Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 00:01
sole001.jpg sole002.jpg sole005.jpg sole004.jpg sole006.jpg

Solenopsis cf fugax: le titre pourrait être "tout ça pour ça ?!", mais quelle galère. Alors il me reste deux colonies, c'est quand même super maigrichon en comparaison du nombre de gynes que j'avais ramenées de Sicile. L'une des colonies n'est tout simplement pas observable pour la bonne et simple raison que les ouvrières ont creusés le coton de la réserve d'eau et y séjournent. Au départ il n'y avait que les ouvrières et le couvain, le gyne restant seul sur le coton. Maintenant, tout le monde a disparu dans le coton !!!!!! Je suis heureux et cache ma joie :-( Pour la deuxième colonie, celle que je présente en photos, si tant est qu'on peut appeler cela des photos (il faudrait un microscope pour faire quelque chose de convenable -quoi que de toute manière, le tube étant de plus en plus crados, cela devrait être vite réglé et calmer toute velléité photographique future)... c'est un assemblage de deux colonies dont une orpheline de gyne (décès inexpliqué). J'ai procédé le plus simplement du monde en collant les deux tubes avec un bout de scotch (si le ruban adhéssif n'est pas une invention formidable, je ne sais pas ce que c'est !!). Les deux couvains ont été assez rapidement rassemblés (24h on va dire), je craignais qu'un se fasse bouffer. Cela m'aurait ennuyé, pour le développement de la colonie, qu'il serve de provende (ce n'était pas le but) mais heureusement, cela n'a pas été le cas (hip hip hip, hourra). Pour ce qui est des ouvrières, c'est tout un cinéma comme vous pouvez le voir sur les deux dernières photos.

Il est très difficile d'interpréter le comportement:

  • cela ressemble parfois à de la bataille "toi je vais te crever"
  • il y a un quelque chose du "je te léchouille" pour que l'odeur coloniale soit une et indivisible
  • un rien de "dégage de là toi" et je vais te ramener d'où tu viens (portage pas très social)

Je présume, peut-être à tort, que si les ouvrières voulaient tuer les étrangères ou "nouvelles keupines", elles n'auraient pas de mal à le faire. L'espèce dispose d'un aiguillon, de mandibules bien dentées et sait se défendre. Je n'ai pas de cadavre dans les deux tubes reliés. Une seule chose est certaine, cela indiffère royalement sa sérénissime majesté ! Pas la moindre réaction de sa part hormis la "joie" d'avoir un si gros couvain; il faut la voir bichonner son tas de larves et nymphes. Bref, le temps dira de quoi il en retourne exactement. La seule chose de bien acquise est le nouveau couvain conséquent qui devrait bien booster la colonie. Un an pour obtenir une colonie d'à peine 10 ouvrières !!!!!!!

Partager cet article

Repost0

commentaires