Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 00:07
Je sais, je suis super à la bourre dans mes billets !!!!!!!!
Lasius flavus: la grosse colonie prospère bien dans son module de fondation. Comme certaines de mes violettes sont infestées de pucerons, plutôt que de les écrasser bêtement mais surement (elles sont en plein préparatifs pour la floraison, ce n'est pas le moment de se faire parasiter à J-30 à peu près) car je ne les traite pas, j'ai pensé les donner en guise de nourriture (les choupettes d'or boudent les grillons juvéniles désormais). J'avais déjà connu un fort succès avec ces bestioles lors du début de ma colonie de Lasius emarginatus (on ne change pas une recette gagnante). Je n'ai pas été déçu du résultat (même si je me suis "amusé" à introduire au pinceau les dits pucerons dans la salle qui sert de fourragement du module de fondation); indépendament de la chasse à courre qui en a suivi (la chasse au gibier était ouverte et c'est fort sympathique à observer - si si, même avec de vulgaires Lasius de jardin on peu fort se divertir et trouver son petit bonheur de mateur), les nombreuses larves ont eu du puceron au repas. Il me reste à leur construire un nid à ma façon; sans salles donc d'un seul tenant et avec une ADF contiguë...
Pucerons.jpg LasiusFlavus00021.jpg LasiusFlavus00022.jpg
LasiusCFniger0021Lasius cf niger: je trouvais la gyne un peu flébarde. Du moins, c'est surtout son gastre façon acordéon fermé qui me faisait souci. Je comprenais d'autant moins qu'elles avaient du pseudo-miellat à dispo et des grillons juvéniles (pas si top que ça comme nourriture ses minuscules grillons - pas assez riches en protéines je présume) !!! J'ai donc opté pour le don d'une mouche et j'ai été très bien inspiré car même la gyne, qui devait être affamée quelque chose de mignon y est allé de coups de mandibules sur la proie. Je précise que ce sont les ouvrières qui ont amené la mouche à la reine (une promenade de 2 centimètres - pour une petite colonie et une si volumineuse proie, c'est pas mal quand même). Comme vous pouvez le remarquer, les premiers cocons du retour de diapause sont là et bien là !! Un nouveau cycle commence...elles, il me reste à les mettre en tube et à faire un don. Ce n'est pas que, mais libérer un module de fondation pourrait m'être utile et j'ai déjà bien assez de colonies comme ça.
Camponotus cruentatus: je m'en doutais et c'est arrivé, malheureusement ! Sur les deux larves qui avaient hiverné et qui étaient désormais en cours de nymphose, sans cocon, une a été consommée par la gyne. Cette mémère avait déjà un gastre énorme, présentement, elle est au bord de l'explosion...je me fais peu d'illusion quant à la nymphe restante. Pas bien grave vous me direz, la grappe d'oeufs a donné une grappe de jolies petites larves ! J'ai du mal à maintriser l'hygrométrie du nid.
---------------------------------------------------
Diapause: les températures remontent jusqu'à 10°C l'après-midi et j'ai des ouvrières Lasius niger, Lasius emarginatus et Formica lusatica qui fourragent. Certes au ralenti mais quand même. Heureusement que papa veille et donne du bon miellat. Ces 3 espèces me manquent, elles sont tout de même des fleurons de mes élevages. D'ici la fin du mois, hormis si je craque, je les sortirai de diapause. Il faut juste que j'ai un grand nid de disponible pour les Formica et que je prévois un déménagement dans la foulée. Impossible qu'elles continuent dans le nid actuel et je manque cruellement d'idée...p'tite panne d'inspiration et je n'ai plus de bonnes boites de chez Môsieur l'ambassadeur.
APPEL: partant en Sicile en septembre 2010, si quelqu'un est capable de me balancer un topo sur les espèces présentes sur cette ile, je suis preneur :o)

Partager cet article

Repost0

commentaires