Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 09:00

Vite fait et à l'arrache... il fait 16°C aujourd'hui !

Lasius niger et Lasius emarginatus: elles sont allées sur mon balcon, selon le même principe  (film étirable autour du nid) que le post précédent. Bien entendu, je leur laisse l'abreuvoir à miellat pour qu'elles puissent prendre un peu de nourriture pendant les belles journées qui s'annoncent (je me réconforte comme je peux - pour les belles journées hein).  Pour ce qui est des Lasius flavus, même si on ne voit pas trop la différence entre les périodes d'activité et le temps de dormance, elles sont désormais sur le balcon avec les autres. Ce n'est pas que mais il y a un peu du quitte ou double. A moins qu'une bonne diapause leur fasse du bien avec une ponte explosive de la gyne et une recrudescence de l'activité des ouvrières....non pas que la colonie se porte mal, loin s'en faut, mais ce n'est tout de même pas bien terrible pour du Lasius, voir un tantinet mou.

Camponotus lateralis: dodo au froid de dehors. Même traitement que Camponotus cruentatus avec sortie anticipée avant les grands froids pour cause d'origine sudiste.

Formica lusatica: elles sont toujours à l'intérieur (j'ai la grosse rame de les sortir - il faut surtout que j'élimine le gros dépotoir de l'ADF histoire de ne pas attirer d'autres bestioles). Cela n'a rien de spécifiquement gênant, elles ne font plus rien hormis squatter le miellat et d'ailleurs, je devrais remplir à nouveau l'abreuvoir cet hiver. Le gros des troupes reste dans le nid en amas compact. J'ai tout l'hiver pour leur concevoir un autre nid. J'ai des sueurs, elles aussi froides, en pensant à un futur déménagement. Celui que je leur ai confectionné est vraiment mais alors vraiment pourri à souhait; pour tout dire, l'observation est pénible car je n'y vois pas grand chose et cela m'énerve grandement ! C'est que je suis un voyeur meuhoua. Elles l'ont, de plus, bien sali les saloupiotes !

Messor minor et barbarus: je n'ai pas encore arrêté de décision quant à une mise dehors ou pas... un petit peu de frais ne pourrait pas leur faire de mal je présume.

--------------------------------------------------------------

Voilà comment en moins d'une semaine on se dépoile de ses colonies et que soudainement, on a l'impression de se retrouver orphelin. Cela fait vraiment bizarre de ne plus avoir tout ce petit monde grouillant à s'occuper ! Déjà que je n'aime pas le froid, si en plus je suis privé de mes colonies de fourmis AARRRGGGHHHH ! Cela me laissera plus de temps à consacrer à mes fondations et il me reste les exotiques, heureusement !

The end !

Partager cet article

Repost0

commentaires