Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 19:52

Oui oui, je sais, je n'ai pas été très prolixe en billets ces derniers temps (petit coup de mou et manque d'inspiration, plus que manque de temps). A ma décharge, la prédiapause est aussi passionnante que la diapause; les colonies endémiques végètaient. En plus , j'ai un mal de chien à faire des photos ne seraient-ce que correctes (un billet sans photo c'est comme... je laisse libre cours à votre imagination) ! Bref... il y a quelques jours (8 pour être exacte - autant dire que je les ai compté tellement je me peler le jonc et le reste avec), le chauffage collectif est arrivé (alléluia), il m'a donc fallu agir pour que cette  prédiapause ne devienne pas un réveil (même s'il y a peu de chance). J'ai donc procédé à la mise au froid de mes espèces endémiques septentrionales.

Diapause0001-copie-1.jpg Diapause0002.jpg Diapause0003.jpg Diapause0004.jpg Diapause0005.jpg

J'ulitise le même procédé depuis quelques hivers maintenant; je momifie les nids avec du film alimentaire (un 1er prix est idéal car il ne colle pas trop) histoire d'éviter que tout un tas de saletés viennent les salir (vous n'avez pas idée des merdes en tout genre que trimballe l'hiver - rien que la polution citadine est pas mal dans le genre). Il faut tout de même faire attention que de l'air puisse circuler et que les habitantes ne soient pas asphyxiées ! Comme cette année je ne peux pas utiliser mon balcon (raffalement de façade de l'immeuble - cela m'*mmerde bien et me coute un bras), les nids vont dans mon cellier.

Par ordre d'apparition photographique ! Tout d'abord les Temnothorax unifasciatus, sans gyne puisqu'elle a disparu de la circulation. A la base il y a l'ADF ainsi que l'ancien et le nouveau nid. Les choupettes avaient déménagé dans le nouveau nid tout beau tout propre, sauf qu'il s'est asséché (je pense à une fuite d'eau) et que du coup, elles sont toutes retournées dans l'ancien, au premier étage de ce dernier, car forcément, le but étant de l'assécher afin qu'elles le quittent, la réserve d'eau était au plus bas. Bref, tout est à recommencer !!!!

Ensuite, il y a les Formica lusatica qui bullent depuis plusieurs mois déjà, mes fondations de Lasius cf niger, mes Lasius niger (relativement sobre niveau expansion démographique finalement), et mes historiques Lasius emarginatus.

Il me restera donc mes espèces méditerranéennes, qui sont déjà dans les choux mais que je n'ai pas encore mises au froid. Il faudra pourtant bien que je les mette (en tout bien tout honneur of couscous) !

That's all folks !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Raúl 14/05/2012 18:34


Il y a un nouveau livre sur Messor barbarus:
"La fourmi moissonneuse Messor barbarus, biologie et soins"
Le connais-tu ?

etii 15/05/2012 06:10



Bonjour,


j'ai vu cela, je le lirai à l'occasion :)


Coeurdi@ - Thierry.