Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 00:01

Lasius sp: Une petite aventure comme je les aime !!! Les Lasius de mon balcon ont, une fois de plus déménagé et ce, en plein jour à 16h de l'après-midi, sans gêne ni complexe. A l'origine, la colonie nichait dans un pot où pousse un olivier. Puis elles se sont installées dans une de mes trois grandes jardinières. Ceci est donc le troisième lieu de résidence cette année, même s'il se peut que seuls les cocons, pour des raisons de température et d'humidité, aient été changés de place. On décrit souvent les fourmis exotiques comme ayant un comportement nomade et on imagine nos fourmis endémiques comme plus sédentaires, j'ai bien peur qu'il n'en soit rien du tout. C'est encore plus vrai pour les petites colonies. A moins que celles de mon balcon soient manouche !!!!

Place aux photos (j'ai fait ce que j'ai pu dans la précipitation du moment), donc vous excuserez la piètre qualité des dits clichés. Le départ se fait à droite (jardinière avec terre de bruyère où pousse un vieux buis boule avec un sacré bon système racinaire - plus de 11 ans qu'il est planté) et l'arrivée est le pot rond et bleu où pousse une Viola sororia; le pot est assez petit donc je présume qu'il ne va servir qu'à la maturation des cocons, d'autant plus qu'il bénéficie des rayons chauds du soleil.(PS: le billet date de dimanche... depuis lundi il pleut comme vache qui pisse)

Demenagement0002.jpg Demenagement0003.jpg Demenagement0004.jpg
Demenagement0005.jpg Demenagement0006.jpg Demenagement0007.jpg Demenagement0001.jpg

Un petit embouteillage à la fin... et un autre souci pour elles, l'arrosage de mes plantes. Car c'est en arrosant tous mes végétaux d'extérieur que je me suis rendu compte que leur petit manège. Pour conclure sur cette colonie, je ne la nourri plus du tout. Non pas qu'elle ne me soit pas sympathique mais il ne faurdait pas qu'elle devienne trop importante ou alors ailleurs que sur mon balcon ;o)

papillonsnuit.jpgHibou (Noctua pronuba): déjà l'an dernier ils avaient fait le régal de mes Camponotus maculatus. Cette année encore ils sont au rendez-vous et pénètrent dans mon appartement (pas de chance pour eux). C'est assez impressionnant quand, allumant une pièce, vous vous retrouvez nez à nez avec ce "volatile" qui vous arrive en plein face. Ce n'est pas du petit papillon de nuit; l'envergure fait entre 5 et 6 cm. je les trouve précose cette année, en 2009 il fallait attendre l'été voir l'automne pour en trouver "en masse". Faut-il en déduire que l'hiver sera précose est froid ? Toujours est-il que j'en ai trouvé deux en même temps dans ma cuisine et qu'après un passage au congélateur (histoire de les tuer "en douceur" - je n'ai pas de risque acariens concernant mes maculatus qui sont dans un nid sec) ils vont nourrir avantageusement ma colonie !

 

--------------------------------------------------------------------------------------------

Messor cf structor: j'en avais déjà parlé l'an dernier (les fidéles lecteurs de ce blog s'en souviendront); il y a un nid de cette espèce à l'espace fumeur de mon entreprise, un trou dans le bitume. Aux premiers chaleurs du printemps des ouvrières étaient sorties pour fourrager (à cette époque de l'année, il n'y avait que des graines de platanes à ramasser et éventuellement des miettes du déjeuner de quelques salariés). Puis elles ont considérablement agrandi l'entrée du nid (j'ai présumé que c'était en vue de laisser d'éventuels sexués quitter la "maison mère" pour essaimer). J'ai guetté les essaimages mais je n'ai rien vu. Puis j'ai cru que le nid n'était plus habité; plus âmes qui vivent dans les environs et l'entrée du nid avait commencé à se boucher naturellement. Aujourd'hui, des ouvrières recommencent à fourrager activement et en nombre à partir de cette entrée. C'est vraiment une espèce particulière et Messor et structor. Au final, hormis en été, elles fourragent assez peu. Une fois que les greniers sont pleins, l'essentiel de leur activité se situent au sein du nid. Elles sont très discrètes.

Ci@o !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Frederic 17/06/2010 22:51



Magnifique Etii, je suis friant de poste au sujet des observations en millieu naturel, j'ai entendu dire qu'a Lyon il fesait plus chaud que sur toulouse, je voulais en savoir un peu plus sur la
diversité des especes ;)



etii 18/06/2010 01:46



Moi aussi j'adore les observer en milieu naturel !


Lyon plus chaud que Toulouse ? Naaan, peut-être en été mais globalement non. On a un climat sous influenceS: du montagnard parfois à cause des Alpes à proximité, du méditerranéen à cause du
couloir rhodanien et des vents du sud, et parfois du continental  (c'est le pire et là tu pleures ou t'étouffe au choix lol, surtout en été). Mais Toulouse est plus au sud quand même (la
latitude joue un grand rôle, je ne t'apprends rien) donc forcément, vous avez plus d'espèces que nous. Plus le climat est doux/clément/chaud (peu importe le terme) et plus la biodiversité est
importante, paradoxal quand on voit le sécheresse des paysages méditerranéens parfois.


J'adore Lyon mais la ville a un gros défaut: il manque la mer méditerranée (j'aime pas l'océan)... en deux heures et demi tu y es mais quand même, cela me manque souvent... (soupir)... la mer,
c'est affectif, génétique, culturel, je ne sais pas au juste mais PUTAIN la mer !!! Dans 3 semaines je fais trempette (normalement). C'est long, presque 1 mois !!!!! AAARRRGGGGGGHHHH.


Coeurdi@ - Thierry



DMX 17/06/2010 01:18



Salut, il me semble que le mode de reproduction de Messor structor est assez spécial : un mélange d'essaimage et de bouturage :?.


Sinon, elles ont l'air très sympa tes Lasius avec leur colonie polydomique. Cela doit être vraiment sympa de voir évoluer des fourmis dans leur milieu naturel en plein chez soi ! Bref, le genre
de truc que je ne verrais jamais à Paris .


 


Amicalement, DMX.



etii 17/06/2010 08:42



Vi vi, c'est ça !! Une année j'ai vu une fourmis ailées stuctor, sauf qu'à l'époque je me foutais des fourmis comme de l'an 40, impossible donc de me souvenir si c'était un mâle ou une fifille.
De toute manière, avec des ailes, c'est foutu.


Paris ou Lyon, c'est pareil !! Je suis certain que cela grouille de fourmis ! Si t'as un balcon, il suffit d'avoir des pots de fleurs et t'as forcément un jour ou l'autre une colonie qui
s'installe. En tous les cas, c'est dingue ce qu'il peut y en avoir ici; en même temps mon arrondissement est truffé de jardin et d'espaces verts, ceci explique cela, avec même un parc à 2 km à
vol d'oiseaux.


Coeurdi@ - Thierry