Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 11:36
Formica lusatica: non non, je ne vais pas annoncer une nouvelle catastrophe ! Les températures extérieures sont beaucoup plus (trop ?) clémentes avec des après-midi à 14°C et cela s'installe, je vais donc les sortir de "diapause". J'ai repris le nid de mes maculatus et de mes Messor disparus (un peu de bricolage en somme) en y ajoutant une semelle absorbante sur le même modèle que le nid confectionné pour mes Lasius flavus; une couche de sable et une couche de plâtre dans la salle du fond. Par contre, j'ai silliconné entre les boites aux connexions. C'était un petit défaut du nid, pas très génant pour de grandes Camponotus, plus génant pour les minor Messor (2 ou 3 ce sont fait la malle ainsi, du moins ont tenté car ils restaient coincés entre les deux boites). Le temps que tout sèche, nous serons rendu à samedi ! Seuls gros inconvénients du nid:
  • je ne sais pas ce qu'il va advenir de la semelle en plâtre sur le long terme (!!!)
  • l'ADF est assez petite pour le genre
Il va falloir qu'elles restent bien sagement des fourmis d'élevage !!! 14°C est encore un peu juste pour mes Lasius niger, elles ont encore un peu de temps devant elles. On verra si je les sors de leur dormance hivernale. Certes, il y a aussi des fourrageuses mais elles sont moins avancées dans leur réveil...à voir !
Plagiolepis pygmaea: elles voyagent au sein du nid. Disons que la semelle absorbante du rez de chaussée du nid est plus humide, le nid aussi, donc elles sont montées d'un étage (même trip/shéma que mes Temnothorax unifasciatus - toujours en diapause elles aussi). On verra si elles vont jusqu'à l'étage du haut, le plus sec et celui que squatte mes Temnothorax. Petits mais costauds, c'est aussi une caractéristique des fourmis de pouvoir transporter plusieurs fois son poids. Elles ont amené un grillon juvénil au sein du nid. Là c'est d'autant plus fortiche au regard de la configuration de l'entrée du nid: un tuyau. Non seulement elles se prennent un angle de 90°, mais en plus, tête/corps/proie à l'envers, il faut rentrer par le tuyau.
Cataglyphis velox: le réveil est très long mais se fait petit à petit. Une première proie a été amenée à l'intérieur du nid. Il ne manque qu'une ponte de la gyne pour mettre tout ce petit monde en émoi et retrouver une activité normale.
---------------------------------------------------------------------------
Nourriture: premières blattes congelées et découpées données, mortes ou vives, c'est toujours aussi dégueulasse !!! On verra bien ce que cela donne. Je ne m'inquiète pas trop pour mes Camponotus maculatus, les major ont une formation boucherie et découpent déjà dans la chair (je ne pense pas que la carapace soit perçable par les mandibules). J'ai un doute sur les fin de mes Lasius emarginatus. Peut-être un peu tôt pour autant de viande; certes la moitié de blatte norte est recouverte d'ouvrières (sortie massive) mais elles le font aussi parce que l'odeur est hostile et que l'ADF est leur territoire proche. Quant à Crematogaster scutellaris, aucun souci non plus: que ne mangent-elles pas ? je ne les ai jamais vu chipoter sur quoi que ce soit.
Sorry So Short

Partager cet article

Repost0

commentaires