Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 17:19
Dipause: quand je vois mes fourmis sur mon balcon alors que les températures ont de nouveau plongé (négatives dehors, à 0°C sur ma loggia), cela me fait de la peine. Elles sont immobiles pour les unes, groupées autour de la gyne pour les autres. Le temps s'est figé, elles avec...sniff sniff...il me tarde de les revoir en activité. J'ai hâte de savoir ce que mes Laius emarginatus ont fait avec toutes ces larves: casse-croûte pour tenir tout l'hiver ou futurs sexués ?
----------------------------------------------------------------
Camponotus nicobarensis: elles m'ont fait planné aujourd'hui !!! J'ai fait un nettoyage de l'ADF où dans deux coins j'ai une grappe de cocons et d'ouvrières (typique du genre Camponotus, les grapouilles fifilles/cocons). J'ai gratouillé le sol, enlevé les détritus, passé un coup d'éponge (oui oui, elles sont plutôt grados), et bien résultat:
  • affolement au sein du nid: méthode "toutes groupir autour de la gyne en tas"
  • pas la moindre réaction des grappes vivantes alors que je nettoyais à quelques millimètres d'elles
Elles sont globalement assez frugivores, plus que carnivores. Elles creusent les quartiers de mandarine  (avec la peau ils sèchent moins vite et son plus longtemps consommables) que je leur donne de temps en temps. Le développement de la colonie s'est quand même ralenti, surtout niveau couvain. Je me demande si je n'en suis pas le responsable; nid sec = période séche, ce qui équivaudrait à une période de disette donc à un absence de ponte de la gyne. Ce qui expliquerait aussi leur absence d'intérêt pour les insectes. J'ai remis de l'eau dans la réserve histoire d'augmenter l'hygrométrie et de voir les résultats. Si je ne me trompe pas, hygrométrie basse = diapause, au du moins ce qui s'en approcherait dans nos contrées septentrionales.
Lasius flavus: mes deux colonies en modules de fondation ont vraiment une différence de développement importante. Une des colonies a un nombre d'ouvrières conséquent et couvain important, l'autre est plus modérée dans son expansion démographique. Et d'ailleurs, les ouvrières ne sont pas identiques. La moins populeuse a des ouvrières jaune et marron. Il se pourrait bien que ce ne soient pas des flavus...quid: qui sont-elles ??
Plagiolepis & Aphaenogaster: il ne se passe pas grande chose. La première colonie végète et la deuxième a une croissance digne d'un bonzaï millènaire... pour les plagio, cela m'ennuie un peu, j'aimerai bien enfin réussir à faire une grande colonie de ce début de fondation.
Messor barbarus: la colonie a enfin pris ses marques; j'ai un dépotoir, deux grands greniers. Elles vont régulièrement aux abreuvoir et en masse (tous les 2 ou 3 jours). La seule chose qui me chagrine est l'absence de visibilité du couvain (il n'y a pas meilleur indicateur normalement); le gros des ouvrières est avec la gyne au fin fond du nid et je ne vois rien. Je leur fais confiance et attends que le couvain soit plus conséquent, il pourra ainsi difficilement passé inaperçu et j'aurais mon signe que tout va bien.
Temnothorax nylanderi: elles ont définitivement migré (alléluya !!) dans le tube plutôt que dans le tuyau d'aquarium ! Elles sont un peu longue à la détente.

Partager cet article

Repost0

commentaires