Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 11:52
Formicaluusaatiica01.jpg Formicaluusaatiica02.jpg Formicaluusaatiica03.jpg Male0001.jpg Male0002.jpg

Formica lusatica: photos prises en extérieur pour ces demoiselles et sur spécimens morts pour ces messieurs (cela ne vit pas vieux, le mâle sans ses fifilles serviles dépéri vite). Cela vous permettra, pour les novices d'entre vous (il n'y a plus, vous êtes tous des cracks ès et fourmis depuis que vous êtes des lecteurs accidus de mon illustrissime blog LOL - j'ai mal aux chevilles tiens, nan la tête ça va, vue le contenu, pas de risque d'explosion à l'horizon) d'apprendre à faire le distinguo entre un sexué et une sexuée chez nos amies à 3 papattes. J'ai enfin compris (alléluya ô sana au plus haut des cieux - quelques résidus d'un passé lointain) qu'il ne fallait pas que je mette un fond blanc pour faire des photos de taxo. Je pensais que le blanc d'une feuille renverrait la lumière et ferait ressortir les détails du spécimen photographié or c'est tout le contraire; le blanc est plus blanc et le noir plus noir. Passons... donc, tous les mâles (quelque soit l'espèce d'ailleurs) ont le même profile/la même morphologie grosso merdo: gros thorax surmonté d'une petite tête avec de gros yeux (même les ocelles sont plus développés que chez ces dAmoiselles) et un gastre tout en longueur qui se termine par deux "crochets" (messieurs, ont est prié de ne point fantasmer sur ce que la nature ne vous a point donné, nous, nous avons des bras avec mains, non mais je vous jure).

J'aime particulièrement la deuxième photo (c'est pourtant la moins bien - manque de lumière), attitude typique de la gyne qui se sent menacée: elle s'applatit au sol et ne bouge plus, en plus elle a presque une robe de camoufflage avec la couleur brique de la jardinière et les morceaux de mousse grillée (fait chier ses mousses !!!).

Pour ce qui est de mes demoiselles qui ont connu le loup ou se sont faites "prendre" par leurs frères (cf la vidéo d'un précédant billet), je les ai mises en tube mais cela ne semble pas le faire. Elles gardent leurs ailes et restent proches du coton de sorti de leurs tubes. C'est bête hein ? On peut échaffauder 1001 théories... le temps parlera ou ne dira rien et ce sera un échec complet. Je propose, elles disposent. Par contre, dans le nid, j'ai fait plusieurs observations "intéressantes". Tout d'abord des mâles qui cherchaient à s'accoupler avec leurs soeurs, ces dernières refusent catégoriquement. J'ai aussi vu une fifille avec une seule aile essayant de s'enlever celle restant mais n'y parvenant pas; le temps de changer le nid de place et de me préparer à l'ouvrir pour la récupérer, elle avait disparue de ma vue. C'est compliqué, n'est-il pas ??!!

pilicornis0002.jpg pilicornis0003.jpg pilicornis0001.jpg

Camponotus cf pilicornis: elle a maintenant 20 oeufs (c'est beaucoup mais vue la taille de la gyne et sa toujours énorme physogastrie, cela ne m'étonne qu'à moitié). Non seulement je l'ai manipulé pour les prises de vues mais j'en ai aussi profité (c'était la raison principale pour tout dire), à l'aide d'une longue aiguille sur seringue, pour remplir à nouveau la réserve d'eau ! Je n'avais pas envie de le faire une fois les larves présentes, ce qui ne devrait pas trop tarder. A piori, deux heures après ce traumatisme, la gyne se comporte normalement (tête dans les oeufs) donc elle ne devrait pas bouloter sa future progéniture (crossed fingers). Chose notable, les bords des tergites de son gastre ont changé de couleur et sont devenus beaucoup plus clair ! Sympathique ! Comme quoi, la maternité lui sied a ravir ;o) On peut logiquement penser que les renflements de son ventre qui séparaient les tergites sont passés en dessous de ces derniers et que la physogastrie prend fin. La fondation est longue, mais les chutes de températures de ces dernières semaines n'aident pas, même si je la chauffe indirectement; le tube est à proximité du nid de mes Cataglyphis velox et de mes tortues de terres qui, elles, sont chauffées.

Partager cet article

Repost0

commentaires