Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 10:54

La photo se passerait presque de tout commentaire: la loge royale, ses adoratrices et une grosse mais alors grosse grappe d'oeufs ! C'est aussi ma plus grande réussite que cette colonie de Lasius emarginatus - et j'entends déjà les mauvaises langues persiflées comme quoi c'était, facile...certes, mais quand même ;oP

Partager cet article

Repost0
13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 10:53
Crematogaster scutellaris: trop fun !!! Quand le chien est heureux, il tire la langue et remue la queue - pas pudeur, on restera dans le monde merveilleux des animaux ;oP Quand Cremato est heureuse, elle remue le gastre de bas en haut. J'avais déjà vu les ouvrières faire quand elles s'abreuvent à mon liquide nourricier maison, mais alors la gyne, c'est puissance 10 délice. Pendant une trophallaxie de pseudo-miellat tout frais (j'ai un peu abusé sur le miel cette fois), elle ne contenait plus sa joie et remuait le derche de contentement.
Lasius emarginatus: une troisième salle à cocons s'annonce; il faut dire aussi que les deux existantes dégueulent littéralement - impossible de faire plus plein. Avec le nombre, elles sont moins sensibles aux vibrations. Non pas qu'un coup dans le nid ne les dérangent pas et qu'elles ne protestent pas, mais l' "alarme" est de courte durée. L'effet de masse doit les rassurer.
Formica lusatica: elles ont tout à fait la bougeote: elles changent de place dans le nid (et ce n'est pas les loges disponibles qui manquent) quasi tous les jours.

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 10:52
Etant en rupture de mouches (faut laisser un peu de temps à mes asticots pour se transformer) et même si j'ai d'autres friandises à donner à mes colonies (vers de farines, asticots, grillons, criquets...) j'ai fait des rations de paillettes pour poissons exotiques à toutes.
> Mes Lasius (niger et emarginatus en sont toujours adeptes): j'ai rigolé comme un niais à la vue de mes emarginatus transportant chaque paillette comme des Atta leur feuille.
> Par contre, mes Formica et mes Cremato, dont c'était le premier contact avec une telle nourriture, n'ont pas aimé.
Et parce que c'est toujours une délicieuse vision (une des deux salles à cocons):


Partager cet article

Repost0
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 10:51
Temnothorax unifasciatus: nickel chrome ma nouvelle ADC. J'ai bien une ouvrière qui a trouvé le moyen de se faufiler (d'où ??) mais s'en est finie de l'hémorragie évasive et c'est très bien ainsi. J'ai définitivement adopté le miel, fini l'intermédiaire pseudo-miellat (triple buse, pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ?) et il remporte un grand succès. Je craignais des morts par "engluage" mais non, aucune perte pour l'instant.
Camponotus substitutus: je l'ai déménagé dans un tube tout neuf, tout beau, tout propre. L'ancien avait beaucoup de moisi. J'ai opté aussi pour une réserve d'eau à moitié remplie...en espérant qu'elle se décide de nouveau à pondre. Il a fallu 6 mois pour faire pondre Mesor ebeninus alors quelques mois pour substitutus, ce n'est rien :-)
Camponotus herculeanus: c'est loin d'être glorieux :-/ Une ouvrière est morte dans l'ADC (warum ?????) donc retour à la case départ: 1 gyne + 1 ouvrière + couvain. Désespérant !! Je me tâte pour l'instant...mais il va falloir que je réagisse !
:)   The end  :D 

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 10:50
Petit comptage non scientifique ;o) Et je vous fais grâce du menu fretin.
Lasius emarginatus: "impossible" de compter, JOKER ! Dans les 500, on va dire.
Lasius niger (DE): 70 ouvrières - 40 cocons.
Messor barbarus: 100 ouvrières.
Formica lusatica: 38 ouvrières - 40 cocons.
Crematogaster scutellaris: 9 ouvrières.
---------------------------------
Camponotus tropicales: Ma substitutus ne fait rien, je peux difficilement dire mieux. Par contre, maculatus soigne ses larves qui ont bien grossi. Comme il me tarde de voir venir les premières ouvrières !!!!!



  8) That's all folks  :) 

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 10:50
Je commence par quelques niouz.
Messor ebeninus: et de 3 ouvrières. Ainsi qu'une bonne fringale: la gyne mange avec frénétie; plus de 6 mois de régime amour et air non pure, cela donne faim et on serait sur les mandibules pour beaucoup moins.
Lasius niger (UK): les ouvrières ont sorti la gyne morte hors du tube, ce qu'elles n'ont même pas fait pour le cadavre de mouche qu'il y a à l'intérieur du nid !!!! Cela me troue littéralement 8-/ Demain je lâche les 4 ou 5 ouvrières sur mon balcon: elles feront bien ce qu'elles veulent ou peuvent, je n'ai pas le coeur de les euthanasier.
Crematogaster scutellaris: leur nid ressemble à une tannière de grand carnivore avec des tas d'os pour effrayer d'éventuels visiteurs imprudents. Sauf qu'ici, les tas d'os sont remplacés par des restes de mouches. Elles ont tout de même un prédilection pour la décapitation.
Et quelques photos (Crematogaster + Messor).
Et quelques Formica lusatica

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 10:49
Informations tirées de toujours l'excellent Fourmis des Bois de Daniel Cherix (ISBN: 2940365-12-1), que je conseille, reconseille. Un très bon ouvrage, simple, clair, net et précis pour 14€ (pas de quoi se priver d'un tel savoir).
Les chiffres: (attachez les ceintures, cela déménage !)
Lieu: parc jurasien vaudois (Suisse)
Fourmi: Formica lugubris
Organisation: super-colonie
Superficie: 70 hectares
Nombre de fourmilières: 1 200
Nombre d'individus: 200 millions
Densité: 300 fourmis au m2
Nourriture récoltée (sur 1 an):
- 400 000 proies par nid
- 1,2 Kg d'insectes récoltés par nid
- 400 millions d'insectes pour la super-colonie
- environ 20 Kg de miellat par nid
:)
Tout cela pour dire que finalement, nous autres humains avec nos mégalopoles, sommes des nains. Sans compter qu'aucune fourmilière ne pollue et qu'aucune de nos mégalopoles n'enrichit son environnement.

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2008 3 09 /07 /juillet /2008 10:47
Comme chantait Joséphine (belle femme !): "j'ai deux amouuuuuuuuuuuuuur, mes violettes et mes fourmis", ce fut donc aujourd'hui une petite distribution de graines de violette (odorata) toutes fraiches donc avec de gros élaïosomes. Succès garanti chez Formica et Lasius. En deux minutes chrono, l'affaire était entendue et les graines dans le nid. Et maintenant elles suçotent amoureusement leur bout de graine.

Image tirée de Fourmis des Bois de Daniel Cherix, sauf que la photo représente une violette à tige (riviniana ?) donc vraisemblablement par la bonne espèce ;o) Les plus gros élaïosomes sont présents chez odorata et suavis.
Lasius emarginatus: La gyne a repris ses pontes démentes !! Je me demande si je ne les nourris pas un peu trop. Ceci expliquerait surement cela. N'empêche, imaginez le boulot d'une gyne: évaluer le nombre d'individus, évaluer la satiété de la colonie (les gastres sont-ils bien remplis ? Montrez-moi vos petites bouches...inspection générale des gastres et que cela saute !!!) puis ajuster ses pontes en fonction. C'est-il pas xest puissant ?! Un sacré métier. Même si la mienne n'a pas trop de souci à se faire. D'ailleurs, elle n'a jamais été aussi belle: sa robe marron luit de bonheur ;oP (poésie du soir, espoir !!)

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2008 1 07 /07 /juillet /2008 10:46
Elles m'en ont fait une bonne tiens ! Je leur ai changé leur ADC. Autant les buildings made in fourmis.fr sont top (je suis fan des nids - je n'ai quasiment que ça, c'est dire) autant l'ADC conçue pour ce modèle est très flop: trop étroite (une vraie galère pour le dépôt de nourriture), le sable de fond garde des éléments nutritifs et se tranforme en nid à germes et moisissures bref...puis mes Temno sont de vraies évadeuses en puissance. J'ai donc construit ma propre ADC avec une barquette pour grillons: que des avantages. Cela ferme et c'est aéré par de multiples petits trous sur les côtés trop petits pour servir d'issue. Pour en revenir à la bien bonne qu'elles m'ont faite, je leur ai mis à dispo du pseudo-miellat et comme d'hab' elles l'ont repéré, analysé et ignoré. Entre temps, le pseudo-miellat a séché (l'eau contenue s'évaporant) et alors là, de la fureur, j'ai eu droit à une troupée de Temno tout autour, voir même dessus !!! Elles sont trop fortes: aucun obstacle ne les arrête, sauf l'eau. Et là, un gros bingo s'est allumé dans ma tête (si si, cela m'arrive) et j'ai pensé au bouquin Fourmis des Bois de Cherix que je suis en train de finir. Je vous la fais rapidos: il existe 2 types de pucerons, ceux qui exécrent une goutte de miellat et sont donc dépendants des fourmis pour l'extraire (sinon c'est la constipation et la mort) et ceux qui expulse le miellat (qui n'est qu'un excrément) à l'aide de puissants muscles. Les Temno, qui vivent aussi dans les arbres, doivent faire comme les abeilles et lécher les feuilles recouvertes de ce miellat explusé.

La nouvelle installation: faciliter le nourrissage, éviter les évasions et permettre une bonne aération de l'ADC.
8)

Partager cet article

Repost0
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 10:46
Mort de la gyne de ma colonie de Lasius niger UK (celle provenant d'Angleterre). Sa majesté était sur le dos les pattes en croix, peuchère. Cela avait pourtant bien commencé: je les avais changé de tube avec une petite ADC (ma première expérience de talcool - ce n'est pas tip top). Elles avaient ramené des granulés de l'ADC dans le tube, la gyne avait pondu puis plus rien: l'inertie totale (désintérêt pour les mouches ou tout autre nourriture), jusqu'à la mort de la gyne. Comme pour ma regrettée gyne Lasius flavus, il y a eu ponte puis consommation du couvain. Ce n'est pas un drame mais ce n'est jamais bien agréable de connaitre un échec: une question d'orgueil surement.

Partager cet article

Repost0