Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 00:01

Le billet du fainéant quand on a pas trop envie de causer ;o) (pas en temps, il faut entre 30 minutes et une heure pour que le TaTéloche se gave entièrement du flux d'une seule vidéo...j'adore le "réussite" final qui s'affiche, ils causent bizarrement la France quand même: c'est la vidéo qui est supposée être réussite ?!

C'était la séance cinoche du jour, avec en guest stars...(de gauche à droite puis du haut vers le bas)

MOman Solenopsis fugax dans le rôle de mini-rikiki, imperturbable, sa faculté à rester zen les phares (ampoule LED) en pleine tronche m'épatera toujours, pas la moindre manifestation d'anxiété. Les LED ne dégageant pas de chaleur, no soucy. Lorsqu'il s'agit de la photographier (lampe de bureau avec ampoule à incandescence), elle appérécie beaucoup moins. La chaleur n'est pas son truc. Sinon, je vous fais presque grâce du côté attendrissant et maternel du balaiement des antennes, des léchouilles and co. Solenopsis n'est pourtant pas le genre le plus sympathique du règne des fourmis, même si sous nos latitudes, fugax fait office d'une enfant de choeur. Aux USA c'est plutôt une plaie invasive...

----------------------------------------------

Les p'tites Temnothoax unifasciatus dans le rôle de mère bordel (ascendant désordonnée, pas madame Claude). Les nymphes commencent tout juste leurs colorations avec des yeux bruns bien visibles. C'est un vrai cafarnaüm: toutes les larves sont déposées en tas, sans le moindre tri et il y a de tout: futurs sexués (mâles et surtout femelles), ainsi que des ouvrières. On est très loin de la discipline toute militaire (quasi germanique) de Lasius par exemple. Elles ont quand même un côté "fourmis de salon"; petit nid, grande ADF fermée et elles font leur vie peinarde. C'est "bonnard" comme on dit dans le sud, sauf l'apétit au printemps qui est impressionnant, il faut fournir !

----------------------------------------------

Lasius flavus dans le rôle des soeurs Galère: elles ont été sages aujourd'hui, faisant montre de moins d'affolement sous l'éclairage LED. Je teste le miel pure avec, il va s'en dire, beaucoup de sable incorporé avec. Non pas que les pucerons ne soient pas sympathiques (une troisième fournée va leur être donnée - ce qui n'est pas ce qui me manque, même si les colonies décroissent rapidement à cause de larves vermiformes non identifiées qui les bouffent et ce, malgré la protection des fourmis), mais ils ont la fâcheuse tendance à s'éparpiller de partout une fois que le morceau de lierre ne leur délivre plus sa substantive sève nourricière. Et c'est qui qui nettoie hein ?! Tttttttssssssssssss

----------------------------------------------

Crematogaster scutellaris dans le rôle de mères guerrières de 100 ans. Certes le développement du couvain est lent, et comme je ne les chauffe pas, c'est surement encore plus lent (j'assume), mais comme la gyne est une bonne pondeuse et qu'il y a du couvain de tout stade, la colonie se peuple de façon régulière et continue (d'autant plus qu'il n'y a quasiement pas de coupure: je ne leur fais pas faire de diapause - à quoi bon ??). Comme elles ne sont pas difficiles sur la nourriture qui plus est...

Tschüss !

Partager cet article

Repost0

commentaires