Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 10:30

Fire Ants by Stephen Welton Taber, 2000, Texas A&M University press.

Mon Dieu que je patine et n'avance pas !! C'est abomifreux, je n'en suis qu'à la moitié du bouquin.

---------------------------------------------------

  Une véritable endémique, Solenopsis xyloni, ou SFA (Southern Fire Ant).

Caractéristique: le plus nordique de toutes les Solenopsis nord américaine. Elle a été complétement éliminée des côtes texanes par les célébres IFA (Imported Fire Ants) et devient rare dans certaines régions pour les mêmes raisons. En 1879, date à laquelle elle fut "découverte", elle était qualifiée de très bénéfique aux champs de coton, exerçant une prédation sur les chenilles. Elles nichent absolument partout avec une prédilection pour les villes. On la retrouve jusqu'à 4 500 feet d'altitude (1 400 m) et dans la fameuse vallée de la mort. Elles existent en quatre "déclinaisons" de couleur (je cite l'auteur):

dark (dans les lieux humides), blachish, light (dans les déserts) et reddish.

  • Les nids sont populeux et parfois polygynes (12 reines en général).
  • elle est omnivore, opportuniste: fruits, nectaires de cactus, 25% de graines dans son alimentation
  • fourrage de nuit par petits groupes dans les zones très chaudes
  • elle est attiré par la lumière la nuit
  • avec une hygrométrie de 0%, elle ne résiste que quelques heures à 100°F (37°C)
  • les essaimages ont lieu de mai à septembre lors d'une soirée chaude (86°F - 30°C) après quelques jours de froid
  • un nid produit jusqu'à 3 700 sexés; un nid produit soit des mâles, soit des femelles (rarement les deux)

----------------------------------------------------------------------

Une autre endémique, Solenopsis aurea, ou GFA (Golden Fire Ant).

Caractéristique: on l'appelle aussi la fourmi du désert. Elle a longtemps été confondue avec les RIFA ou Solenopsis amblychila. L'auteur indique qu'on en sait assez peu sur cette espèce.

  • elle préfère nicher sous les cailloux dans des zones dégagées
  • les colonies sont petites
  • elle fourrage de nuit
  • sa température de résistance est de 107°F (41°C)
  • elle affectionne les températures fraiches

----------------------------------------------------------------------

Une autre endémique, Solenopsis ambychila.

Caractéristique: l'auteur est encore moins prolique sur cette espèce, lui consacrant 14 lignes !!!!! C'est dire le niveau de connaissance en sa possession. Elle a longtemps été considérée comme une sous-espèce de la GFA.

Trois cartes répertoriant la répartition des trois espèces sus-citées (par ordre de présentation of course):

Carte00012.jpg Carte00013.jpg Carte00014.jpg

Autres Solenopsis: deux pages sont consacrées aux Solenopsis sud-américaines. La présentation indique d'ailleurs que peu de connaissances sont à disposition sur ces espèces:

Solenopsis bruesi (Creighton), Solenopsis daguerrei (Santschi), Solenopsis electra (Forel), Solenopsis gayi (Spinola), Solenopsis interrupta (Santschi), Solenopsis macdonaghi !!!!! (Santschi) la reine du fast-food, Solenopsis megergates (Trager) qui est la plus grande de toutes les fourmis de feu, Solenopsis pusillignis (Trager), Solenopsis pythia (Santschi) qui serait une forme parasite des fourmis de feu, Solenopsis quinquecuspis (Forel), Solenopsis saevissima (Smith), un plus long passage est consacré à cette dernière vu qu'elle embête les humains dans les champs de citron brésilien où on l'appelle la formiga rùiva (rouge), Solenopsis weyrauchi.

Entre parenthèses, comme vous l'aurez compris, ce sont les noms des personnes qui ont répertorié ces espèces.

That's all folks !

Partager cet article

Repost0

commentaires