse un chouïa affamées, dingue non ? Est-ce que j'ai faim après ma Häagen-Dasz du soir qui va entretenir ma flottabilité estivale ?! (même pas honte)

Partager cet article

Repost0