Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 00:01

Camponotus lateralis: autant niveau insectes les ouvrières grignotent dans l'ADF (asticots, mouches, vers de farine...), autant il y a un met dont elles sont littéralement folles-dingos et auquel elles ne savent résister: l'araignée ! C'est ainsi que j'ai obtenu mes major l'an dernier, en "dopant" la colonie avec de petites araignées trouvées ici et là. Elles n'aménent aucune proie au sein du nid sauf les araignées (du moins en pièces détâchées). Sur la photo, vous voyez l'entrée du nid bouchée en partie avec de petits graviers.

lateralisaraignee0000.jpg lateralisaraignee0001.jpg lateralisaraignee0002.jpg lateralisaraignee0003.jpg

C'est en les regardant de plus près qu'on se rend compte qu'une espèce que l'on croyait plutôt imberbe (je ne suis pas certain qu'un tel mot est un sens pour parler de fourmis), ne l'est pas du tout et est couverte de poils. En fait de poils, je crois que le terme exacte et cils sensoriels. L'intégralité de leur corps en est pourvu, de quoi être très sensible à la moindre vibration ou modification du milieu extérieur. Pour ce qui est des araignées, je vais tâcher de faire de mon mieux.  Ce n'est pas vraiment la saison (même si nous avons eu des journées à quasiment 20°C - cela se calme avec pluie et froid) alors je chope celles de mon appartement: celle de la photo était dans mes toilettes, et j'en ai encore une autre dans ma salle de bain (sous la machine à laver); dès qu'elle aura des ambitions de chasse extérieure, je lui fais un sort, si j'y parviens. Déjà que je ne les aime pas trop mais en plus devoir les choper (c'est un sport, surtout quand cela dégoute et que vous craignez que la bestiole vous saute sur la main et vous morde) sans les écrasser (j'utilise une éponge humide, cela les sonne mais ne les écrasse pas), puis leur écrabouiller la tête pour que la proie de choix ne devienne pas une chasseuse hors paire et que la petite chaine alimentaire artificielle ne s'inverse pas, ce n'est pas fastoche...

La colonie poursuit paisaiblement sa croissance, du moins le couvain; le nombre de cocons augmente, la gyne pond régulièrement. Bref, du travail en perspective pour toutes les filles de sa sérénissime majesté.

To be continued...

Partager cet article

Repost0

commentaires