Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 10:49

Il faut que j'aille faire le plein d'asticots chez "à fond la forme", un volontaire ?... il fait trop chaud pour bouger en voiture. C'est un coup (pardon) à finir lyophilisé sur un siège; "de la poussière, tu retourneras à la poussière..." (moi y en a pas vouloir mourrir hein !) quoi qu'un petit vent nordique et donc frais fait baisser un peu le thermomètre...

--------------------------------------------------------

nicobarensisss001.jpg nicobarensisss002.jpg nicobarensisss003.jpg

Camponotus nicobarensis: elles sont maintenant 400 pépettes (coucou Alan, niark niark niark). Comme toute exotique qui se respecte, chaleur caniculaire oblige, elles ne se sentent plus de joie et la gyne pond, pond et pond. Il y a encore de la place dans le nid (quoi que... j'angoisse d'avance sur un futur déménagement) mais n'empêche que leur grand trip est de s'attaquer aux bouchons en silicone de l'ADF (saloperies va !!) et de faire des petites boulettes de silicone, autant dire que je surveille cela de très très près. Deuxième chose pas très sympathique; ce sont définitivement des crados. Entre le dépotoir interne de couleur marron (une vraie fosse septique, avec l'odeur s'il vous plait et quelque chose de mignon) et l'ADF où des cadavres de toutes sortes sont éparpillés... doux Jésus Marie Joseph (on va laisser l'âne et le boeufs tranquilles). Troisième petit souci, et finalement le plus ennuyeux, elles sont tellement nombreuses dans l'ADF (re coucou Alan !!!! LOL) que le nourrissage devient compliqué (la ruse du siou, vous connaissez ?), d'autant plus que le seul anti-évasion dont le nid dispose, est un couvercle avec une grille inox. Enlevé le couvercle, donner le bon miam miam à pOpa sans se faire attaquer (passe encore) ou sans voir des ouvrières se faire la malle, est devenu un vrai sport. Tout aussi sportif sont les récupérations, à vrai dire (pour ne pas dire vrai), c'est usant à la longue. Sans cela (c'est une course avec multiples handicaps), tout baigne. Il y a toujours les batailles d'ouvrières; de temps à autre, une choupette se fait tricider par ses soeurs (les joies de la vie en famille). Et je reste fasciné par leur message d'alerte quand face à un danger (MOI ? Moi un danger ? Moi qui les nourris avec amour et attention ? - que d'ingratitude !) elles se mettent à taper du gastre à l'unisson, faisant entendre un bruit fort sympathique et tout à fait audible; une vraie symphonie moderne. Et là je me dis, imaginons que je sois dans une forêt tropicale, un soir de pleine lune et qu'une énorme colonie de nicobarensis décide de me faire la peau... j'entendrais un bruit menaçant de tam tam annonciateur d'une attaque ??!!!! N'empêche, ce sont les seules fourmis asiatiques que j'ai réussies; elles ont une bonne adaptabilité !

--------------------------------------------------------

harpegnathosvenator0001a1Harpegnathos venator: ne serait-il pas qu'elles sont un peu chieuses sur les bords ??!! La galère d'espèce !! J'en ai connu des "emmerdeuses" mais là, chapeau bas mesdames; un nichon d'or de la casse-couilles ? Elles migrent dans le nid selon son humidité; trop et elles s'installent à l'opposé de la réserve d'eau, pas assez elles s'y collent. Même cinoche avec les proies; je mets un grillon dans l'ADF, une chasseuse va le tuer avec son aiguillon venimeux (t'es chez nous là, va crécher ailleurs) et elles laissent ensuite le cadavre de la pauvre bestiole sécher dans l'ADF (de toute manière cela tombe bien, il doit me rester 3 ou 4 grillons seulement). J'en reste donc pour l'instant aux asticots, au pire ils se transforment en mouche et offre une bonne partie de chasse. Présentement et comme vous pouvez le voir sur la photo, elles ont une vingtaine d'oeufs (la femelle alpha n'est pas fainéasse de la ponte, ça je ne peux pas le lui reprocher), elles ont entamé un bel asticot, mais iront-elles au-delà ? C'est là mon principal souci. Non parce que, sans larves, autant dire qu'il ne se passe pas grand chose sinon RIEN ! Pour ce qui est des conditions de maintien, j'ai corrigé un peu le tir. Déjà, je n'ai plus besoin de les chauffer (un souci de moins), j'ai diminué l'humidification du nid et j'ai disposé un morceau de protège cahier rouge sur l'ensemble du nid histoire qu'elles se sentent moins agressées visuellement (c'est qu'elles ont une excellente vue ces saloupiotes). Elles sont robustes donc j'espère parvenir enfin à quelque chose...crossed fingers mates !

The end

Partager cet article
Repost0

commentaires

Fourmis404 07/07/2010 21:21



Vraiment sympa les photos des Camponotus nicobarensis.


 


 



etii 07/07/2010 22:56



Merci :o)


Coeurdi@ - Thierry