Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 15:00
Ce n'est pas de l'image qualité Blu-Ray, et la moulinette TaTéloche n'arrange rien.
Temnothorax unifasciatus
(la lecture se fait bien entendu de gauche à droite du haut vers le bas)
Vidéo n°1: le couvain tel qu'il se présente dans le nid; un lit de larves sur lequel les ouvrières gambadent allégrement. Vous pouvez remarquez les larves de futures princesses reconnaissables à leurs "bords ourlés", on dirait des têtes de cobra en colère.
Vidéo n°2: une autre partie du couvain où vous pouvez voir de petites larves (début de la vidéo) avec le cul transparent donc en cours de nymphose et au regard de la taille, aucun doute, ce seront des mâles. Il est à parier qu'ils seront prêts avant les princesses (fait chier, qu'elles me foirent pas le timing !!!).
Vidéo n°3: surement ma préférée où l'on voit des ouvrières nourrir des larves "royales". Si vous avez la vue perçante, vous verrez les bouches des futures gynes bouger. Une chose est sûre, on voit bien les ouvrières mâchouiller des morceaux de mouches (imprégnation de salive ? Ajout de substances riches comme du miel ?) à destination de ces bouches voraces.
Vidéo n°4: peut-être la vidéo de trop, il en faut bien une. En fait, j'ai mis une mouche à moitié escagassée et, surprenant, elles se sont ruées dessus afin de la tuer et de la dévorer. Pas si placides que cela les Temnothorax. Je ne comprends pas encore comment elles effectuent leur ralliement (Lasius va physiquement chercher de l'aide, Crematogaster utilise une phéromone sortant de son gastre, Messor stridule, mais Temnothorax, je ne sais pas)... Sauf que souci technique..., vidéo foireuse qui a généré un gros merdier avec Windows explorer, plantage et replantage etc... bref, quelques temps plus tard, j'ai viré, non sans mal, la vidéo corrompue et j'ai dû refaire, sauf que la mouche était déjà morte et cela ne le faisait pas comme je voulais (c'est souvent ainsi lol). Craintives les Temnothorax mais efficaces lorsqu'il s'agit de tuer une proie grâce au nombre. Leur truc finalement c'est "mine de rien".
C'étaient quelques instants de la vie d'une colonie !! Pas facile de faire partager (passer 2h30 à faire bouffer les images qui bougent à l'hébergeur, il faut avoir la foi) ce qui relève de l'observation/plaisir, au final du quotidien d'un myrmécophile; qu'on se le dise (quelqu'un doutait ??) c'est un vrai bonheur que le rôle du voyeur se regalant de leur intimité. J'ai bien colmaté le trou entre l'ADF et le nid et pour l'instant je n'ai plus d'évasion. Il ne faut pas se faire d'illusion, jusqu'à la prochaine fois !!!

Partager cet article

Repost0

commentaires