Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 00:01

Il faut que je reprenne le rythme !!!

Catataglyph0001.jpg Catataglyph0002.jpg Catataglyph0003.jpg

Cataglyphis velox: comme vous pouvez le constater sur la première photo, l'organisation est bien rodée. Sur votre gauche, le nourrissage des larves, au milieu le lieu de la mise en paquet (mieux que les petits lutins du père Noël) où les ouvrières recouvrent de sable les larves afin qu'elles tissent leurs cocons et sur votre droite (la partie du nid la plus proche de la lampe - que je n'ai d'ailleurs toujours pas éteinte), la maturation des cocons. Jusque là, tout va bien. Et puis il y a cette pauvre semelle en plâtre confectionnée avec amour avec mes deux mains gauches de non bricoleur; vin Diou, elles avaient déjà commencé par faire des trous dedans (prenant quelques quartiers en dessous). Là elles sont en train de mettre la dernière main/patte à son explosion mode demolition women. Et j'en viens à la dernière photo, la célèbre faille de San Andreas que même les californiens m'envient. Doux Jésus Marie Joseph le boeuf et l'âne (c'est plus classieux que "putain de merde fait chier" - il faut savoir faire preuve d'une certaine réserve en société) !!!! Une partie de cette fameuse semelle est même écroulée et elles commencent son évacuation par petites parcelles. Il ne devrait pas en rester grand chose à la fin de la saison (période prévisible d'un déménagement - je commence à mijoter un truc cérébralement parlant).

Plus prosaïquement, la colonie va très bien et la population explose. Pour vous donner une idée, cela fait plusieurs mois que j'ai en permanence une centaine de cocons dans le nid. Je crois que niveau démographie, elles sont un tantinet plus actives que les Formica qui ne sont déjà pas des lentes genre deux de tension par temps de grand vent, style Camponotus, de ce côté là. Elles gamellent fortement aussi; pas du genre à se contenter d'un petit gouter entre 16h et 17h, j'enchaine les vers de farine par dizaines. Je leur pardonne bien des soucis tant elles sont ravissantes. Leurs longues pattes et leurs grosses têtes rondes sont un enchantement. De temps à autre je m'amuse à les voir tenter de monter sur les parois du plexi de l'ADF; "cela le fait pas les filles, on fait moins sa maline hein ?!" Ralalalalala....

Pour finir ce paragraphe blabla qui ne vous apprendra pas grand chose que vous ne sachiez déjà, une p'tite vidéo (enfin petite... 1 minute correspond à quasiment 1 heure de mise en ligne pour quelques centaines de Mo) Au milieu, vous les verrez faire les hamster dans la roue. Comprendre, elles ont un étrange besoin de monter sur l'abreuvoir à miellat et à tourner en rond en son sommet...

Partager cet article

Repost0

commentaires