Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2010 2 27 /04 /avril /2010 01:16

Camponotus nicobarensis: les larves que j'avais prises pour des sexués (mâles) sont en fait de gros major (je me répète et ne vous apprends rien de neuf), ils finissent leur coloration. Ils sont assez proches de la gyne niveau couleur avec deux tâches beige clair sur le côté du gastre, comme mOman et la tête est foncée et non rouge. Au polymorphisme (rien de surprenant chez des Camponotus, même s'il est plus prononcé chez cette espèce) se rajoute un polychromisme assez sympathique. Pour avoir mater différentes colonies de différents éleveurs, ma colonie n'a rien d'exceptionnel et l'on trouve également des noireaudes chez toutes les colonies. Par contre, il est vrai qu'il y a de légères différences dans les couleurs; une même espèce connait des variantes ou alors il y a des sous-espèces. Elles sont vraiment surprenantes (un vrai arc-en-ciel de marron/beige/noir) et je ne regrette en rien mon achat. Sinon, elles recommencent à squatter l'ADF; je dois être le coupable ayant légérement trop forcé sur l'humidité du nid. Rien de dramatique hormis une nymphose nue.

nicobarensisCamponotus001.jpg nicobarensisCamponotus002.jpg nicobarensisCamponotus003.jpg

Harpegnathos venator: c'est-il pas que c'est mignon tout plein ?? Mon petit bonheur de début de semaine, la gyne (sur la première photo, premier individu) m'a fait 8 oeufs dont la couleur est orange, vi vi, orange, j'adoOoOoOoOoOore. Quand on voit la gyne (assez petite finalement) et la taille des oeufs, on se demande comment elle fait pour les sortir !!! LOL. Surtout 8 oeufs en deux jours; chapeau bas m'dame. Les deux larves se développent bien; elles ont pris de l'embonpoint: bien dodues elles sont ;o) Quand on voit le "charpentage" d'une ouvrière et la forme de la larve, la nymphose doit vraiment être un sport. J'attends avec impatience les premiers cocons et me demande si les ouvrières sont capables d'en sortir seules à l'image des ponérines. J'imagine mal leurs soeurs, vues comment elles sont outillées, aider les imago, mais sait-on jamais. Je n'ai pas encore d'expérience avec cette espèce mais je me régale par avance de mes futures observations. Pour ce qui est des conditions de maintenance, j'ai un peu de mal à juger: mon nid est un peu trop humide (j'ai abusé sur la réserve d'eau - comme d'hab' mais je préfère que ce soit plus que moins) et une température de 28°C semble adéquate; avec les journées ensoleillé de ces derniers temps + le tapis chauffant, je dois monter à 30°C sans difficultés. Je ne les chauffe pas la nuit, un peu de frais ne peut pas leur faire de mal ;o). Let's gooooooooooooooooooooo. Je continue de les nourrir d'asticots mais l'apétit est somme toute assez modéré et le vers de farine que je croyais mortibus car assassiné dans les régles de l'art agonise toujours dans l'ADF. Faudrait-il que je tente les grillons ? J'ai un peu de scrupules à leur en donner des vivants...

venatoor001.jpg venatoor003.jpg venatoor004.jpg

Partager cet article

Repost0

commentaires