Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 00:01

Cataglyphis velox: je pense que la colonie revient de loin et a été à deux doigts de ne plus faire partie de mes élevages; elles n'y sont pour rien, le fautif aurait été mes zigues !!! Elles aiment la chaleur, le couvain a besoin d'énormément de chaleur, certes mais cela n'indique pas combien. L'an dernier, seule l'ADF était chauffée avec une lampe et j'ai eu un bon développement sauf que beaucoup de nymphes étaient nues et ont donc fini par se faire manger, tout simplement. Au final, le nombre d'ouvrières supplémentaires n'a pas été extraordinaire. La diapause à température ambiante n'a pas pausé de problème particulier. Sauf que l'activité étant quasi nulle, les morceaux d'insectes présents dans le nid ont  donc pourris, après tout, le souci n'était qu'esthétique. Fort de tout cela, je les ai changé de nid en début d'année. Un bon self-made nest (merci mÔsieur l'ambassadeur). Je me suis vite mordu quelques doigts (je suis comme ça, j'ai les mains couvertes de pansements) car mon plâtre recouvrant la couche de sable ayant été trop liquide, il s'est vite retracté en séchant permettant à la colonie de se glisser sous la dalle de plâtre, il leur suffisait d'enlever du sable (cette boulette les a peut-être sauvé). Autant dire que pour la visibilité c'est nulllos et qu'il est quasi impossible de surveiller tout ce petit monde. Je comprends maintenant que leur seule motivation a été d'être plus proche du tapis chauffant qui était en dessous (alléluya). Au regard des températures désormais estivales, j'ai arrêté le tapis chauffant mais j'ai laissé la lampe de bureau; elles se sont donc installées à l'endroit le plus chaud du nid avec 4 beaux cocons, une grosse larve et une grapouille d'oeufs et de petites larves juste sous la lampe (elles ont la lumière en pleine face, y compris la gyne).

 CataglyphisVLOX002-copier.jpg  CataglyphisVLOX001.jpg catagly000.jpg

La différence avec l'ancien nid est notable; ce n'est plus l'ADF qui est chauffée avec conduction de chaleur vers le nid mais le nid qui est chauffé directement, qui plus est avec effet de serre vue sa conception. Je peux affirmer que 35°C au sein du nid sont nécessaires en journée pour permettre au couvain de se développer correctement et surtout jusqu'à la dernière phase, à savoir le tissage du cocon. Mon nid n'a rien de fabuleusement esthétique; entre la buée et le sable qu'elles ont installé à leur guise un peu de partout, c'est le binz mais il semble fonctionner de façon idéale pour ma colonie. J'ai une température élevée dans le nid même. Reste à voir ce que cela donne dans le temps et surtout le souci de l'hygrométrie (là je navigue à vue, tant que j'ai de l'eau à disposition sur les parois, qu'elles peuvent éventuellement lécher, cela me va). C'est un peu leur dernière chance, j'ai eu une dizaine d'ouvrières mortes dans l'ADF (une génération s'en est allée) et les nouvelles ouvrières l'an dernier n'ont pas été nombreuses.

---------------------------------------------------------------------------------------

ROUGE !Harpegnathos venator: je change également de tactique vue que le couvain ne se développe pas comme il devrait et sans couvain qui donne de nouvelles ouvrières la colonie est condamnée à plus ou moins longue échéance, ce qui n'est pas le but.

Dans un premier temps, je leur gâche la vue avec un morceau de protège cahier rouge (en vente libre dans n'importe quel hypermarché généraliste, à prédominance alimentaire comme il est d'usage de dire). Cela fonctionne plutôt bien puisqu'elles ne réagissent plus quand je me penche au-dessus du nid.

Dans un deuxième temps, je vais me calmer sur le remplissage de la réserve d'eau !!! J'avais la main un peu lourde pour ne pas dire que je faisais mon bourrin.

 

Affaire à suivre... and crossed fingers !

Partager cet article

Repost0

commentaires