Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:01

TemnothoraxUnifasciatus001.jpgTemnothorax unifasciatus: on peut dire que j'ai galéré mais la récompence semble au bout ! Pour la petite histoire, j'avais récupéré une gyne de ma colonie mère. Cette dame, sans ailes, avait fondé puis était morte. J'avais donc pris une autre gyne en cours de fondation histoire de ne pas laisser cette jeune fondation avec ouvrières orpheline (je sais, c'est un peu compliqué - je tiens à préciser que je n'ai eu aucune difficulté pour faire l'adoption, j'ai mis en contact les protagonistes et sans la moindre agressivité, tout un chacun s'est accepté). Après une diapause dans le bac à légumes de mon frigo (8°C), j'ai ramené tout le monde dans son tube dans mon salon (22°C). Aujourd'hui, j'ai l'agréable suprise de trouver 5 oeufs tout fraichement pondu par la nouvelle maitresse des lieux !!!! Je les nourris tranquillement au bout du tube à essai: mouche (une fois par semaine suffit au regard de la taille modeste de la fondation) et un petit bout d'aluminium avec un coton (pour éviter les noyades ou les engluées) avec du pseudo-miellat. Il me restera à m'assurer que les oeufs pondus donnent effectivement des ouvrières afin d'être certain que la colonie peut être pérenne, car l'ancien couvain provient de l'ancienne gyne. Compliqué de récupérer des gynes issues d'une colonie élevée en captivité; la mortalité est très importante. 

 

Pour cette colonie:

  • 4 ouvrières
  • 2 grosses larves
  • 2 petites larves
  • 5 oeufs

Il me reste encore 3 gynes (essaimage 2010 home made) en cours de fondation... fonderont-elles ou pas... cela reste une affaire un peu compliquée tout cela. Entre les gynes que l'on retrouve sans ailes dans l'ADF, celles qui ne perdent jamais leurs ailes et parcourent l'ADF en vue d'essaimer et celles, nombreuses, que l'ont retrouve assassinées par les ouvrières de la colonie. Allez y comprendre quelque chose !

On va meubler avec les stars de saison, les Camponotus. Par ordre d'apparition: cruentatus, lateralis, micans (celle sans ouvrière) et l'une de deux Camponotus ramenée de Sicile.

CamponotusCruelles00001.jpg camponotusLateralis00001.jpg CamponotuslMicans00001.jpg CamponotusSiciliennes00001.jpg

La seule vraie actualité en ce qui concerne ces belles, ce sont les 16 cocons présents dans la colonies de "cruelles". Chose amusante, elles ont fait un petit tour dans l'ADF pour y entreposer le couvain (au sec je présume) puis finalement se sont ravisées et tout a été ramené au sein du protecteur nid. Je ne sais pas quand les lateralis se décideront pour lancer la fournée de cocons et cela va être une sacrée importante cargaison de futures ouvrières. Sans compter les nouvelles pontes de la gyne.

That's all folks !

Partager cet article

Repost0

commentaires