Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 08:02

Camponotus sicilienne: par manque de temps, j'oublie la moitié des trucs... juste pour dire que quand j'ai trouvé les deux mémères et afin d'économiser un tube à essai (oui je sais, je suis gourmand), je les avais mises ensemble, sous observations il va s'en dire. Après quelques postures hostiles, elles avaient entamé de longues léchouilles prometteuses, du moins le temps du retour en France. Je ne comptais nullement faire fonder deux gynes Camponotus ensemble ! Sauf que le lendemain matin, finies les amicales caresses de fourmis; les deux gynes étaient clairement en positions d'attaques. Rien de vraiment "méchant" mais c'était clair qu'il fallait qu'une cède et dégage de cet espace fort à propos pour la fondation. Je les ai donc séparées rapidement. Leurs gastres étant énorme, il va me falloir attendre la fin de la diapause avant de les voir pondre. Cela tombe bien, il fait un froid de canard en ce moment; 16°C le matin dans l'appart'. Elles ne feront probablement pas 3 mois de diapause; je ne peux pas les mettre dehors et le chauffage collectif va venir d'ici une quizaine de jours, mais comme les plantes, rien de tel qu'un stress de basses températures puis une remise au chaud pour voir s'épanouir de belles fleurs.

--------------------------------------------------------------------------

Messor sp: donc, la terrasse de ma chambre donnait sur un très vert jardin (ceci dit, la Sicile - un des greniers à blé dur de l'Italie n'est pas spécialement aride, loin de la Grèce en tous les cas). Et au bord de cette terrasse, j'avais quelques colonies dont une de Messor (mon p'tit plaisir du matin - clic clac Kodak sur les Messor - avec la ch'tite clope, il va s'en dire) dont l'entrée du nid se situait dans/sous cette terrasse. Il y en avait même deux pour tout dire, entre le ciment et le carrelage (photo n°2). Sur la première photo, le dépotoire d'enveloppes de graines et clairement identifiable; elles prenaient ce qu'il y avait à proximité à savoir des graines de gazon, tout simplement. Je les ai nourris aussi avec un peu de gâteau. Deux fois et c'est la deuxième fois que cela s'est un peu moins bien passé pour elles, mais c'est une autre aventure.

MessorSP000010.jpg MessorSP000011.jpg MessorSP000012.jpg MessorSP000013.jpg

Les photos suivantes vous le montre, être granivores ne dispense pas d'un peu de viande de temps en temps et là, c'est un escargot qui régale !!!! Ces gastéropodes se cachent le jour (avec la chaleur, il vaut mieux pour leurs matricules) et se déplacent donc mangent la nuit. Attitude typique des pays méditerranéen.

MessorSP000002.jpg MessorSP000004.jpg MessorSP000005.jpg MessorSP000009.jpg

A suivre...

Partager cet article
Repost0

commentaires