Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 00:01

Un billet culinaire, cela vous branche ??

On va commencer avec les ingrédients ! Pour les quantités, vous vous débrouillerez, je fais tout au pifomètre, excellent instrument ancestrale et infaillible qui ne tolère pas la moindre contradiction, qu'on se le dise ;o))

  • une feuille de gélatine Vahiné (pas comme les tahitiennes mais comme la marque d'ingrédients pour faire des patisseries). Ce n'est jamais que de la peau et des os de porcs broyés, machinés etc (beurkasse ce truc mais non consommé).
  • des capsules de lait concentré non sucré Régilait (sucré ou en boite, c'est kif-kif bourricot)
  • du miel, celui que je préfère, à la gelée royale
  • du sirop d'érable (vi vi, du Canada)
  • quelques lichette de sirop de violette (un p'tit caprice de l'instant)
  • quelques pincée de vitamines et minéraux

On peut mettre un peu de jus de fruit si cela vous amuse (attention tout de même). Il faut faire tremper la feuille de gélatine dans l'eau froide entre 5 et 10 minutes, puis la faire fondre dans le lait concentré chauffé. Ensuite vous mélangez tout ce que vous voulez mélanger, vous touillez bien, vous laissez solidifier au frigo. Pour les récipients, car il faut bien un réceptable pour la bonne tambouille à pOpa garantie anti-noyade et qui se conserve longtemps à température ambiante, j'ai utilisé des pots de petits suisses (rien à voir avec les helvètes - d'ailleurs au passage, ceux que j'ai achetés parce que les pots étaient transparents sont infectes, du moins beaucoup trop sucrés) et j'ai réutilisé d'anciennes capsules de gelée nutritive achetées dans le commerce (dont raffolent mes Camponotus; particulièrement les Camponotus maculatus et nicobarensis - n'allez pas donner un tel met à des Lasius, ce serait un peu peine perdue).

Pour résumer: du tahitien, du canadien et du suisse....

Pour info, les Camponotus recrachent la gélatine sous forme de petites boulettes; elles mettent la gelée dans leur sac infra-buccal, aspirent les sucs ou le jus, et rejettent la gélée à strictement dire. Ne voyez donc aucun apport nutritif dans la gélatine de porc, ce n'est qu'un support.

bouf01.jpg bouf02.jpg bouf03.jpg bouf04.jpg

Pour les tests culinaires, il faudra attendre un peu... verdict plus tard donc ! Et pour télé-coocking, les étoiles au Michelin et autres joyeusetés, on va attendre aussi... quoi que je risque de me faire retoquer à cause de la couleur verdâtre; un peu de sirop de fraise (en lieu et place de la violette) aurait surement fait un meilleur rendu; qu'est-ce que je pourrais bien faire d'un litre de sirop de ce type ?? Je vais garder tout cela au frigo. En dernier lieu, vous remarquerez aussi qu'il manque un pot de petit suisse; pour tout dire, c'est assez fragile et un était percé (l'évasion fiscale avec les petits suisses est réputé).

Guten appetit !

Partager cet article

Repost0

commentaires