Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 02:43

Cataglyphis velox: elles sont folles dinguo ;o) ! J'ai désormais 30 cocons et les grosses larves étant nombreuses, l'effectif de la colonie devrait croitre fortement, d'autant que la gyne n'a nullement stoppé ses pontes. Je ne vais pas me plaindre d'une telle croissance exponentielle (ce serait un comble, surtout avec les nombreuses galères qu'elles m'ont fait subir) mais cela effraye toujours un peu, même pour un vieux de la vielle dans l'élevage de fourmis. Bah, elles sont belles, grandes et un vrai régal à l'observation.

cataglyphisVelox200.jpg cataglyphisVelox202.jpg cataglyphisVelox203.jpg

Les photos n'apportent rien de plus à ce que j'ai l'habitude de vous montrer (cela meuble toujours sympathiquement de se rincer l'oeil au passage, parole de myrmécophile). C'est amusant de les voir ensevelir les larves sous un petit tas de sable pour ensuite, de façon méticuleuse, enlever les grains qui restent accrochés aux cocons. C'est un vrai travail de fourmis; défaire ce qui a été fait. Je m'interroge toujours sur les nymphoses nues que j'ai eu en masse l'an dernier; hygrométrie trop importante ? Manque d'expérience des ouvrières ? Je crois que je n'aurais jamais la réponse et tant qu'elles poursuivent ce chemin, peu m'importe au fond. Même si leur élevage n'a rien de très complexe, tant qu'on chauffe (elles sont très proches des Formica dans leur comportement), cela nen demeure pas moins une espèce compliquée à maintenir.

---------------------------------------------------------------------------------

MessorStructor.jpgMessor structor: une p'tite photo faite avec l'Iphone 4 (c'est tout de même meilleur que l'ancien modèle) d'un major/media Messor structor (je vous laisse juge de la taille de la tête et donc de la caste à laquelle appartient cette ouvrière) se promenant sur le goudron. Elles sont de nouveau de sortie pour mon plus grand bonheur, même si cela reste encore timide je trouve. La colonie se trouve à l'espace extérieur et fumeur de mon entreprise. Joindre l'utile à l'agréable: fumer mon "chichon", me restaurer de façon peu équilibré, tout en observant quelques fourmis et cela en 30 minutes de pause. La colonie a cependant déménagé. Il y avait une entrée de nid entre un muret en ciment et le bitume; il n'existe plus rien désormais. Cela m'ennuie d'autant plus que j'avais un peu pris l'habitude de les nourrir, et d'ailleurs nombreux étaient les collaborateurs (par jeu je présume) qui laissait une p'tite obole à la colonie sous forme de morceaux de gâteau. Je ne sais donc plus où exactement crèche la colonie. Pas loin pour sûr... cette espèce reste vraiment un mystère: je n'ai vu qu'une seule fois un mâle, je n'ai jamais vu la moindre gyne ou princesse et l'activité se résume presque strictement à la belle saison; elle commence tard au printemps et s'arrête à la fin de l'été (août/septembre). Elles pourraient presque passer inaperçues.

Partager cet article

Repost0

commentaires