Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 00:01
Presque une journée printanière aujourd'hui (14°C). Finalement, j'ai été bien inspiré de sortir mes Lasius emarginatus de diapause. Pour les niouz, on va faire un bon vieux vrac... qui n'en veut ??!
cruentatus56hh.jpgCamponotus cruentatus: rien que le nom me fait délirer ! J'adoOoOoOoOore sans commune mesure. Il se pourrait qu'elles me fassent mentir et il se pourrait que sur les deux nymphes nues (une s'est faite bouloter dans les règles de l'art), celle-ci finisse par donner une ouvrière viable. En tous les cas, elle est fortement colorée, ce qui présage du bon. Avec ce genre (les Camponotus s'entend), il faut être prudent. Encore faut-il que ses soeurs "l'épluche" correctement et ne la laisse pas crever. Ce qui est encore une option finale possible. La gyne a toujours sa physogastrie importante, difficile de faire plus grosse la mémère. Sinon, c'est long mais long... il doit leur manquer quelques degrès pour être plus rapidos. D'un autre côté, comme je ne suis pas à la pièce, je vais continuer ainsi. Je ne suis vraiment pas dans l'urgence d'avoir une colonie de plusieurs milliers d'ouvrières, j'ai mes Camponotus maculatus pour cela.
---------------------------------------------------
Lasiusflavus98rrrLasius flavus: oui, la photo est à chi*r debout (si je peux me permettre) mais c'est juste histoire de vous les montrer installées. Assez amusant de constater qu'elles ont choisi le milieu de leur nouveau nid. Elles n'ont jamais été aussi actives: certaines ouvrières vont le tour du propriétaire alors que d'autre font le tour du nid en "dessinant" des rayons du couvain avec la gyne jusqu'aux parois du nid. Au final, je ne vais pas percer la boite et la laisser ainsi fermée:
  • cela sécurise ce petit monde (ce sont tout de même des craintives)
  • cela permet de conserver une hygrométrie élevée
  • je n'aurais aucune évasion
  • la nourriture (miellat ou proie) ne séchera pas (au pire cela moisira)
Elles ont des cocons fabriqués dans leur ancien logis (module de fondation), elles devraient donc bientôt avoir de nouvelles âmes afin de développer la colonie.
---------------------------------------------------
nylanderi6543.jpgTemnothorax nylanderi: la colonie suit son court (croyez-moi, elles ne sont vraiment pas d'un palpitant à toute épreuve, des Temnothorax quoi !) avec la maturation du couvain qui commence tout doucement. J'ai toujours l'ouvrière jaune (au centre à gauche sur la photo) autrement dit celle qui est parasitée et parasite elle-même la colonie en sollicitant des régurgitations de la part des larves. C'est bien tout ce qu'il y a d'intéressant dans cette colonie. Je préfère de loin mes Temnothorax unifasciatus (encore en diapause), surtout parce que la colonie est mature et me fait des sexués, cela va encore être un challenge cette année et je n'ai pas dit mon dernier mot...
FIN

Partager cet article

Repost0

commentaires