Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 00:16

Non seulement je ne sors pas une seule photo de potable (et pourtant, Dieu sait si je bombarde et dans toutes les positions possibles) mais en plus elles sont dans un tel ronron que j'ai du mal à trouver l'inspiration pour quelques billets... GGGGGGRRRRRR... (la complainte du bloggueur/blogger) et j'ai déjà fait le tour en vidéos de mes colonies.

---------------------------------------------------------------

majorMessor001Messor minor hesperius: 'tain que je haïs ce nid (ouep, je vais continuer à me plaindre, vous allez en prendre toute une page) et son plexi bas de gamme ! Comme vous pouvez le voir (c'est un peu le but de mettre une photo en même temps) des média font sécher mon premier major; les papattes cramponnées au plafond du nid elle suspendent la grosse bête (bien charpentée - pas du chétif minor tout gringalet). C'est plus marrant quand les ouvrières font toute une ligne de nymphes "au séchage" donc suspendues dans les airs avec leurs mandibules en guise de pinces à linges (rajoutez quelques interpellations hurlés en italien comme en sont friands les latins et on se croirait dans une ruelle de Napoli) pour qu'elles finissent leur coloration, mais ce sont des moments plus difficile à mettre en images. J'ai une autre grosse larve qui devrait également donner un beau major. Le volume de la larve pourrait facilement les faire prendre pour des princesses, mais la taille de la tête (beaucoup plus grosse que celle de la gyne) ne laisse aucun doute, puis de toute manière, aucune raison qu'une si petite colonie me fasse des sexués, c'est encore trop tôt et je ne vais pas m'en plaindre (et TOC) ! Rien de particulier, ce sont des Messor tout ce qu'il y a de plus classique et elles ont droit à un vers de farine par semaine.

imagoLasius001.jpgLasius emarginatus: c'est le train-train des naissances chez mes Lasius emarginatus et mes Lasius niger. Les imago apprennent très rapidement (donc nous sommes dans l'innée et non l'acquis et donc le verbe apprennent est mal choisi) qu'en cas d'agression (en l'occurrence mon ami Joby à l'éclairage et l'ami etii à l'objectif), ouvrir les mandibules de façon menaçante peut être utile. A quoi, je ne saurais le dire mais la réaction est bien là ! J'aurais toujours une tendresse toute particulière pour les imago et ne croyez pas que c'est leur couleur qui les rend sympathique, il faut les voir se déplacer de façon gauche sur les tas de cocons pour succomber à leurs charmes. Normalement (sauf erreur de ma part - je m'a gourationné souvent aussi mais là... je le sens bien), l'an prochain je devrais connaitre une bonne vague de décès (les ouvrières vivent deux ans et une génération devrait donc passer la patte à gauche) et vous savez quoi ? J'en serais presque, comment dire, content ?! Je les adore pour le moins (je rapelle aux aimables lecteurs que vous êtes que cette colonie est MA colonie historique - ma toute première) mais la pression démographique est vraiment trop forte, elles ne régulent absolument pas leur population et c'est assez infernal. Quoi que cela fait un moment que je n'ai plus d'évasion massive. Pourvu que cela dure !

Camponotus lateralis: elles vouent vraiment un amour alimentaire sans borne pour les araignées. Cela tombe bien, je ne suis pas très copain avec cet insecte (qui n'en est pas un). Je pars donc régulièrement à la chasse à l'arachnide. Je chope (beurk), parfois je loupe (elles ne se laissent pas faire), j'ébouillante à l'eau chaude du robinet (cela tue la bestiole et limite probablement le risque d'acariens) et je donne aux choupettes. C'est littéralement impressionnant comme elles se jettent dessus, autant elles chipotent sur les autres insectes, les araignées, jamais. J'en ai d'ailleurs repéré une bien grasse dans mon scellier, niark niark niark.

That's all folks !

Partager cet article

Repost0

commentaires