Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 00:43

Harpegnathos venator: c'est un régal de les voir pratiquer le portage social. Je ne pensais pas que ce genre de fourmis en était capable. Elles aiment bien chasser de nuit aussi; je me disais bien que leurs gros yeux devaient avoir une super vision nocturne. J'ai assisté à  mon premier saut; vin Diou le bond !! Pour ce qui est de l'alimenation, même un scarabée encore tout mou car à peine sorti de sa nymphose (ténébrion) leur résiste, elles ont tué le vers de farine dans l'ADF (elles ont mis du temps) mais ne le mangent pas, donc elles s'alimentent d'asticots et en donne aux deux larves par la même occasion. Pour tout dire, elles commencent doucettement à s'acclimater. J'ai cru que j'avais une ouvrière morte, je me faisais déjà le bad scénario (avec le bol que j'ai, c'est la gyne) car un individu était couché sur le côté. Mais finalement, n'ayant aucun cadavre, peut-être était-ce juste un petit dodo réparateur. Curieux quand même... l'avantage de leur grande taille permettrait-il de voir dormir certains individus ??

--------------------------------------------------------------------------------

Solenopsissisis01.jpgSolenopsis fugax: comme le lait sur le feu, ce qui est débile car même si le fond de la casserole accrochait, je ne pourrais pas y faire grand chose. Je continue avec assiduité à humidifier le coton qui bouche l'entrée du nid. La photo est littéralement à chier mais on devine les premières nymphoses. C'est tout de même assez rapide, d'un autre côté, vue la taille rikiki des ouvrières, ce serait quand même un comble qu'il faille trois plombes et demi. On est dans le cadre de la bonne mère; attentive, lécheuse. Pas de la Camponote négligée. J'ai déjà hâte d'avoir les premières ouvrières, de les nourrir et de m'engager dans la perspective d'un nid.

--------Presque le package rapidos--------

Plagiolepis pygmaea: j'ai beaucoup de mal à suivre l'évolution de la colonie donnée par Grey. La gyne a une physogatrie, j'ai des oeufs, les ouvrières fourragent mais pour le reste... pour ce qui est de ma grosse colonie, tout est pour le mieux avec des cocons par vagues. Je devrais faire un comptage pour réellement suivre l'évolution mais elles sont tellement petites que cela en est décourageant.

Aphaenogaster dulcineae: Alors elles !!!! Deux ouvrières sont mortes (première génération) et j'ai des larves. Franchement, c'est presque un long calvaire. Je ne conseillerai à personne d'élever cette espèce. Passons...

Camponotus cruentatus: j'ai bien peur que les oeufs ou larves (ce n'est pas bien définissable) soient morts ! Je sens que cela ne va pas être une réussite que cette colonie là... ouin ouin ouin...

--------------------------------------------------------------------------------

Camponotus nicobarensis: j'ai un des gros cocons (ceux dont je pensais que c'étaient des mâles au regard du comportement des larves) d'où est sorti un gros major. Balaise l'animal, le plus gros de la colonie mais encore tout gris de son tout jeune âge. Je m'étais fait tout un film (remarquez, j'aime bien, c'est ce qui rend l'élevage sympathique et finalement le blabla de ce blog possible) sur la future naissance de sexués et ben nope, je m'a gourationné. Le pépère (même si c'est une ouvrière, c'est UN major) a une sacrée paire de moustaches. Je me demande quelle sera la couleur de son gastre: rayé comme la plupart des ouvrières ou noir comme certaines ?? Je n'ai toujours pas élucidé l'histoire de mes noireaudes. Que cela puisse être le cas chez les major, je conçois, la gyne a un gastre noir et  les major sont généralement proches (morphologiquement et niveau couleur) de leur génitrice, voir ils sont à mi-chemin entre les ouvrières classiques et la reine (indépendamment de la taille d'ailleurs). Mais des différences chez les minor, là j'avoue que c'est une première pour moi.

major1258a.jpg major1258b.jpg major1258c.jpg major1258d.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires