Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 23:35
Camponotus nicobarensis: sans le moindre stress ou aide de ma part 90% de la colonie (gyne compris of couscous) a déménagé dans le nouveau nid tout propre. C'est-il pas rapidos ? Je n'ai même pas eu besoin de les aider. Elles ont changé de nid la nuit dernière. A 1h00 du mat' elles étaient dans les starting-bloc prêtes. En fait, elles ont dû attendre que l'aquarium de mes guppies s'éteignent (2h du matin) et qu'il fasse complétement noir dans mon salon. Ce soir, je les ai nourri dans le nouveau nid (deux mouches vivantes et encore molles - petit rodéo fort sympathique) et pseudo miellat. Les dernières nostalgiques de l'ancien nid devrait donc partir cette nuit. S'il en reste 2 ou 3 ouvrières, je ferai le déplacement moi-même !! Je vais vraiment prendre du plaisir à nettoyer ce nid...
Camponotus cruentatus: vous voulez l'histoire déconcertante ? Je mets une mouche à moitié HS à l'entrée du nid, une ouvrière a pris la peine de la déplacer loin de l'entrée. Tout ça pour 5 heures plus tard amener la mouche dans le nid afin de la manger. Assurément, Camponotus est la plus déconcertante de toutes les fourmis. En ce moment elles font mumuse avec une mouche bien vivante dans leur ADF. Va falloir qu'elles fassent des efforts et se sortent un peu les antennes des oscelles.
Miellat: je vous mets ici trois pages consacrées aux pucerons sur l'excellent Les Petits Animaux des Jardins et des Maisons (voir post d'hier) avec une photo !
pucerons001-copie-1.jpg pucerons002-copie-1.jpg sirops.jpg
Je ne vous mets pas les pages consacrées au cochenilles, la bestiole étant particulièrement antipathique au jardinier en herbe que je suis (saloperie oui - impossible de s'en débarasser sans chimique, je n'en ai eu qu'une fois  en 10 ans et je prie pour ne jamais en avoir de nouveau). J'ai déjà évoqué le pseudo-miellat dans d'autres posts ou comment créer un substitut à ce liquide qu'affectionne tant les fourmis (élément indispensable à leur alimentation) donc je ne reviendrai pas dessus. Pour infos, j'ai changé un peu ma recette. Excit le lait !! Je fais désormais un mélange comme suit:
  • du miel (à la gelée royale)
  • du sirop d'érable
  • un nouvel ingrédient: du sirop d'agave (encore merci Elway)
Il faut rajouter un peu d'eau mais pas tant que cela (ce n'est rien en comparaison à la quantité de lait qu'il faut rajouter au miel pour qu'il devienne buvable). C'est surtout le miel qui est visqueux. Le sirop d'érable est tout de même très liquide, pareil pour celui d'agave. L'élément végétal (avec les deux sirops) dans le miellat me semble tout à fait intéressant et tente, à mon humble avis, de se rapprocher du miellat de pucerons, qui lui-même est issu, rappelons-le, de sève. De plus, il est souvent évoquer dans le régime alimentaire des différentes espèces de fourmis, de la sève d'arbre ou de végétaux. Donc, je prends cette "nouvelle" direction. Je mettais déjà du sirop d'érable (qui d'ailleurs ne sert qu'à ça car je n'aime vraiment pas) mais en supprimant le lait, la présence de "séve" va être plus importante. Pour ce qui est des éléments nutritifs présents dans le sirop d'érable (je n'ai rien trouvé sur le sirop d'agave mais je présume que c'est grosso merdo la même chose), je vous copie/colle ce qu'indique ce site québéquois:
http://www.erabliere-lac-beauport.qc.ca


VOICI LA COMPOSITION TYPIQUE DU SIROP D'ÉRABLE
 

(POUR 100 GRAMMES) :

 

Calories

240

Matières grasses 

0,00 g

Eau

34 g

Sucres : Saccharose

61,5 g

Glucose 

1,46 g

Fructose

1,46 g

Oligo-saccharide

 0,32g

Minéraux :  Potassium 

300 mg

Calcium 

150 mg

Sodium 

10 mg

Phosphore 

8 mg

Fer 

1,2 mg

Composés protéiques

 0,20 g

Composés phénoliques 

20 mg

Acide malique 

100 mg

Thiamine

0,13 mg

Riboflavine

0,06 mg

Niacine 

0,10 mg 

Partager cet article

Repost0

commentaires