Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 16:01

Urban Ants of North America and Europe (Identification, Biology and Management) de John Klotz, Laurel Hansen, Reiner Pospischil et Michael Rust

Je commence le long catalogue des espèces invasives recensées. Ceci dit, c'est assez mal fait avec des tonnes d'imprécisions voir de choses complétement fausses !!!!!

  • Camponotus:

Les auteurs donnent 24 espèces comme nuisibles aux USA, ce ne sont pas les mêmes chiffres que l'ouvrage que j'ai lu précédement Carpenter Ants, aller comprendre. Deux espèces principalement ont un status de nuisible aux USA: C. herculeanus et C. ligniperdus. On les trouve également en Norvège et en Suède et jusqu'en Asie (c'est vaste comme localisation !!). Le paragraphe reprend ce qui peut être dit dans le livre que je vous cite plus haut, je ne vais donc pas répéter.

  • Formica:

Il existe 150 espèces dans le monde dont 78 en Amérique du Nord. Elles peuvent vivre jusqu'à 4 267 mètres d'altitude. Elles ne sont nuisibles que quand un nid est proche d'une habitation via le fourragement des ouvrières. Vous voulez le ponpon du livre ? J'ai halluciné !!!

"For example, F. rufa are monogynous in Europe except in the British Isles, where nests may contain up to one hundred queens (Czechowski et al. 2002)." Donc, sortant une source histoire de se couvrir (si ce n'est pas un tuyau troué, je ne sais pas ce que c'est), l'auteur affirme que l'espèce est monogyne en Europe sauf dans les îles britaniques où les nids peuvent contenir des centaines de reines !! C'est faux, il va s'en dire !

L'auteur indique que l'espèce est protégée dans certains pays européens et qu'elle est bénéfique aux forêts. Je me demande encore ce que vient faire ce genre dans ce livre... ils auraient pu s'abstenir, surtout pour dire une connerie !

  • Paratrechina (Crazy Ants - fourmis folles):

Il existe plusieurs espèces: P. longicornis, P. bourbonica (origine inconnue - aiment les zones urbaines), P. vividula (originaire du Texas), P. pubens.  Elles se sont propagées via le transport de marchandises et ont colonisé plusieurs pays. Aux USA, elles affectionnent les états du sud et les régions côtières (Floride).  On les trouve en Allemagne ou en Suisse (dans les serres), en Australie, Nouvelles-Zélande, Inde, Amérique centrale et du sud, la péninsule arabique, l'Asie du sud-est et les iles du pacifique (Hawaï par exemple).

Elles ne pratiquent pas l'unicolonialité (les différentes colonies sont agressives entre elles). Les colonies sont plutôt petites (entre 2 000 et 10 000 ouvrières) et polygynes. Les vols nuptiaux sont avortifs (l'expression est bizarre, je sais); les mâles attendent les femelles aux sorties du nid et les fécondent quand ces dernières sortent. Les ouvrières sont très friandes de sucre.

  • Prenolepis imparis (Small or False Honey Ant or Winter Ant):

Cette petite espèce est présente à travers les USA, au sud de Canada et au Mexique, elle est souvent associée au chêne. Comme son nom vernaculaire l'indique, cette espèce estive en été pendant plusieurs semaines et fourrage autour des 0°C ("begins foraging at temperature around freezing" - je cite tellement c'est...). Colonie entre 600 et 10 000 ouvrières, polygyne et monogyne.

Je n'ai pas compris en quoi cette espèce était invasive, le souci qu'elle posait, son biotope d'origine et les biotopes colonisés, tout simplement parce que ce n'est pas indiqué: 38 lignes exactement lui sont consacrées... ce livre commence à être pénible !!!

--------------------------------------------------------------------------

Pour faire une petite parenthèse sur mes colonies, j'ai changé de place mes méditerranéennes; elles sont passées de mon balcon (le jour il fait 6°C et la nuit cela descend à 5°C, et les températures devraient encore chuter) au bac à légumes de mon frigo où il fait un petit 7°C. A ces températures, les C. lateralis ne bronchent pas même quand on manipule le nid, C. cruentatus bougent un peu. Les Temnothorax unifasciatus en fondation non plus ne font aucun mouvement alors que mes Componotus ramenées d'Italie se meuvent encore un peu.

Je n'ai pas encore arrêté ma décision quant à la sortie de diapause mais une chose est certaine, elles me manquent terriblement...

Partager cet article
Repost0

commentaires