Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 00:01

Temnothorax unifasciatus: la frayeur de ma vie ;o) (j'exagère ? Moi ? Meuhoua qui suis la mesure même ? Taratata). Un petit coup d'oeil sur ma colonie et je constate avec horreur et damnation une hécatombe d'ouvrières dans mon ADF. Mon sang n'a fait qu'un tour (je ne sais pas lequel; pas à droite, c'est certain !). Toutes éparpillées au petit bonheur la chance. J'ai donc enlevé chaque ouvrière (cela ne faisait pas très propre et j'ai fait mon maniaque) avec un pinceau et j'ai procédé à un comptage: 196 cadavres !! AARRGGGHHHH ! Après l'émotion bien légitime (je les aime mes choupettes) place à la réflexion (et vérification de l'activité du nid); une génération s'en est allée. Des ouvrières bien élevées qui sont allées mourir dans l'ADF afin d'éviter à leurs soeurs le laborieux travail de ménage. Je vous rassure, la colonie se porte comme un charme avec un couvain tout simplement monstrueux; d'ailleurs, je me demande s'il n'y a pas plus de larves que d'ouvrières. On distingue très bien des différences de tailles entre les futures gynes  (forme ovale et applatie sur les côtés) et celles qui donneront de laborieuses fifilles toutes dévouées à l'activité de la colonie.

TemnothoraxUNI00104.jpg TemnothoraxUNI00103.jpg TemnothoraxUNI00102.jpg TemnothoraxUNI00101.jpg TemnothoraxUNI00100.jpg

Oui, je sais, j'ai abusé sur la fonction miniature ! Faites des clics pour les agrandir; pas de raison que vous ne fassiez pas vous aussi quelques efforts. Je dois me répéter (j'ai la sénilité qui commence parfois à me grignoter la mémoire - comble du bonheur, j'ai commencé jeune - une vraie mémoire de paramécie) mais le nid devient vraiment crados et même en "tortillant la luminosité" sous tous les angles, en me positionnant différemment, j'ai de plus en plus de mal à sortir des clichés dignes de ce nom. Puis impossible de les forcer à déménager, le nid ne s'ouvrant pas... à moins de les tenter avec un nid plus propice (ouep, c'est une idée). Dernière chose, comme vous pouvez le constater (la première photo est sans appel à ce niveau là), les Temnothorax sont très poilues. Les fourmis en général le sont, même celles qui paraissent très glabres; une multitude de cils sensoriels recouvrent leur chitine.

@pluche ! 

PS: demain c'est décidé, je ne me rase pas "chef, je ne me suis pas rasé car je voulais garder toute ma sensibilité sensorielle faciale intacte" ;o)) Bêtise mise à part (méfiate, cette figure de style en cache forcément une autre), la mutilation matinale m'a toujours fait très largement chier !!!! La misère que d'être né singe MDR ! Quand je mourRirai je me réincarnationnerai en fourmi, promis juré trophallaxé.

PS2: on se pèle et pas que le cul. On est passé d'un bon 25°C criard et vindicatif à un rikiki 10°C (températures extérieures, il va s'en dire) ! Vive le printemps ! J'en connais (je parle des fourmis hein) qui ne vont pas apprécier des masses.

Partager cet article
Repost0

commentaires