Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 14:43

La violette des chemins nord-américaines. C'est une fille facile ;o))) Alias Viola riniviana purpurea de son nom de scène. C'est de la violette de base, ristique, qui se sème toute seule comme une grande (avec des capsules explosives qui envoient les graines quelques mètres plus loin, elle n'a pas trop de mal). Sa particularité réside dans son feuillage qui, comme son nom l'indique, est pourpre.

Violarivinianapurpurea101.jpg Violarivinianapurpurea102.jpg Violarivinianapurpurea103.jpg

Ensuite vient Viola odorata 'San Remo', un cultivar non moins rustique mais odorant cette fois; le parfum suave de la violette, c'est une merveille ! Pour la petite histoire (première photo), après tout, nous sommes sur un blog consacré aux fourmis à l'origine, le plant mère est en bas de la photo et par un étrange goût du sort, un rejeton est allé se semer beaucoup plus haut, dans le pot suspendu consacré à quelques succulentes (terre de jardin genre béton que l'on trouve très facilement dans la région). Le sort en question s'appelle Lasius. Les capsules de graines des Viola odorata se défont tranquillement au pied de la plante, il faut donc un transporteur et un appétisant élaïosome pour se faire. Je ne sais pas si la colonie de Lasius est encore dans le pot de succulentes...

 violetteVS-fourmis.jpg violasanremo102.jpg violasanremo101.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires