Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 00:01

Camponotus lateralis: cela frétille bien, comme pour cruentatus, je les nourris le soir (la nuit serait plus exacte - après c'est une question d'horaires mais je le fais vers les 1h du matin, avant d'aller faire dodo). Cela reste très timide sur les insectes mais le miellat est de plus en plus aimé. Elles sont en perpétuelle déplacement au sein du nid; disposant le couvain un coup à droite, un coup à gauche. Vous allez penser que c'est une histoire d'hygrométrie et je vous répondrais, preuve à l'appui, que même pas. M'est avis que ce sont plus mes manipulations et la lumière qui les dérangent. La fournée est conséquente et tout ceci est fort prometteur, c'est juste très très lent.

Camponotus cruentatus: la gyne commence à s'arrondir du gastre; une future physogastrie en vue d'une future ponte ?  Mon enthousiasme à leur égard (cela reste de la très belle fourmi) me ferait griller des étapes (mais vous avez l'habitude lol). J'ai également 3 larves qui grossissent rapidement, à croire qu'elles ne sont pas toutes nourries de la même façon; peut-être procèdent-elles par étapes ou alors elles ont leurs chouchoutes ;o)) S'il vous plait mes chéries chouttes, faites-moi du major que j'ai une érection ;o)

Camponotus maculatus: je suis venu à bout des évasions, OUF ! J'ai épaissi et élargi la bande de graisse à un endroit; le lieu fétiche des évasions. Je ne sais pas pourquoi elles l'ont choisi, mais c'est toujours le même et ce, depuis qu'elles sont dans cet aquariOum. Pourtant je les connais depuis le temps, je sais que quand elles s'amassent le long de la paroi dans un coin (il y a des signes qui ne trompent pas, pourquoi je ne m'y fie pas ? Morgue humaine sans doute...), c'est qu'il y a des opportunités et une émulation collective. En tous les cas, moins de 4 jours après mon renforcement anti-fuyardes, plus aucun amas d'ouvrières sur ce lieu fétiche. Magique ! Cela ne m'a pas empêché de récupérer les dernières visiteuses qui retournaient au nid et restaient "désespérées" sur le rebord de l'aquarium. A croire qu'elles ne savent pas faire le chemin inverse.

-------------------------------------------------------------

Fin de diapause: j'ai procédé à quelques sorties. D'abord les 2 gynes Solenopsis. Il y en a désormais 4 en cours de fondation; si je parviens à n'avoir ne serait-ce qu'une seule colonie viable, ce sera vraiment fortiche. Le "déchet" concernant cette espèce est vraiment impressionnant. Autant les Lasius c'est quasi du 100% (en exagérant bien entendu), autant chez Solenopsis on doit être plus proche du 10% de réussite, la mortalité est vraiment importante.

Egalement sorties, mes gynes Temnothorax (3 pour être exacte), elles aussi en cours de fondation et issues de ma colonie mère (qui, elle, reste au froid - plus elles sortent tôt, plus elles arrêtent leur activité tôt). J'aimerai bien qu'elles se magnent un peu le gastre les mémères et éviter d'avoir plusieurs générations de gynes car il y aura sans aucun doute, une nouvelle fournée de ma grosse colonie avec de nouveau de nouvelles gynes à faire fonder. Ce n'est pas tant un manque de place ou de tubes mais bon, je vais finir par y perdre le peu de latin qu'il me reste...

Et enfin, une gyne Lasius brunneus sans ses ouvrières et avec un gastre tout minuscule ! Je tente de la nourrir mais bon... elle ne semble pas m'avoir à la bonne. Quand cela part en vrille ainsi, il n'y a pas grand chose à espèrer.

-------------------------------------------------------------

Désolé, pas encore de photo; cette fois c'est le PC que j'ai dû changer bien malgré moi et je n'ai pas fini de tout paramétrer. Cette daube infâme de seven ne m'aide pas trop ;o))

Partager cet article
Repost0

commentaires

Alan 09/02/2011 08:18



blablabla bla bla bla 


Tu vois c'est facile ....


Bon j'en reste là pour ma part car très honnetement je ne voit vraiment pas l'interet de se prendre la tête ainsi après tout je ne te connais même pas et qui plus est on partage la même passion
... a quoi bon donc ? 


 



etii 09/02/2011 18:01



Certes, j'ai dû en avoir quelques centaines (je suis optimiste et ne tiens pas de décompte précis), généralement c'est beaucoup plus court, aussi court que la pensée de son auteur. Si les coms
débiles sont massifs, leur lattage est tout aussi massif et certainement plus rapide que leur rédaction; comme dit l'adage, qui pisse en l'air ne récolte pas la pluie et je n'ai pas d'eau à
fournir à ce genre de moulin. Ce pourquoi je modère les commentaires sur ce blog (simple et rapide, tout comme ma messagerie) et ce pourquoi je suis assez peu ennuyé aussi !


Je vous ai déjà répondu par mail, je ne m'étalerai donc pas plus avant.


Coeurdi@ - Thierry