Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2008 6 02 /08 /août /2008 11:27
Lasius niger: ma colonie décolle enfin. Elles sont mainenant une centaine et j'ai désormais toujours une ouvrières ou deux dans l'ADC, ce qui facilite grandement le nourrissage: en quantité et en régularité. Dès que je mets du pseudo-miellat, les autres en sont avertis, dès que je leur donne un insecte, il est ramené au nid (je fais des rimes !). Elles adorent les micro-gillons... faut dire aussi que le nombre de larves est conséquent et qu'il faut bien leur donner leur ration de protéines. Je suis content d'être sorti de la galère du début: on a beau dire, Lasius est une espèce facile mais ce n'est pas pour autant que cela se fait tout seul et qu'il n'y a pas des échecs.
Colonie Lasius emarginatus: les petites saloupiotes !! J'ai souvent des évasions tout de même. L'huile de paraffine est efficace mais réagit à la chaleur et est, à mon goût, plutôt instable en cas de fortes températures (en gros, elle s'agglomère en grosse gouttes). Et que font les évadées ? Et bien certaines n'ont rien trouvé de mieux que d'aller dans la réserve d'eau pour y creuser la mousse oasis qui s'y trouve (il y a des coups de mandibules qui se perdent - les baffes, je vais avoir du mal). Non pas qu'elles aient décidé de me faire ch***, mais surement avec l'intention avouable de retourner au nid. Elles ont l'odorat très fin; la loge royale est tout contre la réserve d'eau.
Gyne Lasius emarginatus: mémère couve :-) J'adore la regarder la tête posée sur son petit tas blanchâtre. On ne me fera pas croire qu'il y a de l'amour là dessous ;oP

Partager cet article

Repost0
31 juillet 2008 4 31 /07 /juillet /2008 11:26
Formica lusatica: quelques nymphes nues qui brunissent normalement et qui ne sont nullement consommées contrairement à ce que j'ai pu lire ici ou là.
Messor barbarus: j'ai de plus en plus de media et de bonne taille ! Elles prennent tout de même leur temps, je m'attendais à avoir des major beaucoup plus tôt et là, j'en reste à des ouvrières certes de + en + grandes mais cela s'arrête là.
Lasius emarginatus: encore beaucoup de cocons que j'avais en maturation dans une salle ont donné des imago. Je présume que les fortes tempértures qu'il y a en ce moment ont aidé. L'augmentation de la population est vertigineuse, leur appétit aussi. Trois salles sont consacrées aux nouvelles larves ! Cela devrait être la dernière série avant la diapause.

Partager cet article

Repost0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 11:25
L'image gore du jour, mes Formica lusatica sur une nymphe de ténébrion. D'ailleurs, ce matin une formica était dans ma cuisine. Je ne sais pas comment elle a fait mais elle n'avait pas la patate, toute paumée qu'elle était loin des siennes, même dans l'ADC elle était perdue. Les retrouvailles se sont faites, une bonne toilette et HOP, c'est reparti. Je doute cependant fort qu'elle en tire un enseignement quelconque :-/

Crematogaster scrutellaris: elles ont enfin fait du ménage en évacuant les restes de mouches hors du tube. Il n'était que grand temps.
Camponotus maculatus: je ne sais pas ce que c'est que d'avoir des gosses (je ne souhaite cela à persone - mais non je déconne) mais j'ai vraiment l'impression d'être dans l'attente des premières contractions et de naissances. Quel insoutenable suspens :o)

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 11:25
Lasius emarginatus: elles doivent en profiter que je suis là toute la journée aujourd'hui (home work, suck world) ! J'en suis au huitième asticot sorti du congélateur. D'un autre côté, c'est relativement facile de reconnaitre la "faim" chez une colonie: plus le nombre d'ouvrières qui fourragent est important, plus elles ont faim et plus il faut donner. Depuis qu'elles sont aux mouches, elles apprécient assez peu les nimi-grillons (oui je sais, je les ai mal élevés). Il y a une explication (si tant est qu'il y en ait une) dans le livre Les Fourmis de Nos Régions aux éditions DIRE, que je viens de finir, concernant Formica, je cite:
"...si un insecte connait une démographie galopante, il sera d'autant plus rencontré par ces fourmis. Ces dernières vont alors fixer leur préférence sur l'insecte abondant (on dit que les fourmis se créent une "image de recherche")." CQFD ! C'est bien de lire des bouquins mais avec la pratique, cela fait parfois de gros TILT et la myrmécologie s'apprend toute seul :o)
Formica lusatica: les grosses mouches commencent à être considérée comme un apéro et elles ne sont pas encore assez nombreuses pour des proies plus conséquentes. J'avais déjà testé une nymphe de ténébrion (vers de farine si vous préférez) mais les mouvements de cette dernière et la dureté de la cuticule la rendait inconsommable pour mes Formica (idem pour les vers eux-mêmes). Sans faire attention, j'ai décapité une nymphe et là, BINGO !! Elles conduisent la bestioles dans le nid, non sans mal d'ailleurs. Un bon festin en perspective et surement un explosion démographique pour la colonie.
Et dans la foulée, je me retrouve avec un élevage de ténébrion !

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 11:24
Pour m'assurer du bon développement de mes jeunes colonies, je compte les ouvrières. Pour les grosses colonies (Lasius emarginatus et Temnothorax unifasciatus), je compte les morts: même si je ne vais pas jusque là et m'assure simplement que la mortalité est "normal" !
Formica lusatica: 70 ouvrières - 80 cocons
Lasius niger: 95 (un peu lente tout de même) - 50 cocons
Messor barbarus: 125 ouvrières (je ne compte pas le couvain; larves, oeufs et nymphes)
Voilà voilou, cela me fera un petit suivi en chiffres.
  :D Here I go  :) 

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 11:23
Pas grand chose de neuf au niveau de mes colonies (routine), c'est presque une gageure de faire un billet.
Je signalerai la fringale frénétique de mes Lasius emarginatus: cela se sent que beaucoup d'oeufs ont éclos...quand l'apétit est là, elles ne font pas semblant.
Pour ce qui est du nid de Messor cf Structor qui avait été attaqué par des Tetramorium caespitum, il semblerait qu'il y ait un peu de retour à la vie mais je ne parviens pas à voir si ce sont les quelques fourrageuses qui de retour après le calme peuple l'ancien nid ou si le nid est encore actif. Le temps le dira....
  :) THE END  :D
PS: A titre d'info, je suis, depuis 2 semaines maintenant, en train de faire la version française (à partir de l'anglais - je ne maitrise pas l'allemand) du site AntsKalytta; des échanges de mails avec fichiers joints se suivent et sont traduits. C'est assez laborieux, titanesque à faire mais passionnant :o) Et c'est loin d'être fini...

Partager cet article

Repost0
27 juillet 2008 7 27 /07 /juillet /2008 11:22
Messor ebeninus: Une cinquième ouvrière est là et bien là. C'est marrant, elle est plus grise que beige. je n'avais pas prêté attention jusque là à la couleur des imago.
Formica lusatica: Permier décès. Elles ont mis un temps fou à la mettre au dépotoir et l'ont promené de mandibules en mandibules dans l'ADC...en tous les K, la palme de la propreté leur revient: les débuts de dépotoir interne au nid sont rapidement évacués, jusqu'au parois en plexiglas sont nettoyés :-) C'est plus sain pour elles et cela fait plaisir à pOpa (oui, c'est meuhoua) ;oP
Lasius niger (DE): Vraiment de vraies cochonnes et alors cette manie qu'elles ont de boucher l'entrée de l'ADC avec des cadavres. Vivement que la colonie soit plus populeuse et qu'elles prennent exemple sur mes emarginatus.
Temnothorax unifasciatus: (à force de m'obliger à écrire le nom en entier, je le connais enfin !!). j'ai cru que ma gyne était mortibus. Elle était, sur le dos, pliée en deux mais pour sortir un oeuf. S'il n'y a pas quelque chose d'humain là ma ch'tite dame hein !
Colonie Lasius emarginatus: Elles ont mis 2 jours pour vider un gastre de criquet exotique (l'avant du corps est chez mes Temnothorax - a chacune sa partie de viande - c'est surtout que l'avant est volumineux et que tel qu'est configurée l'ADC, il servirait de strapontin à des évasions) et ne laisser que l'exosquelette. Elles ne sont pas trop fanas des micro grillons et ont tendance à les laisser ou les mettre sur le pseudo-miellat.  J'ai eu un lâché d'imago aujourd'hui (une grosse série de cocons arrivés à maturité) et la colonisation de salles suplémentaires du nid à commencé. Du coup, je me demande si elles ne seront pas à l'étroit avant la diapause :-/ Merdum cacadum ! L'an prochain je suis bon pour un nid à 50€. Une ouvrière a les antennes frisées (elle est ainsi d'origine, plus de 2 mois que je l'observe): une petite permanente ? ou alors erratum formica est ;o) Beaucoup de "ventres sur pattes"; des ouvrières dont l'estomac social est si plein (physogastrie) que leur seul gastre est plus long d'une fois et demi que le reste du corps (thorax + tête). Les fourmis "pot de miel" n'ont qu'à bien se tenir, la concurrence est là ;o)
Gros nettoyage de toutes les ADC ou ADF: (pas d'acariens par fatalité)
Pour mes Formica, j'y suis allé au ramasse miettes Black&Decker histoire d'éliminer le dépotoir extérieur ! Chez Messor barbarus, quelques ouvrières restaient littéralement scotchées aux traces d'éponge; elles et l'eau !!!! Sinon RAS :-)

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 11:21
Mes chéries chouttes absolues !!!!!!! Les couvain est impressionnant. Par contre, elles sont toujours aussi difficiles à photographier. J'ai assisté à une ponte en direct de la gyne, ralalalalalalalalala, quelle merveille :o)



 Les Temnothorax aussi savent construire, elles m'ont fait un amas de grain de sable pour réduire l'une des entrée du nid. Ne me demandez pas ce qui permet au tas de "cailloux" de tenir, je n'en sais strictement rien.

Partager cet article

Repost0
25 juillet 2008 5 25 /07 /juillet /2008 11:20
On commence par le plus mauvais...
Messor cf structor: Plus aucune âme qui vive de la colonie de structor de l'espace fumeur extérieur de mon entreprise :-/ Les Tetramorium ont tout lessivé...de temps en temps un Messor erre seul au alentour du nid. Cela me glace le sang. Certes, c'est ainsi, c'est dans la nature des choses mais cela me chagrine. Je m'étais attaché à cette colonie, c'était aussi une distraction lors de la pause clope...snif snif...
Camponotus herculeanus: S'il n'y a pas de quoi désespéré aussi. Je leur ai mis une grosse mouche dans le tube; l'ouvrière a éloigné les larves et la gyne s'est coltinée le meurtre du dit insecte volant. Je pensais qu'elles feraient ripaille: et bien non. La gyne pond des oeufs trophiques pour nourrir le couvain et la mouche gît seule. Elles n'y touchent pas !!!! Cela donne presque envie de les passer par la fenêtre...
On finit par le bon...
Formica lusatica: Quel solide apétit, cela fait plaisir ! Elles ont consommé pas moins de trois énormes mouches noires hier, en provenance directe de mon élevage perso (asticots achetés au rayon pêche que je laisse se tranformer). Je ne pensais pas qu'elles s'intéresseraient à la troisième...les goulues :o)
Colonie Lasius emarginatus: La fringale est revenue avec l'appartition d'une myriade de larves à nourrir. Elles sont encore petites mais dans quelques temps, cela va être de la folie mandibulaire: là, je suis aux anges :-)

Partager cet article

Repost0
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 11:20
Messor ebeninus: Avec la gyne, il va s'en dire, elles sont 5 ouvrières. Le développement n'est pas fulgurant mais se fait ! (Bonne idée ce fond vert ;oP)

Crematogaster scutellaris: juste pour le plaisiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiir...

Gyne Lasius emarginatus: Et ses 8 oeufs :-)

Partager cet article

Repost0