Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 11:14

Il fait trop chaud pour faire de l'Internet ! ;oP

Camponotusmaculatus9990.jpg Camponotusmaculatus9991.jpg Camponotusmaculatus9992.jpg

Camponotus maculatus: je ne suis pas trop star-system, mais là quand même, elles brillent au firmament de ma plus haute estime ! Hormis la routine habituelle, point grand chose. Elles me sirotent les deux abreuvoirs à miellat en deux jours top chrono, je présume que la chaleur y est pour beaucoup. Seul inconvénient, elles marchent un peu dans le sucré, en répandant un peu de partout et le plexi de la boite de chocolats ferrero devient opaque. Ce n'est pas une mince affaire de dégager tout le monde afin de pouvoir passer un coup d'éponge. Comme n'est pas simple le fait d'enlever l'abreuvoir à oiseaux où elles ont de l'eau à disposition; j'ai des grappes d'ouvrières en permanence dessus. Il faut être suffisament énergique pour les faire déguerpir mais point de trop sinon elles attaquent et mes petites mimines ne font pas le poids face à cette armée de camponotes, même si elles mordent très peu. C'est tout une technique rodée avec le temps: leur faire peur sans que ce soit trop, un peu à la manière d'un apiculteur récoltant son miel mais sans nuage de fumée.  Elles sont rarement agressives, à leur décharge. A un moment donné, il va falloir également que je vide le dépotoir; cela fait une sympathique colline avec le temps et le nid à beau être sec, cela dégage un petit fumet pas spécialement... comment dire... ça schlingue un tantinet (merci les asticots) ! Pour en venir aux photos, puisque c'est aussi, pour ne pas dire avant tout, le propos de ce billet dédié...

Photo n°1: une petite zone de 2 cm carré (pas très grand hein) où elles "cultivent" un champignon. Soyons clair, ce ne sont pas des champignonistes mais comme vous pouvez le voir, elles déposent tout de même sciemment des boulettes infrabuccales à cet endroit, et ces mêmes boulettes ne peuvent pas moisir toutes seules comme des grandes vu que le nid ne dispose pas de système d'humidification. C'est vraiment quelque chose qui m'intrigue que la relation Camponotus/fungus (moisissure serait peut-être plus exacte). Ce n'est pas la première fois que je suis confronté à cette "association". Who knows ???

Photo n°2 et n°3: rien d'extra !! Une mer de cocons et de larves. Il y a celle-ci qui est au sommet du nid et est conséquente en taille et une deuxième mer (là c'est carrément un océan) juste en dessous, dans la salle de la gyne. Vous pouvez constater que j'ai toujours des mâles qui se baladent mais point de princesse. Franchement, elles pourraient faire un petit effort et m'offrir une belle grosse mémère. En tous les cas, si ce n'est pas pour cette année, il faudra attendre l'été prochain.

Voili voilou !

Partager cet article

Repost0

commentaires

Frederic 16/07/2010 20:04



Du fungus a la Camponotus, que du bonneur pour cette magnifique espece ;)



Fourmis404 16/07/2010 15:32



C' est vrai qu' il y a beaucoup de cocons et de larves . Félicitation !