Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 09:00

MessorminorH00001.jpgMessor minor hesperius: j'ai d'abord cru à une petite princesse (je m'emballe vite - je fais parfois plus preuve d'enthousiasme qu'elles), je croyais voir des mognons d'ailes (j'ai la vue basse - cela ne s'arrange pas avec l'âge), mais en regardant plus attentivement la tête de la dite nymphe (bien entendu absente de la photo - le contraire aurait été trop beau: "tourne-toi, que je puisse te prendre... la tête" LOL), il s'agit d'un major: la belle bête toute en volume ! Par contre, elles m'ont un peu gâté (quand même) avec une nymphe de minor tout contre. La différence de taille est fort sympathique (avis tout personnel). La vitesse de croissière de la colonie est tout aussi sympathique; pas de chômitude et une croissance importante. L'an prochain je suis bon pour un déménagement (fait chier - je déteste ça et je n'ai jamais cru aux déplacements de leur plein grès). Elles consomment un gros vers de farine par semaine, dont j'ai préalablement écrassé la tête histoire de ne pas avoir une hécatombe de minor dans l'ADF. J'aime bien la petite euphorie ou l'affolement que cela génère chez ces damoiselles. Moi sadique ? Ppppfff, quelle idée ! Bien sûr que oui, je signe des deux pattes. Mais non, je les aime mes bébêtes.

lateralisAA001.jpgCamponotus lateralis: juste un petit reste d'hier !! Un bébé tégénaire qui traversait ma cuisine (enfer et damnation !!!!!!!), pas de chance pour lui, il s'est pris une tatane dans la tronche avant de finir dans l'ADF des lateralis. L'inconvénient de la pulsion répulsive de la tatane (ça court vite ces bestioles - rien que d'imaginer que j'en ai peut-être dans ma chambre à coucher, j'en ai des frissons) est d'écrasser un peu l'animal. Déjà qu'elles chipotent sur la moindre proie, si en plus le truc est à moitié écrassé. Vous remarquerez que cela ne les empêche pas de venir suçoter le bon gibier (ouep, c'est du coureur). Elles ont un côté vampire,  des suceuses quoi, elles aspirent la substancielle moelle et délaissent ensuite le cadavre. Dans un tel cas de figure, inutile de dire, que les proies un peu sèches (mortes depuis "trop d'heures" - on va le dire ainsi, c'est plus simple) ne les intéressent pas, il leur faut de l'ultra frais et bien juteux à coeur. Tout le contraire de mes Cataglyphis qui laissent les charnus asticots séchés dans l'ADF sans leur accorder la moindre importance et n'aiment que les vers de farine, autrement dit les insectes à carcasse (exception faite des araignées dont elles raffolent - elles ont ceci en commun avec les lateralis). Ainsi en est-il des us et coutumes alimentaires de toute à chacune.

Enjoy !

Partager cet article

Repost0

commentaires