Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 10:54
Crematogaster scutellaris: comme l'an dernier, je ne prévois pas de diapause (c'est un parti pris à la suite de mes observations) ! D'ailleurs alors qu'il faisait 17°C dans mon appartement à la fin de l'été et avant que le chauffage collectif entre en fonctionnement et que mes autres colonies préparaient leur diapause, pas le moindre changement chez mes Crematogaster, tout juste un peu moins de nymphes.  J'ai un nombre important d'oeufs ! Les pompom girls du commandant Cousteau (je sais, c'est ronflant comme titre) sont toujours aussi "sales"; elles m'ont réellement fait la misère dans le nouvelle ADF de leur nid. Il y a de tout et partout , c'est la palme d'or des crados !!!!!!! Je n'ai toujours pas bouché correctement leur ancienne ADF et la nouvelle ne me convient que moyennement. Pour tout dire, je me tâte déjà pour un changement de nid...un truc simple mais efficace fait avec des boites de chocolats made in Rochers Ferrero (le truc de l'ambassadeur pour les fils de pub). Autre élément que je rajoute et radote à l'envie, avec le nombre, elles deviennent vraiment  fortiches en évasion. Il m'en souvient d'un léger chatouille sur la cheville; une ouvrière particulièrement aventureuse qui me grimpait tout simplement dessus alors que je bullais devant mon ordi, après un périble de 10 mètres grosso merdo (à échelle humaine, cela fait une sacrée trotte mine de rien).
Aphaenogaster dulcinaea: je suis un peu ennuyé et ne sais pas du tout quelle marche suivre !! La colonie croit, très lentement mais elle croit (moi aussi j'y crois). Que faire ??!! Elles sont toujours dans un tube et au regard de la taille du couvain, cela ne donne pas du tout envie de leur faire faire la pause hivernale. Je vais donc continuer ainsi...au feeling...
Cataglyphis velox: et bien malgré qu'elles soient à l'intérieur leur horloge interne a pris le dessus, elles sont plus ou moins en diapause.  Il n'y a plus de couvain, elles fourragent donc peu hormis pour s'intéresser au miellat (et encore pas tous les jours - elles stockent dans leur gastre le précieux nectar ces fainéasses). Généralement elles restent dans la salle la plus "profonde" du nid, celle qui est le plus éloignée de l'ADF, ensemble comme un seul homme. Par contre, j'ai fait une boulette en oubliant d'humidifier le nid, ce qui m'a valu la mort de deux ouvrières je pense. Bien qu'elles soient très sudistes (¡ HOLÁ ESPAÑA !), je ne pense pas qu'elles puissent survivre dans un nid sec; une humidification est nécessaire, en tous les cas, je me le tiens pour dit. Je dirais, à vue de pif (rien de très scientifique) qu'un petit 50/60% d'hygrométrie est nécessaire, surtout pour leur diapause étant donné qu'elles vont peu s'abreuver dans l'ADF, les données sont surement plus basses en été.
Camponotus lateralis: elles végètent donc diapause pour tout dire. Pareillement que l'espèce sus-citée plus haut, je me tâte pour les mettre à des températures plus fraiches...un bon mois au moins au frais leur ferait du bien. Ben alors, qu'est-ce qu'il attend le gars ??!!
Tetramorium caespitum: je tente depuis deux mois de les faire déménager. Elles sont dans un des nouveaux nids plats de qui vous savez alias fo**mis.fr, c'est de la kake; minuscule le nid est déjà bien plein, sans parler de l'ADF qui ne convient pas à cette espèce. J'ai donc relié un cyclants (c'est tout ce qu'il reste de potable sur le site non nommé) mais elles ne semblent pas décidées; un jour une moitié de la colonie investit le nouveau nid, le lendemain elles font l'inverse et ainsi de suite...une chose est sure, pas de diapause pour cette espèce, je vais faire sans.
Pour mes "vraies" exotiques, je ferais un billet à part

Partager cet article

Repost0

commentaires