Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 00:01

Un petit rappel en vidéo de deux fondamentaux de l'opera seria: le da capo et la cadence ! Je devrais dire les cadences mais comme Haendel était assez pointilleux sur le respect de ce qu'il écrivait (quitte à souvent se battre avec ses chanteurs qui ne l'entendaient pas de cette oreille et qu'aujourd'hui on ne fait quasiment que la cadence finale, on va en rester là). La répétition est pédagogique, niark niark niark ! Rappel:

Le da capo est la structure de l'aria: A-B-A. La partie B se trouve au milieu de l'air, sorte "d'entracte". La reprise de la partie A doit se faire avec une ornementation différente; il ne s'agit pas de répéter bêtement !

La cadence (ici finale) est l'exercice qui consiste à gazouiller librement: l'orchestre s'arrête plus au moins pour permettre au chanteur de montrer ce qu'il est capable de faire.

Dans ma grande mansuétude, je vous fais grâce du contre-point par rapport au largo du romantisme.

 

- Je n'ai pris que du merveilleux Haendel (Händel le fait aussi) -

(Händel est le vrai nom mais comme il fit sa carrière en Angleterre et y connut la gloire, son nom fut anglicisé en Haendel)

  • On commence avec un contre (même si on est plus dans du mezzo que dans dans de l'alto) qui fait le minimum syndicale, le da capo n'est pas très poussé et la cadence finale est toute rikiki. Quant aux graves, il n'y en a pas: au-revoir la trilogie chère au barroque: grave + médium + aigu. A sa décharge, c'est un jeune chanteur: Yury Minenko lors d'un concours (ceci explique cela).
  • On conclut avec un mezzo féminin, chanteuse expérimentée, Mary-Ellen Nesi. On pourrait effectivement penser que c'est meilleur (objectivement, ça l'est): elle ornemente différemment le da capo, elle fait une belle cadence finale et n'oublie pas de faire des graves.

En matière d'interprétation et surtout d'appréciation de ces dernières, il n'y a pas vraiment de règles. Il en va à chacun d'aimer ou pas; c'est avant tout sur la voix que ce porte le jugement, quoi qu'on en dise. Même si à titre personnel, je préfère quand même les chanteurs ou chanteuses qui respectent les règles de l'opera seria et suis assez peu tolérant sur les écarts (il y a aussi des abus - on ne peut pas s'affranchir de tout).

Enjoy !

Partager cet article

Repost0

commentaires