Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 10:34
Camponotus maculatus: à tout seigneur, tout honneur, je commence donc par les stars incontestées de ce blog (des protestations ?!). L'abeuvoir à eau étant désormais gigantesque (rayon animalerie de n'importe quel hypermarché - grand modèle, dans les 50 cl) j'ai choisi le petit (celui acheté sur le site polonais) pour leur offrir du sucre "pur"; au choix, j'y mets soit du sirop d'érable soit du sirop de violette auquel j'additionne quelques gouttes d'eau pour faciliter son ingestion par mes choupettes. Je leur donne toujours du pseudo-miellat maison, cela fait aussi parti de mon plaisir de le confectionner. Disons que maintenant elles ont le choix, McDo ou restaurant; bouffe rapide ou gastronomie. Il n'y a pas vraiment de préférence, elles vont aux deux sans distinction. L'avantage du sirop dans l'abreuvoir est que le liquide ne sèche pas. Je pourrais presque (ne rêvez pas, je ne vais pas me casser la tête avec ça) tenir des stats sur la consommation de sucre par une colonie de Camponotus de 5 000 âmes ! Cela ne doit pas être si conséquent que cela.
A tout malheur, bonheur est bon (ouep, c'est la série des proverbes de roman de gare), j'ai eu une méga évasion que j'estime à 80 ouvrières (des minor, les major sont handicapés par leur poids et grimpent très difficilement les parois de l'aquariOum). Bien entendu:
  • c'est la galère de récupérer une par une des ouvrières par vraiement coopératives; la faire grimper sur la main, faire en sorte qu'elle y reste (elles sautent très bien comme dit dans un précédent billet: appuyée sur les pattes arrières, une ouvrière peut faire un bond de 5 cm) et la faire ensuite tomber dans l'ADF du nid; bonjour l'angoisse et c'est long (2 fois 1 heure sur 2 jours pour tout dire)
  • une fois les deux/trois premières attrappées selon ce super procédé, les autres sont plus faciles à choper; elles suivent ensuite les pistes chimiques tracées sur les mains...
Ceci dit, d'un point de vue de l'observation, c'est assez sympa. Deux attitudes distinctes:
  • les pattes dépliées à la verticale au maximum (corps à 0,50 cm du sol) gastre dressé en l'air (presque autant qu'un Crematogaster pour vous faire visualiser), l'ouvrière dessine une serie de mouvements répétitifs: avancées rapides en ligne droite puis arrêt et interrogation de l'air à l'aide des antennes
  • corps au sol, antennes au sol, avancée en zig-zag: je cherche mon chemin et une piste chimique à suivre
Grosso merdo, elles sont allé fourrager dans mon salon. Les ouvrières étaient par groupe de 4 ou 5. Elles sont allées jusque dans ma salle de bain et s'y sont désaltérée (tranquillos les filles, vous voulez la place ??).; un gastre translucide gorgée d'eau laisse peu de place au doute. D'ailleurs, j'ai retrouvé des mortes, surement de déshydratation. J'en conviens, des Camponotes dans la chambre, c'est moyen ! J'ai pris des mesures coercitives en batigeonnant de beurre les bords de leur ADF (l'huile coule et séche trop vite avec la chaleur du chauffage) et pour l'instant, c'est efficace. Aussi étrange que cela puisse paraitre, j'ai l'impression qu'elles enregistrent les limites de leur territoire et ne cherchent même plus à faire des conquêtes extra-muros.
Pour ce qui est de sa sérénissime majesté la gyne, elle s'est vraiment lâchée quelque chose de mignon. Nouveau nid plus grand = pontes. Franchement, cela fait quelques temps que je les élève, j'ai l'habitude des pontes de cette dame et à chaque fois je reste le c*l; cette fois elle a pondu en volume l'équivalent de 3 à 4 fois son gastre. Cela promet une nombreuse descendance. J'espère tout de même que rendues à 10 000 têtes, elles se calmeront. D'un autre côté, une ouvrière Camponotus vivant entre 2 et 3 ans, viendra le temps du renouvellement des effectifs !!!!! En attendant, je ne cracherais pas sur quelques princesses...après un petit mâle, ce serait sympa, non ?
The end

Partager cet article

Repost0

commentaires

Frédéric 17/01/2010 18:25


C'est complètement fou cette colonie... 5000 têtes! ça doit bien être la colonie "loisir" de Camponotes la plus grosse d'Europe.  Si tu arrivais à prendre ces sauts en photo ce serait
probablement des photos très recherchées.  Bravo


etii 17/01/2010 18:40


YoooOoOoOoOo !
Mais il n'y a pas de souci, je vais leur demander de prendre la pause lol !
Pour ce qui est d'avoir la plus grosse colonie de Camponotus en captivité; cela m'étonnerait quand même, cette colonie a deux ans, il doit bien y avoir des éleveurs avec des Camponotus depuis plus
longtemps donc avec des colonies plus ou tout aussi importante, j'espère du moins. le contraire serait triste ou voudrait dire que les éleveurs ne prennent pas soin de leurs colonies.
En tous les cas, elles sont vraiment agréables et surprenantes à observer, je ne les regrette pas, même si elles m'ont mis la mort lors de leur grande évasion...

Coeurdi@ - Thierry