Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 00:01

Harpegnathos venator: elles doivent partir et sont toujours chez moi ! Je prends mon courage à deux mains (un peu à réculons) et me décide à les remettre en tube. Impossible de faire autrement qu'en manuel, je ne sais pas comment je vais gérer le truc mais bon... je me lance, donc enlève le cache de dessus le nid et là, Ô surprise, la gyne a pondu de nouveau (fait chier tiens). 25 jolis oeufs oranges et 3 larves, la bonne blague. Enfin, cela ne change pas grand chose. Mon souci avec cette espèce doit venir de deux paramètres:

  • un nid trop humide (j'ai la main lourde sur la réserve)
  • un manque de chaleur (un bon 24°C est plus propice au développement du couvain)

Bref, comme vous pouvez le voir sur la photo, par transparence, on distingue que les oeufs sont proches de l'éclosion. Au pire des cas, cela fera de la nourriture pendant le transport. Je me vois quand même mieux déplacer des larves que des oeufs (c'est assez fragiles). En espérant que ceci est le dernier billet concernant cette espèce. Elles sont grandes et belles mais rien que le fait de les cacher à la lumière à cause de leur super vision suffit à ne pas me les faire apprécier. Ah oui, il reste la gyne et 8 ouvrières... cela commence à craindus un peu !

harpegnathos000001.jpg harpegnathos000002.jpg harpegnathos000003.jpg harpegnathos000005.jpg

Solenopsis sp: les choupettes de Sicile sont bien avancées maintenant, du moins pour deux d'entre elles (les chaleurs estivales que nous avons en ce moment ne doivent pas y être pour rien). Une particulièrement, a des nymphes en cours de coloration. Et le couvain n'est pas chétif, loin s'en faut pour l'une d'entre elles:

  • 5 nymphes colorées
  • 5 nymphes blanches
  • plusieurs larves à différents stades
  • une trentaine d'oeufs (elle prend de l'avance avec l'arrivée prochaine des ouvrières)

 

Ne vous frottez pas les yeux, je ne me suis pas trompé dans les chiffres, ça calme hein ?! Juste pour une seule gyne en fondation claustrale. Je comprends tout à fait que le genre Solenopsis soit invasif; petites mais très prolifiques !  En même temps, vue la différence importante de taille entre reine et ouvrière, elles n'ont pas trop de mal à faire dans le genre "abondance de naissances"; faire une ouvrière ne demande pas des ressources immenses. Sur les 4 fondations, une seule ne donne pas grand chose; je crois qu'elle boulote (bon appétit) sa progéniture pour des raisons inconnues. En espérant que sur les 3 gynes en bonne voie, aucune ne décède, ça aussi j'ai connu, la reine qui cane alors que la fondation est un succès et que les premières ouvrières sont là, cela met bien la mort ! Les photos sont celles d'une seule fondation, donc une même gyne. Une autre à le même couvain et une autre encore a un couvain moins abondant et moins avancé. Ceci dit, il faut bien plusieurs photos pour parvenir à faire à peu près un dénombrage des différentes composantes de la couvée d'une seule dame. Marrant (ou pas d'ailleurs), elles sont relativement peu craintives et s'accomodent des séances photos.

solenopsisfff0002.jpg solenopsisfff0003.jpg solenopsisfff0004.jpg solenopsisfff0005.jpg solenopsisfff0006.jpg
Partager cet article
Repost0

commentaires