Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 15:54
Il n'y en a que pour les Camponotus ;o° En même temps, au regard du peu que j'ai à raconter, cela le fait bien !
Camponotus cruentatus: la petite fondation va bien, des physogastries en veux-tu en voilà ! Ce qui m'inquiète un peu c'est que les deux grosses larves qui ont hiverné avec la colonie se font une nymphose nue (pas de cocon). Sur certains genres, Lasius ou Formica, ce n'est pas vraiment un souci, mais je ne connais pas l'issue chez Camponotus. Je ne le sens pas trop; quand les ouvrières déplient les pattes d'une nymphe, c'est rarement bon signe. Une chose de certaine, le nid est trop humide pour cette espèce méditerranéenne. Au regard de la belle grappe d'oeufs que m'a pondue la gyne, ce n'est pas gravissime si ces deux nymphes finissent dans l'estomac des ouvrières mais quand même...
CruentatusCAMPO001.jpg CruentatusCAMPO002.jpg
Cataglyphis velox: il semblerait que ces dames veulent sortir de diapause ! Vous me direz qu'elles ne parlent pas (oui oui, je confirme, c'est à sens unique, c'est moi qui leur cause) mais elles ont aussi un langage du corps. Il y a comme de l'impatience dans leur comportement. Elles sont plus enclin à aller dans l'ADF, elles m'ont ramené une mouche au sein du nid alors qu'auparavant elles les snobaient...bref, comme une certaine impatience ! Elles pourraient faire la danse du soleil et un appel à la chaleur qu'elles le feraient. Pas de bol pour elles, mon ampoule de lampe de bureau, que j'utilise pour les chauffer, a grillé. Dès que j'aurais remédié à ce souci technique, ce sera retour à la chaleur donc l'activité. Cela tombe bien, le nid commence à être un peu trop humide à mon goût; j'ai parfois la main lourde sur la pipette d'eau.
Camponotus maculatus: j'ai fait quelques tentatives de photos mais c'est tellement misérable que je ne les mettrais pas. Plusieurs choses:
  • elles m'ont fait un beau dépotoir externe (vers de farine vides et carcasses de mouches)
  • elles ont aussi un dépotoir interne (enveloppe de cocons)
J'ai encore des évasions ! Il n'y a pas à tortiller du c*l pour chi*r droit, le plus efficace reste et demeure un plafond huilé, sans cela, j'ai bien peur d'être de la récupération d'ouvrières ad vitam aeternam; elles sont vraiment amusantes avec leurs sauts de puce pour partir de mes mains salvatrices qui les remettent en nid. N'empêche, elles ont vraiment un sens aiguisé, elles finissent toujours pas atteindre la salle de bain à la recherche d'eau. Leurs antennes sont des bâtons de sourcier infaillibles. En même temps, pour un espèce qui vit en milieu aride (pour les miennes j'entends), on ne saurait en attendre moins ! Elles font de belles pyramides de cocons; mélange d'ouvrières et de cocons. Je présume que ces pêle-mêles ont plusieurs fonctions:
  • assurer la défense du bien le plus précieux: les générations futures
  • être prêtes en cas de demande de sortie: les imago ne savent pas se libérer seuls
  • gain de place, les chambres du nid étant haute
  • conservation de la chaleur
Bref, si leur nouveau nid leur convient, cette ADF/aquariOum n'est pas vraiment adapté...il faudrait une ADF plus grande et surtout fermée, un autre aquarium. Si l'idée ne me dérange pas (après tout, j'ai une colonie de Formica à caser pour ce printemps), je ne vois vraiment pas où je pourrais caser un autre aquarium...je vire mes guppies et récupère mon 400 litres pour une future colonie de 10 000 fourmis ?
Wait 'n' see !

Partager cet article

Repost0

commentaires