Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 00:01

Moi j'aime pas le lundi (et je n'aime pas un mois avec 5 semaines) et le dimanche me fait penser au lundi !!!!!

lusaticacaca2000.jpg lusaticacaca2001.jpg

Formica lusatica: oui, je sais, les photos sont abominables (et alors ? Plissez les yeux et faites preuve d'imagination un peu, que diable !!). La période sexués est bel et bien finie. Autant que je puisse le voir, je n'ai plus l'ombre d'un(e) ailé(e) dans le nid. Ouf terminus ! Par contre, et c'est l'objet de la première photo (à chaque propos sa photo, du moins j'essaie), j'ai une gyne made in chez moi présente dans le nid (fécondée ou pas, Dieu seul le sait et éventuellement la colonie mais elle ne donne aucune interview; black out médiatique total). Elle est reconnaissable à ses ailes coupées (actions des ouvrières). Le plus étrange (à supposer que cela le soit réellement - comprendre que ne connaissant pas toutes les petits mécanismes de leur organisation, c'est peut-être tout à fait normal) est qu'elle a une belle physogastrie qu'on ne retrouve que chez les pondeuses. Finalement, j'eusse point dû lâcher mes princesses/gynes (allez savoir) sur mon balcon mais j'eusse dû tenter de les rendre à la colonie (mouais, c'est une idée, tardive mais c'est une idée quand même LOL). La colonie se porte bien et le couvain est assez pharaonique (deuxième photo). Pharaonique (ouep je sais, cela ne se dit pas - c'est juste une association d'idée) à cause de la pyramide qu'elles ont faite avec les cocons et les nymphoses nues. On retrouve les deux dans la colonie. Autant chez mes Lasius emarginatus l'incidence de l'humidité sur la présence de cocons ou pas est clair, autant chez Formica lusatica, je serais bien en mal d'apporter une explication ! Si cela leur fait plaisir.

Have a nice day !

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 00:01
pilipili20000.jpg pilipili20001.jpg pilipili20002.jpg

Camponotus cf pilicornis: on commence par la plus grosse mémère avec pas moins de 8 cocons ! Si le nombre est là (pas mal pour une gyne Camponotus), la taille n'y est pas. Pour vous donner un ordre d'échelle, que vous n'avez pas sur une photo, les cocons ne sont pas plus gros qu'un cocon de Formica. Par contre, j'ai une boulette. Alors que je la prenais en photo, avec éclairage s'il vous plait et que, habituée, elle ne s'en formalisait pas plus que cela, a germé l'idée de la nourrir (kilékon !!!) avec un petit papier d'aluminum et du miellat maison. La cata' absolue; elle s'est attaquée au morceau d'aluminum en le pinçant avec les mandibules et en lui déposant de l'acide formique avec le gastre. J'ai vu le moment où elle allait s'engluer dans le miellat. Si prêt du but et se laisser aller à un anthropomorphisme sentimentaliste à trois balles (un truc de débutant !!), je me serai donné des baffes si je ne m'aimais pas un temps soit peu !! J'ai vite remis mémère et son tube a sa place habituelle avec son cache pour qu'elle se calme et que tout rentre dans l'ordre. Je croise les digitaux pour qu'elle ne m'en tienne pas trop rigueur, si vious plait m'dame, je ne referai plus !!!!!! PROMIS juré craché !

cfniger3000.jpg cfniger3001.jpg cfniger3002.jpg cfniger3003.jpg

Lasius cf niger: toujours 4 gynes et donc 4 fondations (bravo, vous savez, tout comme moi, compter ! Merci l'école !) et, faisant les choses bien (mouarf), je vous ai fait une photo de chacune ou de chacun des couvain (comme t'y veux, t'y choises). Grosso merdo, elles en sont toutes au même point. Certaines (2 pour être exacte) avaient une petite avance qui a été comblée par les autres. La rapidité de développement des larves (fortes températures - ceci explique cela) m'en bouche quand même un coin. Comme la quantité de couvain présent. J'en ai vu défiler des fondations en quelques années, mais là, chapeau bas mesdames. J'abandonne toute idée de les nourrir avec tests à l'appui. Certes l'expérience citée plus haut m'a un peu refroidi et je ne vois pas pourquoi je les enquiquinerai en si bon chemin. Elles sont tranquilloutes en train de faire leur job et un bon job, quel intérêt de tout mettre par terre. Oui, je sais, ce ne sont que de vulgaires Lasius de jardin mais c'est ainsi, j'y tiens ! En tout état de cause, elles sont toute ma sympathie avec un petit sentiment bien humain de compassion envers des mères qui veillent sur leurs progénitures.

Partager cet article

Repost0
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 00:01
Lasiuscfemarginatus2300.jpg Lasiuscfemarginatus2301.jpg Lasiuscfemarginatus2302.jpg Lasiuscfemarginatus2303.jpg

Mardi 12 juillet: ouep, il m'arrive parfois d'être un brin en retard dans mes billets (ceci dit, c'est un peu plus sympa que le syndrôme de la page blanche) ! J'ouvre donc ma fenêtre de cuisine en pleine après midi (15h - temps lourd et surtout nuageux) et je me fais "attaquer" par une gyne sans gêne qui pénètre chez moi et me tombe dessus (quasi tous les ans, j'y ai droit). Il s'agit probablement de Lasius cf emarginatus (là encore, c'est une récidive). Une gros cul de plus dans mes gynes en cours de fondation. Cela tombe plutôt bien, je venais de me débarasser de mes gynes Formica lusatica; comme elles ne donnaient rien et que j'avais même des décès (qui d'ailleurs étaient mangés par leurs propres soeurs - rien ne se gagne, rien ne se perd, tout se transforme), j'ai fait un lâché sur mon balcon; cela fera des provendes pour d'autres insectes (rendre à la nature ce qu'elle vous offre). Le fait qu'elle ait ses ailes ne me gêne pas de trop. Je l'ai mise en tube et après beaucoup d'agitation, elle s'est intéressée au coton humide et est maintenant tranquillement et sagement au milieu de ce dernier. C'est plutôt bon signe sans être la preuve de quoi que ce soit. Il est d'ailleurs possible qu'elle garde ses ailes. Si elle ne pondait pas dans les jours à venir, il sera toujours temps de la rendre à son milieu naturel.

tricyrtis00001Je vous offre une petite fleur, un Tricyrtis avec de très beaux nectaires gorgés à fond les ballons (cela ferait presque envie LOL, si seulement je savais butiner - dommage que cela ne soit pas dans notre patrimoine génétique), qui devraient faire le bonheur de quelques insectes. Seul hic dans l'histoire, cette plante fleurit normalement à l'automne. C'est d'ailleurs le pourquoi de sa présence sur mon balcon (j'en ai un jaune, un bleu et un classique moucheté), avoir quelques fleurs à une période où il n'y a pas grand chose de palpitant !! Je ne pense pas que ce soit un bon signe; ou bien on va avoir un mois d'août pourri à souhait ou alors l'automne va être précose et froid. Ne me demandez pas comment une simple plante, donc un organisme vivant relativement basique sans cerveau pour réfléchir fait pour savoir ce genre de choses... concernant les essaimages de nos chères amies à 6 pattes, qui sont un peu décalés dans le temps aussi, voir un peu tôt, ce n'est peut-être pas que les conditions d'un printemps chaud qui en sont l'effet mais peut-être aussi l'anticipation d'une fin d'été qui pourrait être mauvaise, sans même parler de l'automne. Sans être astrologue ou médium, comme les paysans d'antan, observer dame nature permet d'en tirer des enseignements et, via quelques vers, des dictons qui s'avèrent souvent fort justes !!! Nous verrons bien...

Partager cet article

Repost0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 00:01

Je ne suis pas chauvin et je n'ai aucun goût pour cette débauche de militaire (c'est quelque peu d'un autre âge même en ces temps troublés - et ô combien bling bling) mais, je succombe à la tradition ! Que l'on serait inspiré de remettre au goût du jour les valeurs de la République (on peut toujours rêver). Des autres monarchies, on s'en battait les grelots en ce temps là et cela ne nous a pas empêché de faire la République alors autant dire que la mondialisation, je m'en tamponne et il ne serait que temps qu'on s'occupe de NOUS (p'tit mouvement d'humeur) !

39427472prise-bastille-jpg.jpg

Bon 14 juillet !

Partager cet article

Repost0
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 00:01

Le billet qui ne sert pas à grand chose mais vous informe des stats de ce blog.

  • Vous êtes une cinquantaine de visiteurs quotidiens (cela peut monter jusqu'à 100 parfois)
  • pour ce qui est de la provenance: 60% viennent tous seuls comme des grands (favori du navigateur), 10% de provenance externe (forum ou autre blog) et 30% d'un moteur de recherche

Moralité: je suis un piètre webmaster (je le savais déjà - je suis fâché avec la téchEUnique) et ne suis pas très bon en ce qui concerne les moteurs de recherche ! Comme j'ai toujours considéré mon blog comme mon petit plaisir perso, cela ne me dérange pas plus que cela. Parfois les mots clés qui vont atterrir ici sont assez cocasses; cela doit être une des rares pages drôles des statistiques (il suffit de mettre sexe vidéo porno gratuit pour voir les stats exploser LOL). Ainsi va le monde !

Juste l'occasion pour moi de vous remercier de me lire mes verbiages divers et pas toujours très variés ! En espérant être informatif et parfois amusant (ce dernier point est plus alléatoire - question d'humeur je pense).

MERCI avec un ch'tit bouquet de sourrires.

des-smiley-heureux-comme-moi-lollipop520100619112414.jpg des-smiley-heureux-comme-moi-lollipop520100619112414.jpg

 

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 00:01

Plagiolepis sp: tatatatata (soupir) ! Ce sont vraiment des pestouilles. La colonie a connu une croissance exponantielle, j'en suis encore tout impressionné (pourtant, je ne suis pas si impressionnable que cela). Je ne sais pas combien elles sont là-bas dedans mais, il doit facilement y avoir 3 zéros au bas mot. Et comme elles squatent toutes les faces du nid entièrement en plexi qu'elles habitent, toute photo relève de la mission impossible (surement pour cela que je leur consacre peu de billets - un billet sans photo c'est comme... à votre libre imagination pour la comparaison); exemple avec la première:

  • éclairage du sujet difficile (des zones d'ombres en veux-tu en voilà)
  • des flous dûs aux ouvrières qui sont devant l'objectif

Je ne vais pas vous faire la complainte du blogueur mauvais photographe (en fait, je crois que je viens de le faire) mais c'est une vraie galère, la taille des pestouilles n'arrangeant rien (la mise au point du mode automatique est compliqué). Pour le reste, ce sont les championnes incontestées de l'évasion, bien que l'ADF soit fermée (les gynes ne peuvent pas déménager ou être déménagées, j'ai au moins cela d'acquis et de rassurant): j'en retrouve régulièrement qui fourragent sur mon étagère à fourmis (voir plus loin si affinités). Comme mon appartement n'est pas très humide, elles font des pauses dans la réserve d'eau du nid de ma colonie de Camponotus lateralis (y a qu'à !!). Sudistes certes, mais très très portées sur l'humidité. On en revient toujours à la même chose, au regard de leur taille, je conçois que la chaleur ou la sécheresse leur soit vite mortelle. Peut-être que les jointures du gastre qui leur octroient une capacité à faire des réserves importantes de nourriture via d'impressionnantes physogastries est aussi un point faible et leur donne une faible résistance à la sécheresse (hypothèse).

Plagiolepiiiisss1000.jpg Plagiolepiiiisss1001.jpg Plagiolepiiiisss1002.jpg Plagiolepiiiisss1003.jpg

Camponotus cruentatus: toujours le status quo (m'évervent tiens !!). J'ai cru un instant à un rebond de l'activité quand j'ai vu deux ouvrières squater l'ADF (ça y est, on se réveille les filles ? <- vous savez bien que je leur cause). Je me suis donc dit (parce qu'en plus je raisonne, plus souvent cela résonne mais bon, faut point le dire) qu'une petite provende carnée serait bienvenue. Ayant acheté quelques grillons histoire de varier un chouïa l'ordinaire des choupettes (vue l'odeur, je ne vais pas les garder longtemps et cela va être ORGIE alimentaire de grillons petit-déjeuner, déjeuner et diner compris - pire qu'un dépotoir de plusieurs mois de Camponotus maculatus), j'en ai escagassé un pour leurs beaux ocelles (je suis d'accord, cela sonne bizarroïde à l'oreille au masculin). J'étais plein d'espoir, me disant que les oeufs étaient enfin devenus larves et qu'elles avaient faim. Makache que dalle ! Je me suis pris un vent dans la face; les fourrageuses ont pris leur ration de miellat et m'ont snobé le grillon. Mieux, elles ont fini par le mettre dans l'abreuvoir à miellat comme un vulgaire détritus (détriment comme disent les autres nioufs à la téloche - merci au zapping pour ce morceau d'anthologie, pas demain la veille que je regarde TF1). Elle n'est pas belle la vie ? Les spices di counasses ! Je m'interroge sur ce manque d'activité. Pour shématiser cela, je dirais qu'il y a une, sorte de conflit (je vous verbalise cela à la vulgaire de mon jargon de myrmécophile amateur):

  • le programme stipule qu'un début de fondation est lent avec des objectifs de croissance difficiles à atteindre
  • les conditions d'élevage sont très (trop ?) favorables: nourriture à volonté et absence de prédation

Moralité: elles suivent le programme avec prudence et ne s'en éloignent pas, contre vents et marées, une fois les objectifs atteints, elles s'en satisfont !

Voili voilou !

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 07:09

Fondation de Lasius niger: je vous rapelle que j'en ai quatre. Deux gynes ont des larves (à un stade assez avancé - je ne m'attendais pas à ce que cela soit aussi rapide) et deux n'ont que des oeufs (il me semble; il est parfois difficile de distinguer un oeuf d'une très jeune larve, même avec une loupe, quand le couvain est en tas). C'est assez amusant la différence de développement alors qu'elles sont toutes dans les mêmes conditions (même endroit, même température... à la rigueur l'hygrométrie du tube à essai peut varier, et encore, je n'en suis pas certain). Sur la vidéo, j'ai pris une gyne avec larves. J'ai tapoté un instant sur le tube de peur que vous prenez cela pour une fausse vidéo (diaporama d'images - déjà que j'ai du mal avec les photos alors un diaporama, faudrait que je sois maso - heureusement que MOI je bouge LOL) tellement l'immobilisme de la gyne est important. Rassurez-vous, loin de la traumatiser (je n'ai pas tapé comme un malade non plus), cela a généré quelques mouvements d'antennes histoire qu'elle s'assure que son couvain allait bien ou n'avait pas changé de place. Trève de blabla (je me demande si je ne vais pas estiver tellement il fait chaud) et place à la vidéo:

Partager cet article

Repost0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 00:01

 

Un peu beaucoupo surexposé niveau luminosité mais bon... je ne savais pas quoi faire comme billet

Partager cet article

Repost0
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 00:01
pilicornis2000.jpg Lasiuscfniger10000.jpg Solenopsissss1000.jpg Temnothoraxmales00001.jpg

Camponotus cf pilicornis: mOman a ses 3 premiers cocons. Ils ne sont vraiment pas très gros (ce sera de la chétive première génération) ! Et avec eux, sa physogastrie se termine (faut-il en déduire que les oeufs trophiques n'étant plus nécessaires, les ovaires cessent de fonctionner ?). Mais comme elle tient apparemment toujours au plaisir de mes yeux, elle garde cette marque caramel clair entre le premier et le deuxième tergite. Avec un logiciel et un peu d'exercice sur le clavier, je pourrais traffiquer les couleurs et la nationaliser australienne genre consobrinus. J'espère que mOman ouvrira les cocons et que les ouvrières seront viables ! Rien n'est jamais gagné d'avance avec les mOmans camponotes.

Lasius cf niger: les gros culs continuent leurs pontes ! Elles sont vraiment funny. Il est facile de les mater un oeuf au fion en pleine journée (vraiment des pondeuses de malade), le truc mine de rien. Une avait même quatre oeufs dispersés au niveau de son gastre, ce n'est qu'en la manipulant pour le besoin des photos, donc en la dérangeant, qu'elle s'est rendu compte que ces oeufs n'étaient pas à leur place et qu'elle a soudainement pris soin de les mettre avec les autres au niveau de sa nourricière bouche. Elles me font vraiment halluciner et rire ! Alors qu'à la base, faire fonder du Lasius n'a rien ni de compliqué, ni de palpitant.

Solenopsis cf fugax: ça rame et ça rame ! Qu'est-ce que cela peut être long et qu'est-ce qu'elles sont crades (elles m'énervent avec leurs miettes de nourriture lol). Le tube est une vraie porcherie, surtout celui de la colonie la plus avancée. Ceci dit, c'est tout de même plus rapide qu'une fondation à strictement dire mais ce n'est pas non plus du speedy Gonzalès du développement, alors que les ouvrières sont tout de même méga petites. J'en ai toujours une en cours de fondation avec un gros couvain (prends tout ton temps choupette - je lui ai filé un rikiki vers de farine par acquis de conscience, mais cela ne l'intéresse pas le moins du monde, elle persiste et signe à avoir la tête dans le guidon) et une autre dont les ouvrières ont construit leur nid dans le coton les séparant de la réserve d'eau (ah ben v'là autre chose). Je les garde en tube parce que c'est commode (sauf pour le nourrissage, avouons-le) et que l'hygrométrie est élevée mais une mise en nid serait pas mal... Au moins, je fais des progrès, les gynes n'ont pas canné comme cela m'est déjà arrivé malheureusement. Pourvu que cela dure !

Temnothorax unifasciatus: que de mâles !!! Une nuée de moucherons sans intérêt et pas une seule princesse ! Ce qui m'inquiéte un peu (je suis plutôt le genre de père à me faire du souci), c'est que je ne vois plus du tout la gyne. Avec un tel amas de couvain et de trucs ailés, ce n'est pas la première fois que j'ai du mal à la capter... me fais-je du souci pour rien ??

That's all folks !

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 00:01

Lasius emarginatus: mémère a pris ses quartiers d'été avec une grosse physogastrie et un bon lâchage de purée ! Toutes ces futures larves feront une bonne diapause, il va sans dire. La gyne et la colonie date de 2007 (ma première colonie et donc celle historique) et attaque sa quatrième année de vie. Dire que j'en ai pris pour 20 ans au bas mot (presque pire que pour un miocheton). Place aux images qui bougent... cela tombe bien, je n'ai rien de particulier à en dire.

Partager cet article

Repost0