Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 00:01

Une page sans un billet musical, cela ne le fait pas !! C'est long mais c'est bon putaingue !

----------------------------------------------------

Gérard Lesne: la plus belle voix de contre-ténor (contralto masculin) de tout le continent, et c'est un français. Timbre rond, chaud... et quelle maitrise des affetti ("miaulement" en demi teinte), de la voix de masque/mixte qui permet de descendre dans les graves avec harmonie etc. Vraiment que du bonheur. Je n'entends pas trop la relève pour l'instant car malheureusement, le Gérard est un peu âgé maintenant. On ne chante pas de 7 à 77 ans. Pour faire raccourci (comme d'hab' hein), en lyrisme, la voix connait son apogée à 30 ans et décline à partir de 40 ans. Hormis si on s'appelle Pavarotti et qu'on utilise micro et marketing (ce n'est plus du classique, ce n'est que du business), il faut s'arrêter. Allez expliquer cela à la Dessay (la pente est vachement raide !!) "ma voix a changé" dixit la soprane, mon fion choupette, elle se barre, c'est tout.

Antonio Caldara: encore de la musique italienne et encore de la cantate ! J'aime trop cette pseudo proximité que crée ce genre intimiste, un peu comme si le chanteur ne s'adressait qu'à vous (avec un peu d'orgueil, cela le fait tout seul) et ne susurait ces notes suaves et mélancoliques qu'à votre coeur. Le morceau est composé de: un récitatif, puis un air, puis un autre récitatif et au final un autre aria.Le premier air est joyeux, buccolique; ça pue la campagne. Dans le plus pure style naturaliste (comme Vivaldi et ses Quatre Saisons). J'en conviens, c'est un peu niais/naïf: quelle extase d'être au bord du petit ruisseau avec les petites fleurs et le petit Zéphir amoureux parmis ce monde enchanteur. Le deuxième air est plus sombre. On a donc ainsi, la lumière et l'ombre, la joie et la peine et vous pouvez multiplier à l'envie !

Partager cet article

Repost0

commentaires